Communiqué : Budget de la Ville de Montréal : le peu de collaboration du gouvernement du Québec force les Montréalais à payer la note

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 27 novembre 2003 dans Communiqués de presse

Communiqué

Budget de la Ville de Montréal :
le peu de collaboration du gouvernement du Québec
force les Montréalais à payer la note


Montréal, le 27 novembre 2003 - La Chambre de commerce du Montréal métropolitain, à la lumière de la présentation du budget Tremblay-Zampino 2004, constate avec regret, une fois de plus, l'absence de marge de manœuvre financière de la Ville et s'inquiète de son hyperdépendance continue aux revenus fonciers.

« Cette année encore, l'assiette fiscale foncière croît moins rapidement que les dépenses de la Ville, et cela, même si cette augmentation répond à des besoins criants tels que le transport en commun et la gestion de l'eau. Faute de nouvelles sources de revenus diversifiées, prévisibles et récurrentes, la Ville est placée dans l'obligation de négocier, à la pièce, des ententes avec le gouvernement du Québec. Or, le peu d'empressement du nouveau gouvernement du Québec à respecter l'ensemble des engagements pris en 2003 dans le cadre du Contrat de Ville dont, entre autres, le transfert d'une somme de 35 millions de dollars, fait en sorte que ce sont encore les contribuables montréalais qui paieront la note. La Chambre incite donc le gouvernement du Québec à tenir l'intégralité des engagements financiers prévus au Contrat de ville, de sorte que Montréal ait les moyens de ses ambitions et puisse satisfaire à ses nombreuses responsabilités et jouer pleinement son rôle de métropole du Québec », a déclaré Benoit Labonté, président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Par ailleurs, la Chambre salue le maintien, pour une deuxième année, du programme d'aide instauré par la Ville afin de minimiser les soubresauts liés au remplacement, l'année dernière, de la taxe d'affaires par une taxe sur les immeubles non résidentiels. « La Chambre avait fait part de son souhait au président du Comité exécutif de maintenir ce programme; nous sommes heureux de constater que M. Zampino a répondu positivement à cette demande », a poursuivi Benoit Labonté.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission première est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de la grande région de Montréal. Ses objectifs : être en tout temps pertinente pour ses membres, crédible auprès du public et influente auprès des gouvernements et des décideurs. La Chambre compte sur ses trois directions de services : Info entreprises, Institut du commerce électronique et World Trade Centre Montréal, pour offrir des services spécialisés à la grande communauté des affaires.

- 30 -

Source :
Sylvie Paquette
Coordonnatrice, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : (514) 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca