Forum sur les redevances minières : le gouvernement doit maintenir un régime de redevances stable, prévisible et compétitif

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 14 mars 2013 dans Communiqués de presse

Forum sur les redevances minières : le gouvernement doit maintenir un régime de redevances stable, prévisible et compétitif  

Montréal, le 14 mars 2013 ‒ À la veille du Forum sur les redevances minières du gouvernement du Québec, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain tient à rappeler l’importance capitale du développement responsable, durable et intelligent de nos ressources naturelles pour la métropole. Nous invitons le gouvernement à faire preuve de prudence afin d’éviter de décourager les nombreux investissements attendus au cours des prochaines années.

« Des études récentes produites par la Chambre évaluent les retombées potentielles de l’exploitation des ressources naturelles pour la région métropolitaine à 52 milliards de dollars sur une période de 25 ans. C’est plus de 14 000 emplois par année qui seront maintenus ou créés dans la métropole sur cette période. Le Québec et la métropole n’ont pas les moyens de se permettre un ralentissement des investissements qui viendrait nous appauvrir collectivement et nuire à la création d’emplois », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

« Le Québec dispose d’acquis majeurs pour profiter du développement des ressources naturelles, notamment dans le secteur minier. Cependant, les entreprises minières doivent composer avec des coûts d’exploitation de plus en plus élevés et nos gisements sont éloignés des grands utilisateurs, qui se trouvent principalement en Asie, augmentant ainsi les coûts de transport. Si les entreprises minières sont attirées par le Québec, c’est évidemment parce que nous avons du minerai. Mais c’est aussi grâce à notre main-d’œuvre qualifiée et à la stabilité de notre système fiscal. Tout changement risque de ralentir les projets en cours et de décourager les investissements futurs », a poursuivi M. Leblanc.

« La discussion entourant le régime de redevances doit se fonder sur des faits, et non sur des mythes. Nos entreprises minières contribuent largement à l’assiette fiscale québécoise, que ce soit grâce à l’impôt sur le revenu, aux taxes sur la masse salariale ou à l’écosystème industriel qui entoure ces entreprises. Collectivement, nous devons être pleinement conscients de l’importance de cette industrie pour notre développement économique et social. Nous réitérons que le gouvernement doit en prendre acte en maintenant un régime de redevances stable, prévisible et compétitif », a conclu Michel Leblanc.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de la région métropolitaine de Montréal et d’offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d’innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Sylvie Paquette
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4015
Sylvie.paquette@ccmm.qc.ca

 

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca