Communiqué : Un corridor Québec-New York efficace passe par un périmètre de sécurité nord-américain

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 4 décembre 2001 dans Communiqués de presse

Un corridor Québec-New York efficace passe par un périmètre de sécurité nord-américain

Montréal, le 4 décembre 2001 - La Chambre de commerce du Montréal métropolitain souhaite saluer chaleureusement l'annonce d'un investissement de 75 millions de dollars par le ministre des Transports du Québec, M. Guy Chevrette, pour le développement du corridor de commerce Québec–New York.

« L'État de New York est un partenaire économique d'une importance indéniable pour les exportateurs de la région de Montréal et, par conséquent, pour une part importante de l'économie montréalaise. D'ailleurs, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain a été l'initiateur, au Québec, du projet de corridor commercial entre le Québec et l'État de New York et pour lequel une entente a été signée, aujourd'hui même, entre la Chambre de commerce du Québec et la Chambre de commerce de Plattsburgh-North Country. Dans le contexte actuel de ralentissement économique et d'une diminution de la fluidité des échanges commerciaux avec les États-Unis depuis le 11 septembre, ces investissements qui faciliteront le commerce avec l'État de New York sont particulièrement bienvenus », a déclaré le président de la Chambre, Guy Fréchette.

« Toutefois, a précisé M. Fréchette, les pleins bénéfices d'un corridor de commerce Québec–New York pourront être pleinement ressentis seulement si le gouvernement du Canada, de concert avec son homologue américain, met en place rapidement des mesures permettant de faciliter concrètement le passage des biens à la frontière. »

« Cela veut dire, d'une part, de participer aux efforts du gouvernement du Québec pour l'amélioration des infrastructures du poste frontière Lacolle-Champlain, mais aussi, d'autre part, de travailler à l'établissement d'un véritable périmètre de sécurité nord-américain », a soutenu M. Fréchette.

Par périmètre de sécurité nord-américain, la Chambre entend des mesures assurant à la fois la sécurité des populations canadienne et américaine et permettant une circulation rapide des biens légitimes entre les deux pays. Ces mesures vont d'une plus grande collaboration avec les autorités américaines pour les procédures d'immigration à l'utilisation des nouvelles technologies pour accélérer les procédures à la frontière, en passant par l'amélioration et la construction de nouvelles infrastructures.

« L'annonce conjointe d'une entente, faite hier par le solliciteur général du Canada, M. Lawrence MacAulay, la ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration du Canada, Mme Elinor Caplan, et le procureur général des États-Unis, M. John Ashcroft, visant à intensifier la collaboration entre les deux gouvernements sur la sécurité de la frontière est certainement un pas dans la bonne direction. Néanmoins, beaucoup reste à faire pour faciliter le passage des exportations des entreprises canadiennes à la frontière. En ce sens, il est à souhaiter que le budget que présentera le ministre des Finances du Canada, M. Paul Martin, le 10 décembre prochain, prévoira des investissements supplémentaires pour faciliter les activités commerciales transfrontalières », a conclu M. Fréchette.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte au-delà de 7 000 membres. Sa mission première est de représenter les intérêts de la communauté d'affaires du Grand Montréal. Ses objectifs : être en tout temps pertinente pour ses membres, crédible auprès du public et influente auprès des gouvernements et des décideurs.