Budget de la Ville de Montréal : la Ville doit préciser ses intentions de réduction budgétaire

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 1 décembre 2010 dans Communiqués de presse

Communiqué

Budget de la Ville de Montréal : la Ville doit préciser ses intentions de réduction budgétaire

Montréal, le 1er décembre 2010 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain est déçue du budget déposé aujourd’hui par la Ville de Montréal. « Ce budget reporte à plus tard des décisions qui auraient dû être annoncées maintenant », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre.

Des réductions de dépenses qui se font attendre
« Le maire avait annoncé en juillet dernier qu’il réduirait les dépenses d’au moins 50 M$ dans l’ensemble des services de la Ville et que son prochain budget reposerait sur un gel des dépenses pour 2011. C’est plutôt une augmentation des dépenses de l’ordre de 5 % qui est présentée aujourd’hui, combinée à une hausse du fardeau fiscal des Montréalais de 4,2 % », a dit Michel Leblanc.

« Le maire avait également lancé il y a deux mois une vaste réorganisation de l’appareil municipal en vue de réduire de 250 M$, sur deux ans, les coûts d’administration de la Ville, et des exemples avaient été présentés. Aujourd’hui, nous demeurons sur notre faim : les réductions se reflètent dans le budget, mais les mesures concrètes ne sont toujours pas identifiées », a ajouté M. Leblanc.

« Ces réductions de dépenses devront se traduire par de réels gains d’efficacité dans la livraison des services municipaux. On doit revoir les façons de faire, améliorer la productivité et travailler en commun pour le bien des Montréalais. La mairie doit exercer son leadership auprès des arrondissements pour regrouper dans la ville centre les activités qui n’ont rien à voir avec les services de proximité aux citoyens », a ajouté M. Leblanc.

Une contribution positive dans des secteurs clés
« La communauté des affaires apprécie la contribution positive de la Ville, qui consacrera 124,4 M$ au développement économique à travers des programmes tels que PR@M-Commerce et PR@M-Industrie, ainsi qu’en soutenant de grands projets stratégiques comme le Quartier des spectacles, le réaménagement de l’autoroute Bonaventure, le Quartier de la santé et le Planétarium Rio Tinto Alcan », a poursuivi M. Leblanc.

« La hausse de 8 % de la contribution de la Ville au transport en commun constitue un investissement dans la productivité et la base industrielle de la région métropolitaine, comme le soulignait l’étude que la Chambre a rendue publique vendredi dernier. Cela dit, la nouvelle taxe sur l’immatriculation des véhicules qui finance cette contribution introduit une disparité dans la région en ne s’appliquant qu’au territoire de l’île de Montréal », a ajouté M. Leblanc.

« La Chambre voit d’un bon œil les suites données par la Ville aux recommandations du rapport Côté-Séguin. Le renforcement de l’expertise à la direction générale de la Ville, la création du bureau du contrôleur général et la révision de la composition du comité de vérification sont autant de mesures qui permettront à terme un meilleur contrôle des dépenses de la Ville », a ajouté M. Leblanc.

Un chèque en blanc?
« Nous avons demandé que le ménage soit fait avant de hausser les taxes, mais le budget présenté aujourd’hui fait l’inverse. Jusqu’à preuve du contraire, la Ville demande aux Montréalais de faire acte de foi. La Chambre est étonnée de ne pas voir les détails du plan de réduction des dépenses annoncé par le maire aujourd’hui et elle est impatiente de voir des résultats », a conclu Michel Leblanc.

 

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain
La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Sylvie Paquette
Coordonnatrice, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca