Communiqué : Le Budget Goodale : de belles intentions… des actions à long terme

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 23 février 2005 dans Communiqués de presse

 

Communiqué


Le Budget Goodale :
de belles intentions… des actions à long terme

Montréal, le 23 février 2005 - La Chambre de commerce du Montréal métropolitain accueille avec réserve le budget présenté par le ministre des Finances, l'honorable Ralph Goodale. « Il s'agit d'un budget qui comprend une série de mesures positives, mais dont la plupart n'entreront pas en vigueur au cours du présent exercice budgétaire. Cela est notamment le cas des mesures touchant directement la compétitivité économique du pays, à savoir les réductions d'impôts pour les contribuables et les entreprises », a déclaré la présidente et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, madame Isabelle Hudon.

« De façon générale, il s'agit d'un budget qui projette une image de bonne volonté à l'égard de plusieurs secteurs stratégiques pour augmenter la compétitivité du Canada. Notre principal bémol est que, dans le contexte d'un gouvernement minoritaire, la prise d'engagements financiers répartis sur plusieurs années ne garantit rien quant à sa capacité d'agir de manière durable », a poursuivi Isabelle Hudon.

« Néanmoins, en fixant, dès cette année, le transfert de la taxe sur l'essence à 600 millions $, le gouvernement du Canada reconnaît en partie l'urgence d'investir dans les infrastructures urbaines. Cela dit, la Chambre persiste à croire que la situation actuelle justifie que ce transfert soit encore accéléré : pour des villes qui n'en peuvent plus d'attendre de nouveaux investissements, l'atteinte du rythme de croisière du transfert demeure encore lointain. Toutefois, nous nous réjouissons de l'élan que marque ce budget vers l'arrivée de revenus nouveaux, prévisibles et récurrents pour la métropole, comme nous le réclamons depuis plusieurs années », a ajouté madame Hudon.

« La Chambre se réjouit également que le transfert de la taxe sur l'essence, dans la mesure où il s'accompagne du renouvellement des programmes d'infrastructures, permettra une augmentation nette et tangible des sommes destinées aux infrastructures urbaines. Nous souhaitons maintenant qu'une entente respectant les compétences provinciales soit conclue rapidement entre les gouvernements du Québec et du Canada pour que ces nouveaux fonds atteignent le plus rapidement possible les municipalités, afin que puissent être réalisés les investissements nécessaires à leur compétitivité », a renchéri Isabelle Hudon.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Sylvie Paquette
Coordonnatrice, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : (514) 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca