Forum sur la mobilité urbaine et le transport intelligent : innover pour améliorer la fluidité de la circulation dans notre métropole

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 15 mai 2015 dans Communiqués de presse

Montréal, 15 mai 2015 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain dresse un bilan très positif de son Forum stratégique sur la mobilité urbaine et le transport intelligent qui s’est tenu aujourd’hui, en présence du ministre des Transports et ministre responsable de la région de Montréal, M. Robert Poëti. Plus de 400 décideurs se sont réunis pour participer à l’événement, qui se déroulait au Centre Mont-Royal à Montréal.

« La métropole fait face à d’importants défis pour améliorer la mobilité des personnes. Les problèmes de congestion sont majeurs et ils coûtent à notre économie métropolitaine 1,8 milliard de dollars chaque année. Les nombreux projets de réfection routière nécessaires pour résorber le déficit d’entretien de nos infrastructures accentueront encore plus cette situation. Le Forum d’aujourd’hui se voulait l’occasion de discuter des solutions disponibles et à venir pour augmenter la fluidité à Montréal », a affirmé Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Miser sur la captation de la plus-value foncière et la taxe kilométrique

« Des projets de développement du transport en commun doivent voir le jour pour répondre à la croissance démographique et améliorer la mobilité des personnes, tout en respectant la capacité de payer des gouvernements. Il faudra donc innover afin de financer adéquatement nos infrastructures stratégiques. En ce sens, la captation de la plus-value foncière présentée ce matin par la Banque Nationale du Canada est un concept intéressant, qui nous permettrait de financer en partie de nouvelles infrastructures de transport telles qu’un système léger sur rail (SLR) pour le nouveau pont Champlain. La taxe kilométrique représente une autre solution ayant permis des améliorations considérables en matière de fluidité de la circulation dans certaines métropoles comme Eindhoven. Il ne fait aucun doute que ces solutions contribueraient à résoudre nos problèmes de financement des infrastructures, tout en améliorant la fluidité de la circulation », a soutenu Michel Leblanc.

La multiplicité des modes de transport collectif pour faciliter la mobilité urbaine

« Grâce à la créativité d’entrepreneurs d’ici, des entreprises montréalaises sont à l’avant-garde et proposent de nouvelles solutions innovantes afin de faciliter les déplacements de la clientèle, en fonction des différents besoins. Des applications ont été créées afin de nous permettre de profiter de la multiplicité des modes de transport collectif et d’ainsi réduire l’utilisation de l’auto solo. Il faut soutenir ces avènements technologiques afin de permettre aux entreprises d’exporter efficacement leurs concepts. L’image de Montréal à l’international en bénéficiera grandement », a poursuivi Michel Leblanc.

Taxi, Uber ou Taxelco?

« Toute solution de transport en taxi ou en covoiturage doit répondre de façon prioritaire aux exigences de la clientèle. La popularité croissante d’Uber met en évidence les nouveaux standards de qualité exigés par les usagers : des déplacements agréables et sécuritaires, des véhicules propres et ponctuels, un service courtois et personnalisé aux clients, la possibilité de tout régler grâce à une application mobile, qu’il s’agisse de commander son transport et de connaître l’heure de son arrivée, de payer par carte de crédit, d’obtenir le reçu de la course par courriel ou de commenter le niveau de qualité de l’expérience. L’industrie du taxi doit se renouveler pour répondre à ces nouvelles exigences et la réglementation doit s’adapter aux innovations qui permettent de répondre aux besoins de la clientèle. Que ce soit la transformation des taxis, la mise en place de Taxelco ou le développement d’Uber, la Chambre est d’avis que la solution qui permettra de réunir toutes ces conditions gagnantes sera la bonne », a souligné Michel Leblanc.

Des transports collectifs électrifiés dès 2016

« L’événement de ce matin aura permis de mettre en lumière les innovations touchant les transports intelligents. La STM a d’ailleurs profité de l’occasion pour dévoiler, en primeur, le tout nouveau bus électrique du programme Cité Mobilité. Les premiers prototypes développés par Novabus circuleront dans les rues montréalaises dès 2016. À Laval, le système de priorisation des feux de circulation a permis d’augmenter la ponctualité des autobus et de hausser l’achalandage. Nous devons mettre en place les conditions qui permettront aux sociétés de transport de poursuivre sur cette lancée et d’offrir un service toujours plus efficace aux usagers », a conclu Michel Leblanc.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte plus de 7 000 membres. Elle a pour mission d’être la voix du milieu des affaires montréalais et d’agir pour la prospérité de la métropole. Elle s’engage dans des secteurs clés du développement économique en prônant une philosophie d’action axée sur l’engagement, la crédibilité, la proactivité, la collaboration et l’avant-gardisme. La Chambre offre également une gamme de services spécialisés aux particuliers et aux entreprises de toutes tailles afin de les appuyer dans leur croissance ici et à l’international.

 

- 30 -

Source : 
Michelle LLambias Meunier
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain Tél. : 514 871-4000, poste 4042
mllambias@ccmm.qc.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca