Budget du Québec 2014-2015 : un budget positif pour la métropole du Québec, mais qui ne dissipe pas l’inquiétude concernant l’avenir des finances publiques

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 20 février 2014 dans Communiqués de presse

Montréal, le 20 février 2014 –La Chambre de commerce du Montréal métropolitain prend acte du budget présenté aujourd’hui par le ministre des Finances et de l’Économie du Québec, M. Nicolas Marceau. « Ce budget vient essentiellement confirmer la multitude d’annonces réalisées au cours des derniers mois par le gouvernement. Il réaffirme le report de l’équilibre budgétaire de deux ans, sans pour autant préciser quels moyens permettront d’y parvenir à moyen terme. Ce budget ne rassurera pas la communauté d’affaires quant à la viabilité des finances publiques à long terme », a déclaré le président et chef de la direction de la Chambre, M. Michel Leblanc.

L’atteinte de l’équilibre budgétaire : si rien ne change, le Québec risque de renouer avec des déficits structurels et récurrents

« Le budget fait état d’un contrôle des dépenses à très court terme et de la recherche d’une efficacité accrue dans les programmes en éducation et en santé. Toutefois, le défi de rétablir l’équilibre des finances publiques, dans un contexte de vieillissement accéléré de la population, demeure entier. Cela fait quatre années que l’économie du Québec a renoué avec la croissance. Pourtant, le gouvernement reporte son retour à l’équilibre budgétaire, ce qui augmente son endettement à court terme. De plus, comme l’a démontré le vérificateur général, les prévisions de croissance économique ont été systématiquement surestimées et les dépenses publiques, sous-estimées. Cette situation nous confirme que nous vivons au-dessus de nos moyens et dans un certain déni collectif à cet égard. Une révision en profondeur du panier de services s’impose », a ajouté Michel Leblanc.

« Le gouvernement n’a pas augmenté le fardeau fiscal des entreprises. C’est une bonne nouvelle. Il doit cependant aller plus loin et miser sur une fiscalité globale qui encourage l’investissement privé et la création de richesse. Il faut aller au-delà des mesures ciblant des investissements spécifiques dans certains secteurs de prédilection et plutôt améliorer l’environnement d’affaires et la compétitivité du régime fiscal global touchant les entreprises », a ajouté Michel Leblanc.

La relance de la région métropolitaine de Montréal figure enfin dans un budget du gouvernement du Québec

« Le budget porte une attention à la métropole. La confirmation des investissements déjà annoncés pour souligner les célébrations du 375e anniversaire, le financement réservé pour le lien de transport en commun sur le futur pont Champlain et le rétablissement d’un versement annuel de 25 millions de dollars à la Ville de Montréal sont des gestes positifs pour la métropole. À cela s’ajoutent les mesures visant la culture, le financement accru pour le capital de risque et les mesures pour mieux protéger les sièges sociaux. Ces actions répondent aux recommandations formulées par la Chambre en janvier dernier et reconnaissent que l’essor du Québec passe par le renforcement de sa métropole. Nous saluons ces initiatives et nous nous attendons à ce que tous les prochains exercices budgétaires réservent un chapitre particulier au renforcement de la métropole », a poursuivi Michel Leblanc.

« Nous nous réjouissons particulièrement de la réception positive de la part du gouvernement du rapport du Groupe de travail sur la protection des entreprises québécoises. Nous saluons sa volonté affirmée dans le budget de modifier laLoi sur les sociétés par actions du Québec afin de mieux outiller les conseils d’administration lorsqu’une offre d’achat publique non sollicitée leur est présentée. De telles mesures consolideront le rôle de centre décisionnel de la métropole en favorisant la rétention de nos sièges sociaux, essentiels au développement de la métropole », a conclu Michel Leblanc.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain
La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de la région métropolitaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Michelle LLambias Meunier
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
mllambias@ccmm.qc.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca