3 conseils pour un réseautage efficace

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 20 mai 2016 dans Blogue

Crédit photo : Sarah-Jäde Champagne


Le réseautage est une composante essentielle du développement de vos affaires. Pour maximiser le potentiel de vos efforts, voici trois conseils de Benoit Morin, conférencier de Marketing Face à Face :

1. Se fixer des objectifs

Afin de pouvoir se dire satisfait ou non de son réseautage, encore faut-il, au préalable, s’être donné des objectifs, selon M. Morin. Vos objectifs peuvent être de nature qualitative (ex. : la pertinence des personnes rencontrées, la profondeur des discussions) et/ou quantitative (ex. : le nombre de nouvelles rencontres).

2. Se préparer

La préparation est souvent mise de côté en raison du manque de temps. C’est pourtant un bon investissement de votre temps étant donné que ça vous permettra de mieux cibler vos efforts afin de tirer le potentiel maximum de vos rencontres. La préparation se fait en trois temps :

  • AVANT : Il est important de s’informer du contexte, du déroulement de l’activité, et surtout des gens qui seront présents. Ces informations permettront de choisir adéquatement sa tenue vestimentaire, d’identifier parmi la liste des participants les gens qu’on veut approcher, de préparer les propos qu’on veut tenir avec chacun, etc.
  • PENDANT : Il est primordial de prendre des notes pendant que les idées sont fraîches. Enregistrez une note vocale, tapez vos notes sur votre téléphone ou griffonnez dans un calepin. L’important est de documenter vos rencontres afin de pouvoir vous y référer plus tard.
  • APRÈS : Les suivis vous assurent de pouvoir poursuivre vos discussions dans un second temps. Ironiquement, c’est l’étape la plus négligée : « 84 % des suivis ne sont pas faits », indique M. Morin. Ne serait-ce que par un courriel ou une invitation LinkedIn qui remercie la personne du temps qu’elle vous a accordé, assurez-vous de donner suite à vos efforts initiaux.

L’écoute est la première qualité d’un bon réseauteur.

3. Faire preuve d’écoute

La capacité d’écoute est la première qualité d’un bon réseauteur. Par l’écoute, vous obtiendrez une mine d’informations qui devraient orienter votre structure conversationnelle afin d’éviter de questionner la personne sur des propos déjà tenus. Faites attention à votre non verbal qui enverra à votre interlocuteur le signal que vous l’écoutiez ou pas. Si vous passez votre temps à parler plutôt qu’à écouter, vous monopoliserez la conversation et cela pourrait être perçu comme un manque de respect. Écouter activement demande certes un effort, mais c’est une qualité à perfectionner qui vous permettra d’obtenir des résultats.

Évitez donc d’arriver à un événement comme un chien dans un jeu de quilles. Investissez du temps pour bien structurer votre réseautage et vous en ressortirez gagnant.

Afin de perfectionner vos techniques de réseautage, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain offre une formation animée par les conférenciers de Marketing Face à Face : Développer l’art du réseautage intelligent et payant.


Voir la date de la prochaine formation