Consultation sur le pont Champlain : la Chambre fait part au ministre Lebel des priorités du milieu des affaires de la métropole

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 31 octobre 2011 dans Communiqués de presse

 

Communiqué

Consultation sur le pont Champlain :
la Chambre fait part au ministre Lebel des priorités du milieu des affaires de la métropole

Montréal, le 31 octobre 2011 – Prenant part à un exercice de consultation sur le projet du nouveau pont Champlain organisé par le ministre fédéral des Transports, de l’infrastructure et des Collectivités, l’honorable Denis Lebel, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain a fait part des attentes de la communauté d’affaires de la région métropolitaine dans ce dossier.

« La construction d’un nouveau pont Champlain dans un délai de moins de 10 ans est au cœur des préoccupations de la communauté d’affaires de la région métropolitaine. Quelques firmes de génie consultées par la Chambre croient qu’il est possible de construire un nouveau pont dans un délai de 5 à 6 ans si aucun obstacle de nature politique ou administratif ne vient ralentir les travaux. Nous avons demandé au ministre Lebel de mettre en place un bureau de projet du pont Champlain qui permettrait de coordonner l’ensemble des travaux avec le ministère des Transports du Québec et les autres acteurs concernés afin d’amorcer immédiatement les travaux préparatoires », a déclaré le président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, M. Michel Leblanc.

« Étant donné qu’il s’agit du pont le plus achalandé du Canada, où transitent plus de 20 milliards de dollars de marchandises chaque année, et que près de 200 000 personnes l’empruntent chaque jour, il sera impératif de maintenir la fluidité de la circulation sur le pont Champlain et ses voies d’accès tout au long des travaux. Les mesures de mitigation devront être à la hauteur de l’importance du projet. La région métropolitaine a énormément souffert des inconvénients liés à une réduction de la fluidité de la circulation l’été dernier, et nous ne pouvons nous permettre de vivre une telle situation pendant 10 ans », a ajouté M. Leblanc.

« Cette rencontre a également permis à la Chambre d’insister auprès du ministre Lebel pour qu’au minimum, le prochain pont maintienne la capacité de circulation actuelle pour les voitures et les camions, soit trois voies ouvertes en tout temps dans les deux sens. Le nouveau pont devra également prévoir deux voies réservées pour les autobus et une surface pour un système léger sur rail », a poursuivi M. Leblanc.

« En ce qui a trait au financement, la Chambre a indiqué son appui à la mise en place d’un péage à condition qu’il ne cause aucun ralentissement de la circulation, qu’il soit affecté au financement du pont et de son entretien et que la tarification soit stable et prévisible. Nous avons évidemment insisté pour que le nouveau pont soit plus durable que celui que nous avons actuellement afin de ne pas devoir revivre une telle situation d’urgence dans 50 ans, et qu’il soit construit de façon à contribuer positivement à l’image de marque de la métropole en prévoyant un design à la hauteur du talent de nos créateurs », a conclu Michel Leblanc.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Geneviève Marsan
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4015
gmarsan@ccmm.qc.ca