Communiqué : Nouvelle carte électorale du Québec – la Chambre juge inacceptable et antidémocratique de ne pas reconnaître le poids politique de l'île de Montréal

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 5 décembre 2001 dans Communiqués de presse

Nouvelle carte électorale du Québec – la Chambre de commerce du Montréal métropolitain juge inacceptable et antidémocratique de ne pas reconnaître le poids politique de l'île de Montréal

Montréal, le 5 décembre 2001 - «Le rapport final sur la nouvelle carte électorale déposé aujourd'hui par la Commission de la représentation électorale (CRE) représente une atteinte majeure à l'un des principes fondamentaux de notre système démocratique, à savoir l'équité du vote de chacun des électeurs», soutient M. Guy Fréchette, président de la Chambre.

M. Fréchette n'a pas caché son profond désaccord vis-à-vis le fait que la nouvelle carte électorale, sur le point d'être adoptée, réduisant de 30 à 28 le nombre de circonscriptions sur l'île de Montréal, stigmatise l'appartenance des électeurs à un milieu urbain au profit des autres régions du Québec.

Le président de la Chambre a transmis ses commentaires à cet égard à M. Guy Chevrette, ministre responsable de la Réforme électorale, en plus d'adresser personnellement une correspondance à l'ensemble des députés de l'île de Montréal, dont Mme Louise Harel, ministre des Affaires municipales et de la Métropole, ainsi qu'au premier ministre Bernard Landry, au chef de l'opposition officielle, M. Jean Charest, et au chef de l'Action démocratique, M. Mario Dumont.

Pour plus de renseignements sur cette position de la Chambre, on peut lire la version intégrale de la lettre adressée au ministre Guy Chevrette, jointe au présent communiqué.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte au-delà de 7 000 membres. Sa mission première est de représenter les intérêts de la communauté d'affaires du Grand Montréal. Ses objectifs : être en tout temps pertinente pour ses membres, crédible auprès du public et influente auprès des gouvernements et des décideurs.