Budget 2012 de la Ville de Montréal : un budget sobre et responsable

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 30 novembre 2011 dans Communiqués de presse

 

Communiqué

Budget 2012 de la Ville de Montréal : un budget sobre et responsable

Montréal, le 30 novembre 2011 – « Compte tenu de la marge de manœuvre et des moyens limités dont dispose la Ville, dans un contexte financier très difficile, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain accueille favorablement un budget sobre et responsable », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

La Chambre avait fait sienne la recommandation de hausser les revenus de la taxe foncière au moins au rythme de l’inflation, tel que préconisé dans le rapport Une métropole à la hauteur de nos aspirations, commandé par la Chambre à un groupe de travail présidé par Marcel Côté et Claude Séguin. La hausse de taxe de 2,5 %, à laquelle s’ajoute la contribution de 0,5 % pour le Fonds de l’eau, nous apparaît raisonnable alors que l’inflation anticipée atteint 2,7 % et que les gouvernements du Québec et du Canada ont prévu augmenter leurs revenus de plus de 6 % l’an prochain », a poursuivi Michel Leblanc.

« Le budget de l’année dernière contenait des hausses de taxes que nous estimions excessives compte tenu de la précarité de la reprise économique et du peu d’efforts consentis par la Ville pour limiter ses dépenses. Nous considérons toujours que la Ville peut en faire plus pour revoir sa gouvernance et limiter ses dépenses », a ajouté Michel Leblanc.

« L’initiative de la Ville de réduire son effectif de 1000 postes d’ici la fin 2013 est une bonne décision. La Ville ne doit cependant pas simplement couper des postes et des services; elle doit aussi apprendre à mieux travailler, à moindre coût. Nous croyons qu’il est temps d’amorcer une réflexion sur le regroupement d’arrondissements, sur le partage des services locaux et sur le nombre d’élus.  Le rapport Côté-Séguin comprenait plusieurs recommandations à ce chapitre », a poursuivi Michel Leblanc.

« Nous voyons d’un bon œil la poursuite du programme Réussir@Montréal ainsi que la mise en place d’un Fonds de l’Est, deux initiatives fortes au profit du développement économique. Le financement de projets structurants comme l’Espace pour la vie, le Pôle Maisonneuve, la Cité portuaire et l’aménagement du secteur l’Assomption, névralgique pour le développement du port de Montréal, sont également des engagements positifs pour soutenir l’élan de Montréal », a ajouté Michel Leblanc.

 « Enfin, nous appuyons sans réserve la demande de la Ville pour un partage plus équitable des cotisations à la caisse de retraite des employés, essentiel pour assainir les finances de la Ville de Montréal. Le gouvernement du Québec doit s’assurer que la Ville de Montréal et les autres municipalités qui le désirent puissent obtenir le partage égal des cotisations, plutôt que la situation actuelle, où la Ville assume 70 % des contributions », a conclu Michel Leblanc.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Geneviève Marsan
Conseillère par intérim, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4015
gmarsan@ccmm.qc.ca