Recommandations prébudgétaires : du courage et des gestes immédiats s’imposent

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 12 mai 2014 dans Communiqués de presse

Montréal, le 12 mai 2014 – À l'occasion des consultations prébudgétaires menées par le ministre des Finances, monsieur Carlos Leitão, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain a insisté sur l’urgence de poser des gestes immédiats afin d’assainir les finances de l’État, de créer un environnement propice à l’investissement privé et de renforcer l’économie de la métropole.

« Pour la communauté d’affaires, atteindre l’équilibre budgétaire dans les délais prévus est tout simplement indispensable. La situation est inquiétante, car elle témoigne d’un déficit structurel. Cela fait plus de quatre ans que l’économie du Québec a renoué avec la croissance et le gouvernement peine encore à retrouver la voie de l’équilibre budgétaire. Jumelé à un niveau de dette élevé, cela crée une situation de grande vulnérabilité en cas de détérioration prononcée et inattendue de l’économie », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

« Nous invitons le gouvernement à mettre sur pied rapidement la commission chargée d’effectuer une révision du régime fiscal du Québec. Il faut réunir les conditions fiscales qui stimuleront l’investissement, le travail et l’effort. Le nouveau régime devra donner la priorité aux outils fiscaux les moins nocifs pour la croissance économique. Il devra chercher à réduire le fardeau des mesures fiscales qui nuisent à l’investissement privé comme l’impôt sur le revenu et la taxe sur la masse salariale, et plutôt faire appel à des hausses de tarifs pour certains services publics et, si nécessaire, à des ajustements à la taxe de vente », a souligné Michel Leblanc.

« Même si une révision de l’ensemble des dépenses est nécessaire, nous appelons le gouvernement à maintenir les programmes et initiatives stratégiques qui ont un impact positif sur l’investissement privé et la productivité des entreprises de la métropole. Il doit poursuivre et compléter sans délai les chantiers d’infrastructures stratégiques, tout en amorçant les nouveaux investissements pour le déploiement du transport en commun dans la région métropolitaine. Il doit également veiller à renforcer et à augmenter la disponibilité des ressources humaines pour les entreprises en améliorant l’attraction et l’intégration des immigrants. Finalement, il doit assurer un financement adéquat, stable et prévisible aux établissements universitaires de la métropole », a ajouté Michel Leblanc.

« Il faut également soutenir l’entrepreneuriat, notamment en modifiant la fiscalité, afin que la relève entrepreneuriale puisse bénéficier des mêmes avantages peu importe le choix du successeur. Il est aussi important de protéger nos fleurons économiques et nos sièges sociaux, qui jouent un rôle considérable pour la métropole, en outillant davantage les conseils d’administration, à l’instar d’autres juridictions en Amérique du Nord, lorsqu’une offre d’achat publique non sollicitée leur est présentée », a poursuivi Michel Leblanc.

« Enfin, nous avons insisté sur l’importance de renforcer Montréal en tant que métropole du Québec. La situation fiscale et structurelle actuelle pénalise la métropole et doit être corrigée. Pour ce faire, le gouvernement doit négocier rapidement une nouvelle Entente Québec-municipalités, déposer dans les meilleurs délais un projet de loi sur les régimes complémentaires de retraite ainsi qu’un projet de loi qui donnera à Montréal le statut particulier de métropole et de nouveaux leviers de financement », a conclu Michel Leblanc.

En résumé, les recommandations de la Chambre se déclinent comme suit :

  1. Atteindre l’équilibre budgétaire selon les délais prévus en 2015-2016;
  2. Assurer une fiscalité compétitive qui encourage la croissance économique et la participation au marché du travail;
  3. Maintenir les initiatives stratégiques qui ont un impact direct sur la compétitivité de nos entreprises et de notre économie;
  4. Renforcer Montréal en tant que métropole du Québec.

Les recommandations prébudgétaires de la Chambre peuvent être consultées en cliquant ici.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain
La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de la région métropolitaine de Montréal et d’offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d’innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Michelle LLambias Meunier
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
mllambias@ccmm.qc.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca