Projet de loi n°38 - Un modèle de financement permettant le développement d’infrastructures stratégiques de transport pour la métropole sans alourdir notre endettement

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 12 juin 2015 dans Communiqués de presse

Montréal, le 12 juin 2015 ‒ La Chambre de commerce du Montréal métropolitain se réjouit de l’adoption aujourd’hui à l’Assemblée nationale du Québec du projet de loi no 38, Loi visant à permettre la réalisation d’infrastructures par la Caisse de dépôt et placement du Québec.

« Nous félicitons les élus de l’Assemblée nationale pour leur rapidité d’action afin de donner au Québec les moyens d’aller de l’avant pour le développement d’infrastructures stratégiques de transport collectif pour la métropole. Ce projet nous permettra de bénéficier de l’expertise de la Caisse acquise à l’international dans le secteur des infrastructures majeures. On observe une réelle tendance ailleurs dans le monde où des investisseurs institutionnels se dotent de portefeuilles de placements en infrastructures, reconnus pour leur stabilité, leur prévisibilité et leurs rendements intéressants. Le Québec devait se doter d’un tel modèle », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

« Le maintien et le développement de nos actifs de transport collectif sont névralgiques pour la compétitivité de la métropole. Dans un contexte où les finances publiques sont précaires et notre capacité d’endettement limitée, il devient essentiel de chercher de nouvelles sources de financement et des solutions innovantes. La captation de la plus-value foncière offerte par ce modèle représente un mécanisme supplémentaire qui permettrait d’aider au financement de ces infrastructures onéreuses, mais nécessaires », a poursuivi M. Leblanc.

« La Chambre maintient toutefois ses recommandations faites en commission parlementaire sur l’importance de doter l’entente entre le gouvernement du Québec et la Caisse de rôles bien définis, d’un cadre de gouvernance précis et de clauses contractuelles claires. Le processus doit être efficace et transparent à chaque étape de réalisation des projets. La Chambre réitère également la nécessité d’assurer l’indépendance de la Caisse dans ce processus », a soutenu Michel Leblanc.

« Il sera essentiel également de s’assurer que la grille tarifaire est cohérente avec celle de l’ensemble du réseau de transport collectif de la métropole. L’arrivée probable de l’Agence régionale de transport (ART) ainsi que du Réseau des transports métropolitains (RTM) devrait y contribuer », a conclu Michel Leblanc.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte plus de 7 000 membres. Elle a pour mission d’être la voix du milieu des affaires montréalais et d’agir pour la prospérité de la métropole. Elle s’engage dans des secteurs clés du développement économique en prônant une philosophie d’action axée sur l’engagement, la crédibilité, la proactivité, la collaboration et l’avant-gardisme. La Chambre offre également une gamme de services spécialisés aux particuliers et aux entreprises de toutes tailles afin de les appuyer dans leur croissance ici et à l’international.

-30-

 

Sources : 
Michelle LLambias Meunier
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
mllambias@ccmm.qc.ca
Facebook : www.facebook.com/chambremontreal 
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca