Occasions d'affaires

L’Inde, un marché de taille

Découvrez les occasions d’affaires qu’offre le marché indien

Jeudi 9 juin 2016 de 9 h à midi



L’ACTIVITÉ EN BREF

Le 9 juin prochain, le World Trade Centre Montréal tiendra un séminaire dans le cadre duquel des experts aborderont différents aspects de la conduite des affaires en Inde. Vous pourrez échanger avec les conférenciers et entrepreneurs présents, leur poser des questions sur leur secteur d’activité respectif et bénéficier de leurs conseils quant aux meilleures stratégies de prospection à adopter. Venez évaluer le potentiel de ce marché pour votre entreprise.

Programme

UNE OCCASION UNIQUE POUR…

  • connaître les possibilités et l’environnement d’affaires en Inde;
  • évaluer votre stratégie d’exploitation du marché indien;
  • entendre les témoignages d’entreprises québécoises menant des activités là-bas;
  • évaluer le potentiel de ce marché pour votre entreprise; 
  • comprendre les défis et enjeux qui se posent aux entreprises québécoises.

L'activité se déroulera en français et en anglais.

Prix

  Membres Non membres
Billet(s) 100 $* 145 $*
* Taxes en sus. Devenir membre

Par téléphone :
514 871-4001

Pour plus d'information

Arthur Clergerie
Conseiller, Développement des marchés internationaux
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
514 871-4002, poste 6212
aclergerie@ccmm.qc.ca

Politique d'annulationAucune réservation, aucune annulation ni aucun remboursement 2 jours ouvrables avant l'activité. Les substitutions de participants sont acceptées sans frais jusqu'à la tenue de l'activité. Veuillez noter que seuls les avis d'annulation envoyés par télécopieur au 514 871-5971 ou par courriel à achat@ccmm.qc.ca seront acceptés.

Lieu

Omni Mont-Royal
1050, rue Sherbrooke Ouest
Montréal

Voir l'itinéraire >



POURQUOI L'INDE ?

L’Inde est convoitée principalement en raison de la taille exceptionnelle de son marché et de sa pyramide démographique qui défie la tendance observée en Occident. Sa population se chiffre aujourd’hui à 1,2 milliard d’habitants dont 502 millions sont en âge de travailler, ce qui en fait le deuxième plus grand bassin de travailleurs au monde, après la Chine. La main-d’œuvre indienne est reconnue pour ses connaissances managériales, ses techniques de négociation, ainsi que sa maîtrise de la langue anglaise et son coût, qui est encore plus avantageux que celui de la Chine. L’Inde compte le plus important bassin de scientifiques et d’ingénieurs anglophones au monde.

La pauvreté recule relativement rapidement tandis que la classe moyenne et le taux de scolarisation augmentent constamment, ce qui contribue à l’amélioration du pouvoir d’achat indien. Par ailleurs, d’après Merrill Lynch, la classe aisée indienne a atteint les 100 000 individus et croît à un rythme de 20,5 %, soit la deuxième croissance la plus substantielle au monde.

Outre sa démographie, l’Inde connaît une forte croissance économique, entre 7 et 10 %, depuis le processus de libéralisation économique entrepris par le gouvernement de Narasimha Rao en 1991. En 2001, cette ascension a été cristallisée par la mise sur pied du désormais célèbre groupe des BRICS, qui nous renseigne sur les économies émergentes à surveiller. Aujourd’hui, l’Inde est la quatrième puissance mondiale en matière de PIB. Elle est considérée comme un marché prioritaire par Affaires mondiales Canada ainsi qu’un marché de choix par Développement économique Canada (DEC). D’ici 2030, on estime qu’elle sera devenue la troisième économie la plus importante au monde, se taillant ainsi une place juste derrière les États-Unis et la Chine.

Le commerce international y est important : il génère 50 % du PIB indien et croît deux fois plus vite que ce dernier. Les principales importations de l’Inde portent sur les produits miniers, les équipements électriques, les produits chimiques et les instruments médicaux. Le Canada y exporte actuellement des produits végétaux, des métaux, des minéraux, des produits chimiques, du papier, de la machinerie et du matériel de transport.

Pour l’année en cours, on anticipe un taux de croissance d’environ 7 % en raison des dernières réformes politiques et de la chute des cours pétroliers. On estime aussi que le pays est prêt à faire face à la volatilité des taux de change malgré les taux d’intérêt américains actuels. La révision des politiques publiques et la simplification des processus d’approbation favorisent l’investissement, décongestionnent le secteur des infrastructures et diminuent le coût des affaires en général.

Bref, l’Inde présente d’excellentes occasions pour les entreprises québécoises qui sont prêtes à prendre certains risques. Les barrières commerciales demeurent nombreuses comme le démontre le 130e rang qu’occupe l’Inde au palmarès Ease of Doing Business de la Banque mondiale. En effet, le manque de soutien politique et la faiblesse des réformes structurelles en matière de fiscalité, de propriété foncière et de droit du travail sont de sérieuses entraves à la conduite des affaires en sol indien. Enfin, la violence politique que connaissent les États du sud et du nord-est du pays inquiètent aussi les commerçants internationaux. Cette année, une faible moisson et une demande externe stagnante freinent quelque peu la croissance économique.

L’Inde est un pays vaste et les entreprises souhaitant s’y installer doivent judicieusement cibler leur localisation. L’épicentre économique de l’Inde est sans contredit Mumbai, situé sur la côte ouest, et la capitale New Delhi, au nord. Toutefois, certaines régions australes telles que Tamil Nadu, Karnataka et Andhra Pradesh se développent aussi rapidement. Le gouvernement du Canada a d’ailleurs ouvert un consulat général à Bangalore en avril 2015 afin de mieux desservir le territoire.

L’Inde en bref :

  • Une population de 1,2 milliard d’habitants;
  • La 4e puissance économique au monde (2015) après les États-Unis et avant le Japon;
  • Un PIB de 2200 milliards de dollars canadiens;
  • Des exportations canadiennes de 4,3 milliards de dollars en 2015;
  • Des exportations québécoises de 659 millions dollars en 2015.

QUI DEVRAIT PARTICIPER?

  • Entrepreneurs désireux de percer le marché indien ou déjà présents sur ce marché et souhaitant en apprendre davantage sur le potentiel de ce dernier.
  • Les entreprises dans les secteurs ci-dessous sont particulièrement visées :
  • Agriculture
  • Automobile et poids lourds
  • Construction et infrastructure
  • Infrastructure environnementale et eaux usées
  • Pétrole et gaz naturel
  • Télécommunications
  • Soins de santé
  • Technologies de l'information et des communications
  • Énergie renouvelable

Positionnez votre entreprise dans ce marché incontournable.

En partenariat avec :

En collaboration avec :

  • Qatar Airways

Partenaire relayeur :

  • Conseil de commerce Canada-Inde