Un budget fédéral responsable pour le Canada qui profitera aux entreprises de la métropole

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 6 juin 2011 dans Communiqués de presse

 

Communiqué

Un budget fédéral responsable pour le Canada qui profitera aux entreprises de la métropole

Montréal, 6 juin 2011 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain accueille favorablement ce qu’elle considère comme un budget fédéral responsable, à l’instar de la proposition budgétaire de mars dernier. « Nous réaffirmons notre appui aux orientations qu’a choisies le gouvernement : un retour à l’équilibre budgétaire un an plus tôt que prévu, un plan de réduction de dépenses ambitieux pour renouer avec l’équilibre budgétaire, une fiscalité compétitive pour les entreprises et un effort supplémentaire pour améliorer la productivité du Canada. Alors qu’ailleurs dans le monde, les travailleurs et les entreprises souffrent du laxisme dans les finances publiques, les décisions du gouvernement du Canada et celles du gouvernement du Québec dans son propre budget sont rassurantes pour notre économie », a déclaré le président et chef de la direction de la Chambre, M. Michel Leblanc.

Ce budget répond également à une demande de longue date du Québec : une compensation de 2,2 milliards de dollars pour l’harmonisation de la taxe de vente. « Nous recommandons au gouvernement du Québec d’utiliser cette compensation pour procéder immédiatement à la réduction de notre niveau d’endettement collectif et pour le soutien des projets d’infrastructure de transport nécessaires au développement de la métropole et du Québec », a poursuivi Michel Leblanc.

Le budget reste cependant muet sur trois projets structurants pour le développement économique de la métropole et qui relèvent directement ou partiellement du gouvernement fédéral. « À défaut d’obtenir un engagement dans le budget fédéral concernant le pont Champlain, nous nous attendons à ce que le gouvernement passe à l’action rapidement en mettant en place un bureau de chantier responsable de la conception et de la construction du nouveau pont. Aussi, le gouvernement devra tôt ou tard dévoiler ce qu’il prévoit développer au Vieux-Port, un actif fédéral extrêmement porteur pour l’offre touristique de la métropole et pour le déploiement des quartiers adjacents. Enfin, nous attendons toujours la confirmation officielle de l’appui du gouvernement fédéral pour la construction du lien ferroviaire entre le centre-ville et l’aéroport Montréal-Trudeau. Pour chacun de ces projets, nous souhaitons voir des engagements clairs et des échéanciers précis de la part du gouvernement », a ajouté Michel Leblanc.

« Les compressions budgétaires à venir doivent prendre en considération les défis économiques du Canada en matière d’innovation, d’entrepreneuriat et de commerce international qui assureront la prospérité à long terme de notre économie », a conclu Michel Leblanc.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Sylvie Paquette
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca