Budget fédéral 2014 : une gestion rigoureuse des finances publiques, mais aucune attention particulière pour la relance de Montréal, la seconde métropole du Canada

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 12 février 2014 dans Communiqués de presse

Montréal, le 11 février 2014 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain considère que le budget présenté aujourd’hui par le ministre des Finances du gouvernement du Canada, l’honorable James M. Flaherty, témoigne d’une gestion rigoureuse des finances publiques. Néanmoins, la communauté d’affaires déplore l’absence de mesures concrètes en appui au développement de la région métropolitaine de Montréal.

« Nous saluons l’engagement ferme du gouvernement du Canada à maintenir l’équilibre budgétaire comme prévu en 2015-2016 sans augmenter le fardeau fiscal des contribuables. Nous saluons également les mesures ciblées pour soutenir l’innovation et accroître la compétitivité de nos entreprises. Toutefois, le gouvernement fédéral manque de détermination lorsque vient le temps d’investir dans les actifs stratégiques de la métropole », a déclaré le président et chef de la direction de la Chambre, M. Michel Leblanc.

Les demandes concernant des projets d’infrastructure stratégiques pour le développement économique de la métropole restent sans réponse 
« Nous prenons note de la décision du gouvernement de contribuer au financement des étapes initiales du nouveau pont Champlain. Nous lui demandons de respecter son engagement d’assumer une part significative des coûts d’investissement et bien au-delà des 165 millions annoncés. De plus, le budget reste muet sur les recommandations formulées par la Chambre concernant les projets structurants pour le développement économique de la métropole dont la construction d’une nouvelle gare maritime. Nous attendons des engagements clairs et précis de la part du gouvernement pour financer ces projets », a poursuivi Michel Leblanc.

« Par ailleurs, nous sommes heureux de constater que le gouvernement fédéral confirme dans le budget son intention de célébrer le 375e anniversaire de Montréal et nous l’invitons à préciser rapidement les budgets qui y seront consacrés », a ajouté M. Leblanc.

Miser sur la recherche, l’innovation et le commerce international : des priorités pour améliorer la compétitivité des entreprises et notre prospérité collective
« Nous saluons les initiatives pour renforcer l’innovation, notamment par la création du nouveau fonds « Apogée Canada », dont l’objectif est de soutenir la recherche de pointe et les découvertes scientifiques nécessaires pour améliorer la productivité des entreprises. La métropole et ses chercheurs universitaires sont particulièrement bien positionnés pour tirer le maximum de ce type de fonds. Nous notons que le budget réitère l’importance de favoriser les échanges commerciaux et d’assurer aux entreprises l’accès aux marchés mondiaux pour prospérer. L’équipe d’experts en commerce international de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, le World Trade Centre Montréal, continuera à être un partenaire de choix du gouvernement, en mobilisant la communauté d’affaires et en préparant les entreprises de la métropole à développer de nouveaux marchés, notamment en Europe. Dans cet esprit, le gouvernement doit renforcer et préciser son soutien financier aux organisations d’encadrement et d’accompagnement des entreprises à l’international », a souligné Michel Leblanc.

Le budget soulève de profondes inquiétudes pour le secteur financier de la métropole
« La Chambre réitère sa ferme opposition à la centralisation de la réglementation des valeurs mobilières. Nous décrions l’entêtement du ministre Flaherty à imposer aux Canadiens une vision centralisatrice et incompatible avec l’esprit d’une fédération. De même, nous déplorons le retrait du crédit d’impôt pour les fonds de travailleurs. Nous demandons toujours au ministre Flaherty de confirmer qu’un des nouveaux fonds de fonds nationaux annoncés par le gouvernement sera basé au sein de la région métropolitaine de Montréal afin de bien refléter la place stratégique qu’occupent le Québec et sa métropole dans l’industrie du capital de risque », a conclu M. Leblanc.

Les recommandations prébudgétaires de la Chambre peuvent être consultées ici.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain
La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de la région métropolitaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Michelle LLambias Meunier
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
mllambias@ccmm.qc.ca
Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca