Communiqué : La Chambre de commerce du Montréal métropolitain dévoile les résultats de son étude sur les retombées économiques du transport en commun

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 10 décembre 2004 dans Communiqués de presse

Communiqué

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain dévoile
les résultats de son étude sur les retombées économiques
du transport en commun

Montréal, le 10 décembre 2004 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain dévoile aujourd'hui les résultats de son étude intitulée Le transport en commun : un puissant moteur du développement économique de la région métropolitaine de Montréal. Le document présente de nombreux faits et données qui lient étroitement et positivement le transport en commun non seulement au développement économique, mais également à la qualité de vie.

Ainsi, on y démontre que le transport en commun dans l'agglomération urbaine de Montréal engendre des impacts économiques majeurs dont, notamment :

  • des dépenses d'exploitation et d'immobilisations de 1,3 milliard $;
  • des retombées économiques de 937 millions $;
  • près de 13 000 emplois; et
  • un retour sur investissement de 45 % pour les gouvernements provincial et fédéral.

«Les bénéfices économiques générés par le transport en commun ne se limitent pas aux seules dépenses des organismes de transport de la région. En 2003, par exemple, le transport en commun a permis aux ménages montréalais d'économiser près de 600 millions $ en frais de déplacement. Or, ces économies donnent un pouvoir d'achat accru aux ménages qui peuvent ainsi dépenser davantage en magasinage, en sorties culturelles et en loisirs. Ce faisant, ce sont deux fois plus de retombées économiques qui sont générées pour la région montréalaise que si ces mêmes montants avaient été dépensés pour leur automobile, et ce, au plus grand bénéfice d'une foule de commerçants et de manufacturiers locaux», a déclaré M. Benoit Labonté, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain .

«Au-delà de son impact sur la réduction des coûts de déplacement, le transport en commun contribue également à accroître l'achalandage des pôles commerciaux et touristiques, à augmenter les bassins d'employés des pôles industriels ainsi qu'à faciliter les déplacements vers les pôles universitaires. D'autre part, il ne faut pas non plus négliger la contribution essentielle du transport collectif à la réussite de nos grands événements sportifs et culturels», a ajouté Benoit Labonté.

Cette étude de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain a été réalisée en collaboration avec SECOR Conseil et avec la participation financière de l'Agence métropolitaine de transport (AMT) et de la Société de transport de Montréal (STM).

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Sylvie Paquette
Coordonnatrice, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : (514) 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca

Hyperlien à l'étude : www.ccmm.qc.ca/transport_commun