Hydro-Québec, le Groupe Antonopoulos, Marcel Côté et Michel de la Chenelière sont les lauréats des Prix Arts-Affaires de Montréal 2012

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 11 juin 2013 dans Communiqués de presse

Montréal, le 11 juin 2013 – C’est ce soir, au Théâtre Rialto, qu’avait lieu le dévoilement des lauréats 2012 des Prix Arts-Affaires de Montréal. M. Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, et l’honorable Charles Lapointe, c.p., président du Conseil des arts de Montréal, ont remis les distinctions à Hydro-Québec (catégorie Grande entreprise), au Groupe Antonopoulos (catégorie PME), à M. Marcel Côté (catégorie Personnalité Arts-Affaires) et à M. Michel de la Chenelière (catégorie Bénévole d’affaires).

Les Prix Arts-Affaires de Montréal, une initiative de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et du Conseil des arts de Montréal, soulignent la contribution exceptionnelle des sociétés et des individus qui soutiennent les organismes artistiques et culturels montréalais. Ils valorisent la création de partenariats entre le milieu des affaires et celui des arts et permettent d’explorer les diverses façons d’appuyer la culture. Les lauréats sont choisis par un jury indépendant.

La soirée représente également une occasion de sensibiliser la communauté d’affaires au rôle névralgique des organismes culturels dans le développement économique de la métropole. L’événement a d’ailleurs été l’occasion pour Pierre Bourgie, président de la Société financière Bourgie et récipiendaire du prix Personnalité Arts-Affaires 2011, de venir présenter les conclusions du Groupe de travail sur la philanthropie culturelle, mandaté en janvier dernier par Mme Pauline Marois, première ministre du Québec, afin d’accroître la philanthropie culturelle au Québec.

« Cette année, les lauréats ont tous en commun d’avoir contribué à la démocratisation de l’art. En plus de soutenir un organisme, ils ont encouragé et rendu plus accessible la consommation de la culture. La créativité issue des arts est une source essentielle d’innovation pour notre société et son milieu d’affaires. C’est grâce à la vision de personnes et d’entreprises de leur trempe que notre métropole rayonne autant sur la scène internationale », a déclaré M. Michel Leblanc.

« Le parcours des gens d’affaires récompensés ce soir démontre la richesse des collaborations qui existent entre ce milieu et celui des arts. Nous sommes fiers de l’apport de ces hommes et de ces femmes auprès de nos créateurs! Il est par ailleurs encourageant de constater que cette forme d’implication que le Conseil des arts de Montréal a toujours valorisée prendra un véritable élan avec les conclusions du rapport Bourgie sur la philanthropie culturelle », a ajouté l’honorable Charles Lapointe.


Les lauréats

C’est Hydro-Québec, parrainée par le Théâtre du Nouveau Monde, qui s’est vu remettre le prix dans la catégorie Grande entreprise. Grande donatrice pour le 50e anniversaire du théâtre, présentatrice de ses saisons et complice fidèle des soirées-bénéfice, Hydro-Québec est engagée auprès de cette institution montréalaise depuis maintenant 20 ans. Plus largement, que ce soit en musique symphonique, en théâtre ou en archéologie, cette grande entreprise apporte son soutien à la culture dans les périodes florissantes comme dans celles d’incertitude économique. Son appui contribue à l’essor de la vie culturelle et artistique montréalaise en plus de faire rayonner ici et à l’étranger les œuvres des créateurs montréalais.

Dans cette même catégorie, le jury a souhaité reconnaître cette année la contribution d’une deuxième entreprise. Une mention d’excellence a ainsi été remise à la Société de transport de Montréal, parrainée par Nuit blanche (MONTRÉAL EN LUMIÈRE). Toujours dans le souci de rapprocher les gens, la STM soutenait cette année Nuit blanche pour la 8e fois. Grâce à son appui, à sa capacité d’intégration et à son originalité, la STM a rehaussé l’achalandage de Nuit blanche en la rendant plus accessible.

Dans la catégorie PME, le prix a été remis au Groupe Antonopoulos, parrainé par la Fondation du Musée d’art contemporain. Cette PME, qui entretient une relation durable et structurante depuis 2009 avec son organisme parrain, a contribué, grâce à son engagement passionné et à son expertise dans le domaine de la restauration et de l’événementiel, à faire passer les Printemps du MAC au rang des rendez-vous de premier plan pour la relève d’affaires en philanthropie.

Le prix Personnalité Arts-Affaires a, quant à lui, été décerné à Marcel Côté, conseiller stratégique, KPMG Secor, parrainé par la Compagnie Marie-Chouinard. Cet homme d’affaires, qui apporte sa contribution à l’organisme depuis près de 20 ans, a su soutenir et croire en la danse contemporaine à une époque où elle était plus en marge. Son engagement, son réseau de contacts et sa capacité à convaincre ont fédéré autour de la Compagnie les assises sur lesquelles l’organisme s’est appuyé pour poursuivre son élan créateur et devenir une troupe de danse reconnue internationalement. Son ambition, sa passion et sa vision en font un allié des arts et une source d’inspiration pour toute une génération de jeunes philanthropes.

Finalement, le prix Bénévole d’affaires a été remis à Michel de la Chenelière, président, Fondation de la Chenelière, parrainé par le Musée des Beaux-Arts de Montréal. Ce philanthrope passionné  du milieu scolaire s’est engagé aux côtés du Musée pour une période de dix ans. Grâce à son parrainage financier et à son expertise exceptionnelle, M. de la Chenelière a permis au Musée de procéder à la refonte totale de ses espaces éducatifs, combinée à la mise en place de nouveaux ateliers permettant d’accueillir un plus grand nombre d’écoliers.  

Le jury était constitué d’Éric Fournier, associé et producteur exécutif de Moment Factory, d’Alexandre Taillefer, associé principal de XPND Capital, de Mario Tremblay, vice-président aux affaires publiques et corporatives du Fonds de solidarité FTQ, de Karla Étienne, adjointe à la direction et interprète à Zab Maboungou/Compagnie Danse Nyata Nyata et membre du Conseil des arts de Montréal, et d’Isabelle Chassé, cofondatrice des 7 doigts de la main.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l’agglomération urbaine de Montréal et d’offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d’innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

À propos du Conseil des arts de Montréal

Partenaire dynamique de la création artistique montréalaise, le Conseil des arts de Montréal soutient et reconnaît l'excellence dans la création, la production et la diffusion artistiques professionnelles au moyen d'appui financier, de conseils et d'actions de concertation et de développement. Il encourage l’expérimentation, la découverte et l’audace au cœur du paysage artistique montréalais par ses actions qui stimulent l’innovation tout en encourageant la relève et la diversité. Depuis plus de 50 ans, le Conseil des arts de Montréal contribue par ses actions structurantes au développement de « Montréal, métropole culturelle ». 

-30-

 

Source :

Sylvie Paquette
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca

Tania Orméjuste
Directrice des communications
Conseil des arts de Montréal
Tél. : 514 280-3991
tormejuste.p@ville.montreal.qc.ca

www.artsmontreal.org
Facebook : www.facebook.com/ArtsMontreal
Twitter : twitter.com/ConseilArtsMtl