Communiqué : La Chambre se réjouit des réductions fiscales annoncées par le ministre des Finances du Canada

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 18 octobre 2000 dans Communiqués de presse

Communiqué

Mini-budget fédéral

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain se réjouit des réductions fiscales annoncées par le ministre des Finances du Canada

l'objectif de réduction de la dette est louable Montréal, le 18 octobre 2000  - La Chambre de commerce du Montréal métropolitain se réjouit de la réduction du fardeau fiscal des Canadiens annoncée aujourd'hui par le ministre des Finances du Canada, M. Paul Martin, à l'occasion d'une déclaration budgétaire effectuée dans un contexte à saveur électorale.

Quel que soit le contexte dans lequel ce budget a été élaboré, les réductions fiscales générales qu'il contient correspondent largement aux attentes manifestées par les milieux d'affaires, ainsi que par beaucoup d'observateurs.

Ce budget fait en sorte que la majorité des surplus d'exploitation du gouvernement canadien seront rendus aux contribuables et ce, dès janvier 2001, dans une proportion accrue, ou consacrés à la réduction de la dette nationale qui s'élève à près de 565 milliards de dollars. La réduction de la dette jusqu'à ce qu'elle ne représente plus que 40 % du produit intérieur brut du Canada, en 2004, constitue un objectif à la fois ambitieux et louable, et correspond aux demandes des milieux d'affaires.

Le Gouvernement canadien semble avoir résisté à la tentation d'accroître ses dépenses, pour se concentrer sur deux objectifs fondamentaux et souhaitables, la réduction du fardeau fiscal des contribuables et la réduction de la dette.

La réduction des impôts des entreprises du secteur de la nouvelle économie sera particulièrement bienvenue, dans la région métropolitaine de Montréal où se concentre une bonne partie de ces entreprises au Canada.

Somme toute, la Chambre est d= accord avec les grandes lignes de ce budget, à l'exception peut-être, de l'absence de toute intervention au chapitre des primes de l'Assurance-emploi.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte au-delà de 7 000 membres. Sa mission première est de représenter les intérêts de la communauté d'affaires du Grand Montréal. Ses objectifs : être en tout temps pertinente pour ses membres, crédible auprès du public et influente auprès des gouvernements et des décideurs.