Communiqué : Réaction au budget de la Ville de Montréal pour 2001

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 21 novembre 2000 dans Communiqués de presse



Communiqué


Budget de la Ville de Montréal :

Budget de la Ville de Montréal : un budget qui restreint la hausse des dépenses et contrôle l'impact du dégel des rôles d'évaluation de façon à réduire le fardeau fiscal de la majorité des contribuables

Montréal, le 21 novembre 2000  - La Chambre de commerce du Montréal métropolitain a pris connaissance avec satisfaction du budget rendu public aujourd'hui par la Ville de Montréal, un budget qui prévoit, pour l'exercice 2001 un léger surplus d'exploitation, et ce, tout en procédant au dégel des rôles d'évaluation.

La principale caractéristique de ce budget est la limitation des dépenses qui, globalement, affichent une baisse de 0,9 % en 2001, se situant approximativement au même niveau qu'en 1994. Ce qui signifie que la Ville de Montréal prévoit offrir à ses citoyens autant ou plus de services qu'en 1994, sans avoir même indexé ses dépenses à l'inflation.

En outre, cette situation positive résulte d'un exercice budgétaire qui parvient à réduire le fardeau fiscal des 68 % des contribuables du secteur résidentiel, de maintenir au même niveau celui de 16 % des contribuables tout en augmentant le compte de taxe de moins de 16 % de contribuables de 2,3 % et plus. Seulement 2,758 contribuables verront leur compte de taxe augmenter de plus de 10 %.

Par ailleurs, dans le secteur non résidentiel, où le dégel des rôles d'évaluation entraîne les changements d'évaluation les plus importants, les hausses comme les baisses de taxes seront étalées sur 3 ans, afin d'en atténuer l'impact.

De plus, la Ville est parvenue à réduire son endettement de plus de 100 millions de dollars et son déficit actuariel de 500 millions de dollars. Somme toute, la situation financière de la ville s'est améliorée de façon significative, tandis que son budget, contribution du gouvernement du Québec aidant, devient légèrement excédentaire pour un deuxième exercice consécutif.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte au-delà de 7 000 membres. Sa mission première est de représenter les intérêts de la communauté d'affaires du Grand Montréal. Ses objectifs : être en tout temps pertinente pour ses membres, crédible auprès du public et influente auprès des gouvernements et des décideurs.