Communiqué : Consultations prébudgétaires provinciale et fédérale : se donner les moyens de créer davantage de richesse

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 21 janvier 2005 dans Communiqués de presse

Communiqué

Consultations prébudgétaires provinciale et fédérale :
se donner les moyens de créer davantage de richesse

Montréal, le 21 janvier 2005 –  Au nom de ses quelque 7 000 membres, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain s'est penchée sur les choix budgétaires que les gouvernements provincial et fédéral s'apprêtent à faire et soumet une série de recommandations spécifiques quant aux décisions importantes qui devront être prises pour la prochaine année. À cet égard, l a Chambre continue d'insister sur le fait que le financement des villes et la compétitivité des entreprises sont des enjeux incontournables en faveur desquels les différentes instances gouvernementales devront agir à l'intérieur de leur prochain budget.

«Si nous voulons être en mesure de créer davantage de richesse, nous devons nous donner les moyens de faire tourner les moteurs économiques du pays à plein régime. Et, dans le contexte mondial actuel, ce sont les régions métropolitaines et les entreprises qui y sont situées qui contribuent, plus que jamais, à notre prospérité collective. Il faut par-dessus tout éviter de voir le développement des agglomérations urbaines en opposition avec celui des autres régions et, bien au contraire, fournir aux grandes villes tous les outils nécessaires pour leur permettre de développer leur plein potentiel pour qu'elles puissent, en retour, augmenter la capacité redistributive de nos gouvernements», a déclaré Madame Isabelle Hudon, présidente et chef de la direction intérimaire de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

«La préparation d'un budget comporte inévitablement la nécessité de faire des choix, souvent déchirants, entre une série de priorités et d'urgences. Pour la Chambre, il n'est toutefois pas question de considérer des solutions qui nécessiteraient la création de nouvelles taxes, mais plutôt de procéder à un meilleur partage de l'assiette fiscale disponible. C'est dans cette optique que nous présentons aujourd'hui les attentes de nos membres quant au prochain budget 2005-2006. Nous avons formulé des propositions constructives, susceptibles d'améliorer la performance économique de la métropole et, par le fait même, celle du Québec et du Canada. Et, s'il y a un point sur lequel nous devons mettre l'accent, c'est sur l'absolue nécessité d'améliorer les modes de financement des agglomérations urbaines, en instaurant – à très court terme ! – de nouvelles sources de revenus diversifiées, prévisibles et récurrentes», a ajouté Isabelle Hudon.

Synthèse des recommandations

Attraction, formation et rétention du talent :
La Chambre recommande des efforts accrus en matière d'éducation supérieure et d'immigration afin d'attirer, former et retenir au Québec davantage de talent.

Développement des exportations :
La Chambre émet une série de propositions visant à faciliter l'entrée de nos exportations aux États-Unis et à assurer la croissance de cette facette cruciale de notre économie.

Projets structurants pour la métropole :
La Chambre insiste sur l'importance de réaliser, à brève échéance, d'importants projets structurants pour la métropole tels que la construction des nouveaux centres hospitaliers universitaires du CHUM et du CUSM et la réalisation des investissements nécessaires à la mise en valeur du havre de Montréal.

Le financement des villes :
La Chambre réitère la nécessité de donner aux villes l'accès à de nouvelles sources de revenus diversifiées, prévisibles et récurrentes. Dans cette optique, elle insiste entre autres sur la nécessité d'une entente entre les gouvernements pour le transfert aux villes d'une partie des revenus de la taxe fédérale sur les carburants, de même que sur l'obtention d'un remboursement complet de la TVQ payée par les administrations municipales.

«Dans un esprit constructif, nous tenons à rappeler aux deux paliers de gouvernement notre disponibilité à œuvrer en collaboration avec eux afin que des gestes concrets et nécessaires en faveur du développement de l'économie montréalaise soient rapidement posés », a conclu Isabelle Hudon.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Sylvie Paquette
Coordonnatrice, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : (514) 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca

Les soumissions prébudgétaires provinciale et fédérale pour 2005-2006.