Occasions d'affaires

Pays du Golfe : la croissance est de retour!

Des projets grandioses pour eux, des occasions d’affaires d’envergure pour vous!

Jeudi 18 février 2016 de 8 h à midi

PRÉSENTATIONS DES CONFÉRENCIERS

1. LA SITUATION GÉOPOLITIQUE DES PAYS DU GOLFE
Sami Aoun
Professeur titulaire, Université de Sherbrooke

2. FISCALITÉ DANS LES PAYS DU GOLFE
Simon Davari
Associé, SdM Comptables professionnels agrées

3. LES OCCASIONS D’AFFAIRES ET LES SERVICES DE EDC
Ali Murtaza
Directeur régional, Moyen-Orient et Afrique du Nord, Exportation et développement Canada

4. LES ASPECTS CULTURELS
Abdel Kabir Belbsir, M.A.
Président et chef de la direction
Groupe BMD Canada et BAK Relations publiques

5. FAIRE DES AFFAIRES EN ARABIE SAOUDITE ET AU BAHREÏN – UN REGARD JURIDIQUE
Sébastien Vilder
Avocat associé, Blakes

6. TÉMOIGNAGE D’UNE ENTREPRISE QUÉBÉCOISE SUR LE DÉVELOPPEMENT D’AFFAIRES DANS LES PAYS DU GOLF
Christiane Constantineau, DESS, E-MBA, Adm.A.
Precicad

7. LA LEVÉE DES SANCTIONS CONTRE L’IRAN
Sami Aoun
Professeur titulaire, Université de Sherbrooke

 

L’ACTIVITÉ EN BREF

L’équipe d’experts en commerce international de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, le World Trade Centre Montréal, organise un séminaire sur les occasions d’affaires dans les pays du golfe Persique le 18 février 2016.

À cette occasion, nos experts invités vous parleront des plus récentes perspectives sectorielles dans les pays du golfe Persique et vous fourniront des conseils pratiques pour générer des relations commerciales solides et des partenariats d’affaires durables. Vous pourrez ainsi pénétrer un marché en pleine expansion, y consolider votre présence ou y démarrer l’ascension de votre entreprise.

Programme préliminaire

L'activité se déroulera en français et en anglais.

Prix

  Membres Non membres
Billet(s) 100 $* 145 $*
* Taxes en sus. Devenir membre

Par téléphone :
514 871-4001

Pour plus d'information

Louise Lauzon
Conseillère, Développement des marchés internationaux
514 871-4002, poste 6227
llauzon@ccmm.qc.ca

Politique d'annulationAucune réservation, aucune annulation ni aucun remboursement 2 jours ouvrables avant l'activité. Les substitutions de participants sont acceptées sans frais jusqu'à la tenue de l'activité. Veuillez noter que seuls les avis d'annulation envoyés par télécopieur au 514 871-5971 ou par courriel à achat@ccmm.qc.ca seront acceptés.

Lieu

Le Centre Sheraton
1201, boul. René-Lévesque O.
Montréal

Voir l'itinéraire >



UNE OCCASION UNIQUE POUR…

  • Comprendre le contexte d’affaires des marchés des pays du golfe Persique et son évolution;
  • Recevoir les conseils d’experts;
  • Mettre à jour vos connaissances des différentes perspectives sectorielles;
  • Déterminer les occasions d’affaires pour votre entreprise;
  • Évaluer et améliorer votre stratégie d’implantation sur ces marchés;
  • Écouter les témoignages d’entrepreneurs québécois ayant réussi sur ces marchés.

pourquoi ceS pays?

Le Qatar, l’Arabie saoudite, le Koweït, le Bahreïn, les Émirats arabes unis (ÉAU) et Oman composent un ensemble régional cohérent qui connaît une croissance surprenante. Ils ont intégré leurs économies nationales au sein d’une union douanière : le Conseil de coopération du Golfe (CCG).

Les projets immobiliers gagnés sur la mer, les hôtels grandioses, les tours aux designs des plus audacieux et les lignes aériennes comme Emirates ou Qatar Airways sont les fleurons les plus reconnus aujourd’hui du dynamisme des nouvelles villes du Golfe. Et cette croissance ne se tarit pas : les grands projets de construction se succèdent et la région suscite toujours l’attrait des promoteurs.

Ces pays offrent donc d’excellentes occasions d’affaires pour les entreprises québécoises, mais sont encore trop méconnus des entrepreneurs québécois. Souvent perçus comme des marchés complexes, ils n’en restent pas moins ouverts aux relations commerciales et aux entrepreneurs étrangers.

Les gouvernements locaux investissent pourtant massivement dans une vaste gamme de projets d’infrastructure d’envergure globale : routes, systèmes de production et de transport d’électricité, usines de dessalement, systèmes d’égout, logements publics, installations récréatives, hôpitaux et centres de services médicaux, écoles, centres d’athlétisme, raffineries et autres installations de transformation des hydrocarbures, aéroports et bâtiments publics. Un réseau de voies ferrées entre les six pays est déjà en construction; il devrait représenter un investissement de 200 milliards de dollars.

Malgré un ralentissement de la croissance dû à la chute du cours du pétrole, les pays du Golfe ont connu une croissance de 3,7 % en 2014. Les prévisions sont d’ailleurs optimistes pour ces pays puisqu’on estime à 4,5 % le taux de croissance attendu pour 2015.

Le pétrole étant la principale rente monétaire du golfe, les pays ont ressenti de plein fouet la baisse du prix du pétrole. Un effort commun de diversification est donc entamé, ce qui va créer des occasions intéressantes dans la région. On estime que le secteur de l’alimentation et des boissons devrait croître de 36 % entre 2015 et 2019; quant à l’industrie automobile en Arabie saoudite, elle devrait afficher une croissance de 5,2 % en 2015. Ces exemples illustrent parfaitement la diversification qu’on retrouve dans les pays du Golfe.

De plus, quatre des pays (ÉAU, Koweït, Bahreïn, Arabie saoudite) du Conseil de coopération du Golfe ont été désignés comme des marchés prioritaires dans le cadre du Plan d’action sur les marchés mondiaux (PAMM) du Canada en novembre 2013, et l’annonce du lancement des négociations officielles en vue de conclure un accord sur la promotion et la protection des investissements étrangers (APIE) en juillet dernier témoigne, en outre, de l’intérêt grandissant du Canada et du Québec pour ces marchés florissants.

Un intérêt pleinement fondé, considérant les nombreux avantages commerciaux qu’offrent les pays du Golfe aux exportateurs québécois, à commencer par le fort pouvoir d’achat de leur population et leur libre accès aux marchés continentaux, totalisant 1,5 milliard de consommateurs, par l’intermédiaire du Conseil de coopération du Golfe (CCG).

Nous vous proposons donc un séminaire consacré aux occasions d’affaires à saisir dans les marchés du Golfe et aux moyens d’accéder aux différents réseaux d’entrepreneurs et de décideurs susceptibles de vous aider à ouvrir les portes de marchés très dynamiques et prometteurs.

Les pays du Conseil de coopération du Golfe, c’est aussi :

  • Une population combinée de 50 millions d’habitants;
  • Un PIB combiné de 1 665 milliards USD;
  • Une croissance estimée à 3,7 % en 2014 et prévue à 4,5 % en 2015;
  • Des PIB par habitant parmi les plus élevés au monde (Qatar : 3e mondial);
  • Une union douanière où les produits ayant été dédouanés à l’entrée d’un des six pays bénéficient d’une circulation sans entrave tarifaire dans l’ensemble des pays de la zone;
  • Une participation publique massive dans le financement des projets;
  • Des marchés prioritaires pour le Canada;
  • Une demande croissante pour les équipements médicaux, avec des acteurs publics et privés mobilisés pour la modernisation des systèmes de santé;
  • La création de villes nouvelles, écodurables et spécialisées dans la recherche scientifique et l’éducation.

QUI DEVRAIT PARTICIPER?

Les entreprises dans les secteurs suivants sont particulièrement ciblées :

  • Environnement, énergies et technologies propres;
  • Infrastructures, immobilier et construction;
  • Technologies de l’information et des communications;
  • Agroalimentaire;
  • Défense et sécurité;
  • Éducation;
  • Électricité;
  • Transport;
  • Tourisme;
  • Aérospatiale;
  • Design et architecture;
  • Machinerie et équipements;
  • Pétrole et gaz;
  • Sciences de la vie;
  • Services financiers;
  • Services professionnels;
  • Mines, pierres et métaux précieux et de base.

Les pays du golfe Persique : une oasis sur laquelle il faut miser!