Communiqué : Première journée du symposium Montréal 2017 : une Cité du monde de 375 ans

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 30 avril 2002 dans Communiqués de presse

Communiqué

Première journée du symposium
Montréal 2017 :
une Cité du monde de 375 ans

Montréal, le 30 avril 2002  - C'est aujourd'hui qu'ont débuté les travaux du symposium Montréal 2017 : une Cité du monde de 375 ans organisé par la Chambre de commerce du Montréal métropolitian en collaboration avec le Ministère des Affaires municipales et de la Métropole du Québec. Afin de mieux comprendre les différents enjeux qui composent le nouveau paysage de la grande région montréalaise, la Chambre propose à ses quelque deux cent cinquante participants d'entendre et d'échanger avec des spécialistes tant montréalais et canadiens que de la scène internationale, leurs vues de ce qu'une métropole telle que Montréal pourrait et devrait faire, d'ici les 15 prochaines années, afin de s'assurer une place de choix sur l'échiquier mondial.

Cohérence d'action

Dès la première conférence, et tout au long des ateliers suivants, toutes et tous s'entendent sur un dénominateur commun : le besoin urgent et stratégique d'assurer une cohérence dans la prise de décisions. Toute initiative, gouvernementale ou privée, touchant ou influant sur le développement de la région métropolitaine de Montréal, doit s'inscrire dans une démarche cohérente afin d'assurer à la ville un développement stable et durable.

Point de départ du symposium, le rapport Picard a aussi agi comme catalyseur de la relance de Montréal après la crise économique du début des années 80. M. Laurent Picard, le président de la consultation qui a mené à ce rapport, nous a ramené 15 ans dans le passé pour mieux nous projeter 15 ans dans l'avenir. Plusieurs acteurs montréalais tels que MM. Mario Polèse, Claude Pichette et Pierre Laferrière, issus respectivement des milieux académique et institutionnel et du milieu des affaires, ont ensuite échangé sur les changements qu'a connus Montréal et sur ceux qu'elle aurait dû connaître.

Il n'y a pas que Montréal qui a changé : l'ensemble des villes du monde sont à vivre des mutations profondes, à commencer par le contexte international dans lequel elles évoluent. Et c'est sur ce thème que M. Kimon Valaskakis, spécialiste des questions entourant la mondialisation, a exposé les défis et les possibilités que ce phénomène entraîne pour les villes du monde.

Et parce que Montréal aspire à être reconnue mondialement et qu'elle doit assurer sa compétitivité, la Chambre a tenu à inviter les représentants de la Ville de Lyon à venir partager avec les participants l'expérience de cette ville qui se distingue maintenant grâce à l'adoption d'une stratégie proactive de positionnement. Au cours du déjeuner-causerie du symposium, M. Patrick Lusson, chef de mission du Grand Lyon, a fait un exposé fort intéressant sur le phénomène urbain qui fait émerger de grandes agglomérations qui constituent de nouveaux lieux de puissance économique, de richesse artistique et culturelle et de développement intellectuel.

Ces propos ont aussi mené à la réflexion que, dans ce phénomène d'émergence des grandes agglomérations, nous devons être conscients que toutes les villes ne participeront pas à un tel devenir. De là l'urgence et le besoin pour Montréal d'occuper la place qui lui revient, soit celle d'une Métropole internationale.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte au-delà de 7 000 membres. Sa mission première est de représenter les intérêts de la communauté d'affaires du Grand Montréal. Ses objectifs : être en tout temps pertinente pour ses membres, crédible auprès des médias et influente auprès des gouvernements et des décideurs.