Refonte de la carte électorale entre les mains du DGEQ : une bonne nouvelle pour la métropole

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 6 juillet 2011 dans Communiqués de presse

 

Communiqué

Refonte de la carte électorale entre les mains du DGEQ :
une bonne nouvelle pour la métropole

Montréal, le 6 juillet 2011 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain salue la décision du gouvernement du Québec de confier de nouveau le mandat du découpage de la carte électorale au Directeur général des élections du Québec. « Cette décision permet d’espérer que les inégalités présentes qui défavorisent une juste représentation des électeurs en milieu urbain seront corrigées. C’est une bonne nouvelle pour la région métropolitaine, c’est une bonne nouvelle pour la démocratie au Québec et c’est ce que nous demandions », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Rappelons que la Chambre avait mené la campagne  , durant laquelle elle avait notamment fait parvenir une paire de stylos identiques, mais de tailles différentes, aux 125 députés de l’Assemblée nationale. Ce geste visait à démontrer qu’au moment d’exercer leur droit de vote, tous les citoyens du Québec ne sont pas égaux. La Chambre avait aussi dévoilé un avis du professeur de droit Stéphane Beaulac soulevant de sérieux doutes quant à la constitutionnalité des projets de réforme défendus par le gouvernement et l’opposition officielle.

« La Chambre s’est vivement opposée aux propositions des deux principaux partis, qui auraient entraîné un véritable déni de justice électorale. Par contre, le projet présenté initialement par le Directeur général des élections nous semblait être une proposition juste. Si la région métropolitaine représente 50 % de la population du Québec, la carte électorale doit en tenir compte et refléter cette réalité. Ce ne sont pas les régions qui ont le droit d’être représentées à l’Assemblée nationale, mais bien les électeurs. Or, les électeurs de la région métropolitaine sont des citoyens à part entière et leur poids électoral doit reproduire cette réalité », a ajouté Michel Leblanc.

« Par le passé, Montréal avait perdu des circonscriptions lorsque les mouvements de population le justifiaient. Il ne faudrait pas faire fi de cette règle maintenant pour désavantager la région métropolitaine au profit de régions dont la population diminue. Il ne s’agit pas de favoriser Montréal, mais bien de lui octroyer sa juste part de représentation démocratique. Nous demandons maintenant que le Directeur général des élections du Québec corrige les iniquités de la carte actuelle, afin de représenter le poids démographique de la métropole », a conclu Michel Leblanc.

Pour plus d’information, veuillez consulter le www.inegale.info.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Geneviève Jutras
Conseillère, Communications
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
gjutras@ccmm.qc.ca