Communiqué : BUDGET DU QUÉBEC - Un effort satisfaisant pour alléger le fardeau fiscal des contribuables québécois

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 14 mars 2000 dans Communiqués de presse


BUDGET DU QUÉBEC : Un effort satisfaisant pour alléger le fardeau fiscal des contribuables québécois - des hausses de dépenses ciblées dans les secteurs essentiels

Montréal, le 14 mars 2000 –«Le budget présenté aujourd'hui par le ministre des Finances du Québec, M. Bernard Landry, constitue un effort significatif pour ramener le fardeau fiscal des Québécoises et des Québécois à un niveau concurrentiel par rapport à celui des citoyens des autres provinces canadiennes», a affirmé aujourd'hui le premier vice-président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, M. Normand Legault.

«Nous croyons que le gouvernement du Québec, tout en se gardant une certaine marge de manoeuvre en reportant à 2003 la désindexation du système fiscal, se comporte de façon responsable en remettant aux contribuables plus de 4,5 milliards de dollars en trois ans.

«La Chambre se réjouit de constater qu'une fois le déficit comblé, ce gouvernement fait maintenant de la réduction du fardeau fiscal sa priorité.

Des dépenses bien ciblées

«Le budget québécois, par ailleurs, confirme des réinvestissements très importants dans les deux secteurs les plus essentiels à sa mission et ceux qui ont subi les contraintes les plus douloureuses au cours des trois dernières années, soit la santé et l'éducation.

«La Chambre estime que ces réinvestissements sont souhaitables, mais elle attendra avec impatience les mesures qui seront annoncées, concurremment à ces investissements, afin de resserrer la gestion dans ces deux grands secteurs publics.

Quelques investissements productifs

«Par ailleurs, nous sommes en accord avec les investissements productifs annoncés dans le budget, et notamment avec l'injection de 155 millions $ afin de favoriser l'accès des ménages à faible revenu à l'informatique et à Internet. Le Québec, en effet, accuse toujours un retard dans ce domaine, face au reste du Canada. En outre, ces véhicules peuvent être utilisés pour rendre les services gouvernementaux plus efficaces.

«Les investissements prévus dans les infrastructures municipales permettront à tout le moins de commencer à colmater les brèches laissées par la réduction des investissements au cours des dernières années. Cependant, la Chambre aimerait voir de façon plus claire comment le présent gouvernement entend mettre en oeuvre son plan de transports pour la région métropolitaine de Montréal.

«Le budget n'est pas éloquent quant aux sources de financement qui permettront de réaliser des investissements de plusieurs milliards. Le Ministre parle d'investissements en "partenariat" et nous souhaitons qu'il entende par là le type de partenariats privé-public auquel nous souscrivons.

«Somme toute, conclut M. Legault, ce budget nous semble très satisfaisant.»

 

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte au-delà de 7 000 membres. Sa mission première est de représenter les intérêts de la communauté d'affaires du Grand Montréal. Ses objectifs : être en tout temps pertinente pour ses membres, crédible auprès du public et influente auprès des gouvernements et des décideurs.

 

-30-