Communiqué : Huitième édition du Tableau de Bord de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 31 mai 2000 dans Communiqués de presse

Communiqué

Huituème édition du Tableau de Bord de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Jean-Pierre Langlois, Économiste, Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Montréal, le 31 mai 2000 – Montréal : le repos du guerrier

  • Après avoir enregistré des résultats spectaculaires au chapitre de l'emploi en 1999, Montréal retombe sur le plancher des vaches depuis le début de l'année : elle a perdu 19 000 emplois et son taux de chômage est en hausse.
  • Les ventes au détail, moteur de la consommation, se sont effritées, bien que de façon plus modérée que dans l'ensemble du Québec.
  • Même les mises en chantier ont piqué du nez en avril dernier, après les deux mois exceptionnels de février et mars 2000.

Mais, il n'y a pas lieu de paniquer, loin s'en faut. Tout au moins pour l'instant. Ces résultats donnent à penser que Montréal avait trop bombé le torse en 1999. L'agglomération montréalaise nous propose maintenant des chiffres plus réalistes. Qui sait ? on pourrait connaître d'autres surprises heureuses en cours d'année. Une chose est sûre : en misant sur la croissance de la nouvelle économie, Montréal en récoltera les fruits avec le temps. De plus, la reprise dans le domaine immobilier continue de surprendre les plus sceptiques.

La dernière édition du Tableau de bord de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, rendue publique aujourd'hui, rend compte d'indicateurs moins performants que dans le dernier numéro, mais sans qu'il faille s'en inquiéter : Montréal ne ferait que reprendre son souffle.

On apprendra dans ce numéro que le nombre de professions dans la nouvelle économie a progressé souvent plus rapidement à Montréal qu'ailleurs au Canada. Idem pour les emplois de haut savoir. "Contrairement à ce que certains ont pu laisser entendre ces derniers temps, ce n'est pas la catastrophe au Québec en ce qui a trait au taux de croissance de certains secteurs clé de la nouvelle économie, en regard de l'évolution ailleurs au Canada", affirme l'économiste de la Chambre, Jean-Pierre Langlois.


La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte au-delà de 7 000 membres. Sa mission première est de représenter les intérêts de la communauté d'affaires du Grand Montréal. Ses objectifs : être en tout temps pertinente pour ses membres, crédible auprès du public et influente auprès des gouvernements et des décideurs.