Bilan de la première année de la Stratégie commune d’intervention pour Montréal « Le français, notre affaire à tous »

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 9 avril 2010 dans Communiqués de presse

Communiqué

Bilan de la première année de la Stratégie commune d’intervention pour Montréal
« Le français, notre affaire à tous »

Montréal, le 9 avril 2010 – Le comité directeur de la Stratégie commune d’intervention pour Montréal 2008-2013, présidé par le président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, M. Michel Leblanc, s’est réuni ce matin afin d’échanger sur le premier bilan des mesures mises en œuvre, depuis octobre 2008, pour consolider la place du français dans les petites entreprises montréalaises.
Au terme de cette rencontre, à laquelle participaient Mme Christine St-Pierre, ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine et ministre responsable de l'application de la Charte de la langue française, et M. Raymond Bachand, ministre des Finances et ministre responsable de la région de Montréal, les partenaires se sont dits satisfaits du travail accompli à ce jour et persuadés que les efforts qui vont se poursuivre contribueront à améliorer le caractère français de Montréal.

La Stratégie commune d’intervention avait été élaborée de façon à agir sur plusieurs fronts, et ce, sur une période de cinq ans. « Après une première année de mise en œuvre, nous constatons que les moyens concrets mis en avant pour appuyer les petites entreprises dans leurs efforts de francisation commencent à porter des fruits. La mobilisation des milieux d’affaires, des partenaires socioéconomiques et du gouvernement s’est avérée fructueuse et nos efforts conjoints seront maintenus de façon soutenue », a déclaré M. Michel Leblanc.

La ministre St-Pierre a fait valoir que « le nombre de ministères et d’organismes publics qui collaborent à cette démarche ainsi que la diversité des mesures mises en place témoignent de la détermination et du profond engagement du gouvernement dans le dossier linguistique ». De son côté, le ministre Bachand s’est dit impressionné par l’engagement des gens d’affaires montréalais en faveur du français à Montréal : « Depuis bientôt deux ans, ils donnent de leur temps à la Stratégie commune et ils sont une inspiration pour nous tous, par l’importance qu’ils accordent à la langue française », a-t-il déclaré.

Un premier bilan prometteur
Le premier bilan porte sur les activités qui se sont déroulées d’octobre 2008 au 31 décembre 2009. Déjà, vingt-huit des trente mesures sont amorcées, réalisées ou en voie de l’être et plusieurs mesures commencent déjà à avoir un impact intéressant auprès des petites entreprises.

Rappelons que la Stratégie commune d’intervention a été élaborée conjointement par les gens d’affaires, les partenaires socioéconomiques et les partenaires gouvernementaux à l’occasion du Rendez-vous des gens d’affaires et des partenaires socioéconomiques tenu en octobre 2008. Elle propose d’intervenir autour de six axes principaux, soit : mieux répondre aux besoins des entreprises et des travailleurs par une offre souple et diversifiée; renforcer l’accompagnement des personnes qui souhaitent mieux s’intégrer au marché du travail; célébrer la contribution des leaders en matière de francisation dans les petites entreprises; faire une promotion du français axée sur la fierté; faciliter l’accès à l’offre gouvernementale en francisation par un guichet unique; et prévoir un mécanisme de suivi efficace.

Le bilan, après un an, fait état d’une hausse significative de participation de la part des entreprises et des travailleurs à plusieurs programmes de francisation mis en place dans le cadre de la Stratégie, notamment par l’entremise de programmes de francisation des milieux de travail. Par ailleurs, l’offre de cours de français destinés aux travailleurs montréalais s’est étoffée, par exemple, avec des cours spécialisés qui profitent aux secteurs de la santé, de l’ingénierie et du droit. Les cours de français en ligne pour les immigrants, tant à l’étranger qu’au Québec, ont également joint un nombre accru d’étudiants.

Le guichet unique en francisation
L’une des mesures stratégiques en cours d’élaboration consiste en la création d’un guichet unique en francisation pour les petites entreprises. Ce guichet unique comprendra d’abord un site Web regroupant toute l’information gouvernementale utile aux entreprises et aux travailleurs intéressés par une démarche de francisation. Une équipe de démarcheurs agira aussi sur le terrain pour guider les entrepreneurs dans leurs efforts de francisation et, enfin, une ligne téléphonique assurera une assistance personnalisée et rapide.

Une mobilisation soutenue de tous les partenaires
Ce premier bilan témoigne de la participation soutenue et concertée de tous les partenaires dans la mise en œuvre de la Stratégie. Ceux-ci se sont d’ailleurs engagés à mettre à profit l’expérience acquise au cours de cette première année de réalisations pour bonifier les différentes mesures de francisation, revoir les stratégies promotionnelles de certaines initiatives et en mettre en œuvre de nouvelles à la lumière des résultats obtenus.

À propos du Comité directeur des orientations
Rappelons que le Comité directeur des orientations de la Stratégie commune d’intervention pour Montréal regroupe vingt-sept représentants du milieu des affaires montréalais, du monde du travail et du gouvernement qui unissent leurs efforts pour renforcer la présence du français dans les petites entreprises montréalaises. Cette mobilisation a commencé en octobre 2008, lors du Rendez-vous des gens d’affaires et des partenaires socioéconomiques. Quelque deux cent cinquante personnalités du monde des affaires, du travail et de la politique s’étaient alors entendues sur une trentaine de mesures à mettre en place d’ici 2013 pour mieux répondre aux besoins de francisation des entreprises et des travailleurs et pour optimiser l'accompagnement des personnes qui souhaitent mieux s'intégrer au marché du travail grâce à l'apprentissage du français.

- 30 -

Sources :
Valérie Rodrigue
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine
Tél. : 418 380-2310

Catherine Poulin
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Finances et ministre responsable de la région de Montréal
Tél. : 418 643-5270

Sylvie Paquette
Coordonnatrice, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca