La Chambre de commerce du Montréal métropolitain invite les manufacturiers à considérer l'automatisation pour combler le retard de productivité

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 6 septembre 2013 dans Communiqués de presse

Montréal, le 6 septembre 2013 – Le président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, monsieur Michel Leblanc, a souligné ce matin l’importance de combler le retard de productivité des entreprises du Québec. Il a tenu ces propos à l’occasion d’une conférence de presse de madame Élaine Zakaïb, ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement du Québec, devant les membres du Regroupement des équipementiers en automatisation industrielle (REAI). L’événement se déroulait dans les locaux de l’entreprise Axium à Anjou, qui a annoncé avoir conclu le contrat le plus lucratif jamais obtenu par une entreprise québécoise en automatisation industrielle auprès d’un client étranger.

« Notre croissance économique repose fortement sur notre capacité à accroître la productivité de nos entreprises. Dans ce domaine, la performance du Québec demeure historiquement inférieure à celles du Canada et, à plus forte raison, des États-Unis. Le secteur manufacturier doit miser sur des stratégies d’automatisation et de robotisation pour combler cet écart qui nuit à sa compétitivité », a déclaré Michel Leblanc.

« L’annonce des dirigeants d’Axium rappelle que les entreprises manufacturières ont accès à une expertise de pointe et de calibre international en matière d’automatisation, ici même au Québec. Il faut s’en réjouir parce que la modernisation des équipements industriels est incontournable pour soutenir l’essor du secteur manufacturier au Québec et dans la région métropolitaine », a ajouté Michel Leblanc.

« En vue de l’adoption prochaine d’une politique industrielle québécoise, la Chambre demande à la ministre d’y inclure des mesures qui favoriseront l’accroissement de la productivité des entreprises. Dans ce contexte, les manufacturiers doivent mieux connaître l’offre québécoise en solutions automatisées. Ils auront aussi besoin d’un accès plus facile au financement nécessaire pour acquérir ces équipements. Une politique industrielle qui atteindrait ces objectifs contribuerait à la compétitivité du secteur manufacturier au Québec et dans la métropole, au maintien de ses emplois et à notre richesse collective », a conclu Michel Leblanc.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain
La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de la région métropolitaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Michelle LLambias Meunier
Conseillère, Communications
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
mllambias@ccmm.qc.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca