Discours inaugural du premier ministre du Québec : un plan ambitieux qui nécessitera un passage rapide à l’action

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 23 février 2011 dans Communiqués de presse

Communiqué

Discours inaugural du premier ministre du Québec :
un plan ambitieux qui nécessitera un passage rapide à l’action

Montréal, le 23 février 2011 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain prend acte du discours d’ouverture prononcé par le premier ministre du Québec, M. Jean Charest. Elle souhaite que cet énoncé d’intention, fort ambitieux, se traduise rapidement par des mesures concrètes pour favoriser le développement économique de Montréal et du Québec.

« Les attentes de la communauté d’affaires de la métropole sont élevées à l’endroit du gouvernement du Québec. Même si nous avons relativement bien traversé la récession, les défis économiques auxquels nous sommes confrontés demeurent énormes. Le gouvernement devra à la fois faire preuve de détermination en matière de développement économique et de lucidité afin d’assainir nos finances publiques. Nous voulons un Québec ouvert sur le monde, plus riche et plus productif. Le discours inaugural du premier ministre nous apparaît sensible à cette nécessité. Espérons, maintenant, que ces énoncés se traduiront rapidement par des actions », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

« Parmi les mesures pour faciliter l’élargissement de notre bassin de travailleurs, notamment à travers l’intégration des immigrants sur le marché du travail, l’annonce de la création d’un volet international au programme Placement en ligne est une bonne nouvelle pour Montréal. Nous accueillons la grande majorité des immigrants qui font le choix de s’établir au Québec. C’est pourquoi le recrutement des talents étrangers est, aux yeux de la Chambre, un enjeu crucial sur lequel nous travaillons activement depuis plusieurs années. L’ampleur du défi démographique nous met devant la nécessité de mieux arrimer les besoins du marché du travail avec nos approches en matière de sélection, d’accueil et d’intégration », a ajouté Michel Leblanc.

« L’ambitieux Plan Nord évoque l’extraordinaire potentiel de nos ressources naturelles, desquelles tout le Québec pourra profiter. À la Chambre, nous croyons que le développement de Montréal et des régions du Québec est interrelié. L’exploitation responsable de nos ressources – en conciliant développement économique et développement durable – aura des effets indéniablement positifs sur Montréal. Nous devons tirer parti de la diversification de notre économie, ce qui implique de profiter autant de nos ressources naturelles que de nos secteurs de pointe », a dit Michel Leblanc.

« Enfin, la réitération faite par le gouvernement de renouer avec l’équilibre budgétaire dans les meilleurs délais et de faire preuve de discipline à cet égard coïncide avec nos recommandations prébudgétaires. Nous sommes déjà largement endettés. Ainsi, nous croyons qu’il est essentiel pour le gouvernement de démontrer une saine gestion des finances publiques. Cela lui permettra de maintenir sa cote de crédit, de diminuer les paiements pour le service de la dette et de libérer des fonds dédiés à d’autres fins », a conclu Michel Leblanc.

Rappelons que le premier ministre du Québec, M. Jean Charest, sera à la tribune de la Chambre le vendredi 25 février, à midi, dans le cadre d’un déjeuner-causerie À la une RBC.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l’agglomération urbaine de Montréal et d’offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d’innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Sylvie Paquette
Coordonnatrice, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca