Budget du Québec : des priorités bien identifiées, malgré des moyens limités

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 13 mars 2008 dans Communiqués de presse

Communiqué

Budget du Québec : des priorités bien identifiées, malgré des moyens limités

Montréal, le 13 mars 2008 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain accueille de  manière favorable le budget présenté aujourd'hui par la ministre des Finances du Québec, madame Monique Jérôme-Forget.

« La Chambre reconnaît pleinement la situation délicate dans laquelle se trouve l'économie québécoise et son gouvernement. Dans ce contexte, nous sommes en mesure d'apprécier que les interventions du gouvernement, tout en étant à la mesure de ses moyens, ont le mérite de cibler deux éléments particulièrement importants de notre compétitivité : les talents et les investissements », a déclaré la présidente et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Isabelle Hudon.

Taxe sur le capital : une action judicieuse

« Les milieux d'affaires réclament depuis longtemps l'abolition de la taxe sur le capital. Ainsi, nous accueillons avec beaucoup de satisfaction l'annonce de son abolition immédiate pour le secteur manufacturier, à un moment où le ralentissement économique aux États-Unis est un autre élément qui complique la vie de ce secteur. Par ailleurs, nous apprécions le fait que les autres mesures économiques du budget visent également à favoriser davantage d'investissements par les entreprises, notamment le crédit d'impôt applicable à l'achat de matériel de fabrication. C'est par l'investissement que les entreprises sont le plus en mesure d'accroître leur compétitivité; le gouvernement a tout à fait raison de chercher à les appuyer sur ce front », a souligné Isabelle Hudon.

Le talent : première ressource naturelle du Québec

« Le talent est la ressource naturelle la plus importante du Québec dans l'économie du XXIe siècle. Dans ce contexte, nous trouvons particulièrement pertinentes les décisions annoncées dans le budget en ce qui concerne le financement du ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles – dont les mesures liées à l'intégration et à la francisation en entreprise –, de même que l'augmentation des budgets en éducation et plus particulièrement dans le réseau d'éducation supérieure », a poursuivi Isabelle Hudon.

« Force est de reconnaître aujourd'hui que les changements à notre environnement économique surviennent de plus en plus rapidement. Ainsi, ce n'est plus uniquement à l'occasion du processus budgétaire que le gouvernement doit déterminer les actions qu'il prend pour soutenir son économie, il est important de demeurer vigilant tout au long de l'année et de savoir s'adapter au changement », a conclu Isabelle Hudon.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Sylvie Paquette
Coordonnatrice, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca