La politique industrielle du Québec : la Chambre salue les mesures pour renforcer la compétitivité des entreprises et appelle à porter une attention particulière à l’environnement d’affaires

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 10 octobre 2013 dans Communiqués de presse

Montréal, le 10 octobre 2013 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain accueille avec intérêt la politique industrielle présentée aujourd’hui par la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Élaine Zakaïb. « Cette politique reconnaît le déficit de productivité dont souffrent nos entreprises depuis plusieurs décennies. Nous réitérons notre appui à l’objectif fixé par le gouvernement de devancer la moyenne canadienne au cours des prochaines années. Il en va de notre prospérité collective », a déclaré le président et chef de la direction de la Chambre, M. Michel Leblanc.

« Les mesures annoncées pour inciter les entreprises à intégrer davantage les technologies de l’information et des communications ainsi que pour augmenter leur investissement en machines et matériel sont essentielles pour améliorer leur compétitivité. Il est évident toutefois que ces mesures devront être accompagnées d’une volonté claire de maintenir une fiscalité compétitive et d’un allégement du fardeau réglementaire pour inciter les entreprises à investir », a poursuivi Michel Leblanc.

« Nous retrouvons dans cette politique plusieurs de nos recommandations, notamment en ce qui concerne l’appui au développement des grappes, les mesures favorisant la commercialisation des innovations et l’investissement par les PME. Nous saluons au passage la création d’un centre d’excellence en innovation manufacturière, à l’initiative de l’École de technologie supérieure, en collaboration entre autres avec l’Université McGill. L’évolution de notre base industrielle vers une économie plus verte en favorisant, par exemple, l’électrification des transports est aussi un pas dans la bonne direction. De telles initiatives nous permettront de tirer profit de notre expertise et amélioreront notre compétitivité », a ajouté Michel Leblanc.

« Étant donné que la métropole représente 50 % de l’économie de la province, mais que plusieurs indicateurs témoignent de l’essoufflement marqué de la croissance économique, nous nous attendons à ce que la mise en œuvre de la politique reflète la situation particulière de la région métropolitaine et contribue ainsi à la relance de son économie », a conclu Michel Leblanc.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de la région métropolitaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :

Michelle LLambias Meunier
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
mllambias@ccmm.qc.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca