Mise à jour économique et financière : le report de l'atteinte du déficit zéro est inquiétant et rappelle l'urgence d'améliorer l'environnement d'affaires des entreprises

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 28 novembre 2013 dans Communiqués de presse

Montréal, le 28 novembre 2013 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain s’inquiète des impacts potentiels des annonces faites aujourd’hui par le ministre des Finances et de l’Économie, M. Nicolas Marceau, dans le cadre de sa mise à jour économique et financière. « Le report de l’équilibre budgétaire de deux ans conjugué à un déficit imprévu de 2,5 milliards de dollars révèle la très grande vulnérabilité des finances publiques du Québec. Un tel déficit minera la confiance des institutions financières et pourrait avoir des répercussions négatives sur le secteur privé et sur notre prospérité collective », a déclaré le président et chef de la direction de la Chambre, M. Michel Leblanc.

« Nous sommes conscients du fait que la conjoncture économique défavorable a eu des répercussions directes sur les recettes fiscales. Nous convenons également que le gouvernement du Québec contrôle avec rigueur ses dépenses. Toutefois, nous ne sommes pas en période de récession et nous sommes déjà la province la plus endettée du Canada. Il est dangereux dans un tel contexte d'alourdir davantage nos finances publiques », a ajouté Michel Leblanc.

« Les mesures annoncées par le gouvernement dans le cadre de sa Politique économique ne doivent pas détourner notre attention de la nécessité d’équilibrer rapidement notre budget. Compte tenu des défis économiques et démographiques du Québec, il est absolument essentiel d’éviter de recréer une situation de déficits budgétaires récurrents et structurels. Notre avenir économique en dépend », a poursuivi Michel Leblanc.

« Le défi premier demeure d’améliorer l'environnement d'affaires pour favoriser la création de richesse et la croissance économique. Nous appuyons ainsi la décision du gouvernement de poursuivre le contrôle des dépenses publiques et de ne pas hausser le fardeau fiscal des individus et des entreprises. C’est en réunissant les conditions gagnantes pour favoriser l'entrepreneuriat et encourager les entreprises à investir d’elles-mêmes que l’on permettra à notre économie de s’enrichir et à nos finances publiques d’être plus saines. Nous invitons donc le gouvernement à établir un plan clair et réaliste de retour à l’équilibre budgétaire afin d’instaurer un climat prévisible et rassurant pour les investisseurs et les institutions financières », a conclu M. Leblanc.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain présentera en détail ses recommandations lors des consultations prébudgétaires 2014-2015.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de la région métropolitaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.


- 30 -

Source : 
Michelle LLambias Meunier
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
mllambias@ccmm.qc.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca