Budget fédéral 2016-2017 – Une communauté d’affaires déçue malgré certaines mesures positives

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 22 mars 2016 dans Communiqués de presse

Montréal, 22 mars 2016 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain est préoccupée face au budget présenté aujourd’hui par le ministre des Finances du Canada, l’honorable Bill Morneau.

« Le budget annonce un effort important et bienvenu pour renforcer les infrastructures canadiennes en réaction à la détérioration de notre économie. Cependant, ce budget créera un déficit beaucoup plus élevé que prévu cette année et durant les cinq prochaines années. Il est très inquiétant de constater que le gouvernement ne propose pas de plan clair et rigoureux de retour à l’équilibre budgétaire. Tous les Québécois savent combien il a été difficile de réussir le retour à l’équilibre budgétaire au niveau provincial. Le gouvernement fédéral s’engage dans une voie dangereuse », a déclaré d’entrée de jeu le président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc.

Appui à Bombardier absent du budget

« La communauté d’affaires est très déçue de constater que le gouvernement reste muet quant à l’investissement de 1,3 milliard de dollars nécessaire pour financer la phase finale de la C Series. Rappelons que Bombardier est un acteur stratégique de la grappe de l’aérospatiale du Canada, concentrée principalement dans la région métropolitaine de Montréal. Il est dans l’intérêt de tout le Canada de voir ce fleuron de l’entrepreneuriat canadien mener à bien l’un des plus ambitieux projets d’innovation commerciale. Le temps d’agir est arrivé », a affirmé Michel Leblanc.

Des projets en infrastructure structurants pour la métropole

« Nous appuyons le principe d’augmenter les dépenses en infrastructures pour stimuler l’économie. Comme l’avait réclamé la Chambre, le budget confirme que le programme d’investissement fédéral permettra de financer les projets jugés prioritaires pour la région métropolitaine de Montréal, notamment les infrastructures du savoir. Nous sommes également satisfaits de constater que les projets de transport en commun sont explicitement identifiés et admissibles. Le budget prévoit aussi des montants pour renforcer les ports et les aéroports du pays, de même que pour analyser le projet de train à fréquence élevée mis de l’avant par VIA Rail », a poursuivi Michel Leblanc.

Le rétablissement du crédit d’impôt pour les fonds de travailleurs est une bonne nouvelle pour nos entreprises

« Nous saluons le respect de l’engagement de rétablir le crédit d’impôt pour les fonds fiscalisés des travailleurs. Cela fait directement écho aux demandes de la communauté d’affaires de la région métropolitaine de Montréal. Ce rétablissement permettra de soutenir directement le démarrage et l’essor d’entreprises innovantes et la création de dizaines de milliers d’emplois bien rémunérés par année », a ajouté Michel Leblanc.

Un plan de développement économique qui manque de mordant

« L’absence d’un plan explicite de développement économique est préoccupante, surtout dans le contexte actuel. Au-delà des investissements en infrastructures, le budget ne comporte pas de mesures susceptibles de relancer nos PME. Le report de la réduction du taux d’imposition des petites entreprises est inexplicable, alors que nous avons plus que jamais besoin d’elles pour créer des emplois. De plus, aucune mesure pour stimuler les exportations ne figure dans le budget, alors que l’économie américaine est en pleine expansion et que le dollar canadien est faible. Le gouvernement fédéral détient les leviers nécessaires pour renforcer notre performance économique. La communauté d’affaires de la métropole est prête à mettre l’épaule à la roue pour accroître les investissements et créer des emplois. Il importe cependant de se doter d’un véritable plan de développement économique », a conclu Michel Leblanc.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte plus de 7 000 membres. Elle a pour mission d’être la voix du milieu des affaires montréalais et d’agir pour la prospérité de la métropole. Elle s’engage dans des secteurs clés du développement économique en prônant une philosophie d’action axée sur l’engagement, la crédibilité, la proactivité, la collaboration et l’avant-gardisme. La Chambre offre également une gamme de services spécialisés aux particuliers et aux entreprises de toutes tailles afin de les appuyer dans leur croissance ici et à l’international.

-30-

 

Source : 
Guillaume Bérubé
Conseiller, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
gberube@ccmm.qc.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca