Communiqué : La Chambre de commerce du Montréal métropolitain salue les mesures pour contrer la pauvreté mais déplore l'absence de soutien à l'exportation

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 19 mars 2002 dans Communiqués de presse

Communiqué

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain salue les mesures pour contrer la pauvreté mais déplore l'absence de soutien à l'exportation

Montréal, le 19 mars 2002- La Chambre de commerce du Montréal métropolitain approuve les mesures annoncées par la ministre des Finances du Québec, madame Pauline Marois, destinées à contrer la pauvreté et salue la décision du gouvernement de maintenir le cap des dépenses et de l'équilibre budgétaire. Toutefois, la Chambre déplore le manque d'actions concrètes visant à accroître le potentiel d'exportations des entreprises de la grande région métropolitaine, moteur de l'économie du Québec. «Déjà, la Chambre avait souligné l'absence de telles mesures à l'occasion du budget déposé par la ministre des Finances en novembre dernier. Force nous est de constater qu'aucune des mesures que nous avions proposées ne se retrouvent dans l'énoncé d'aujourd'hui» a souligné le président de la Chambre, monsieur Guy Fréchette.

Certains types de mesures annoncées par la Ministre, telles que le Bio-Levier, sont intéressantes. L'exportation aurait aussi pu bénéficier de programmes aussi innovateurs. «Considérant la baisse de 6,9 % du niveau des exportations au cours de la dernière année et le fait que la région de Montréal regroupe plus de 5 000 entreprises exportatrices et 70 % des exportateurs de la province, le gouvernement du Québec aurait dû apporter plus de considération au poids économique de la région dans ce secteur pourtant névralgique de notre économie», a affirmé monsieur Fréchette.

Finalement, la Chambre regrette que la baisse de la taxe sur le capital ne soit pas accélérée comme c'est le cas dans d'autres provinces canadiennes, ce qui grève la compétitivité de nos entreprises et crée un impact négatif sur l'emploi et l'investissement.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte au-delà de 7 000 membres. Sa mission première est de représenter les intérêts de la communauté d'affaires du Grand Montréal. Ses objectifs : être en tout temps pertinente pour ses membres, crédible auprès du public et influente auprès des gouvernements et des décideurs.