Reconstruction du complexe Turcot : un projet majeur pour Montréal et le Québec.

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 19 juin 2009 dans Communiqués de presse

Communiqué

Reconstruction du complexe Turcot : un projet majeur pour Montréal et le Québec

Montréal, le 19 juin 2009 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain dépose aujourd'hui son mémoire concernant le projet de reconstruction du complexe Turcot dans le cadre de la consultation publique du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement.

« Le complexe Turcot est le plus important carrefour d'axes majeurs de transport de la région métropolitaine et joue un rôle névralgique dans la mobilité des personnes et dans le transport des marchandises, particulièrement pour les exportations par route et pour l'accessibilité aux quais ferroviaires, portuaires et aériens. La région de Montréal est d'ailleurs le point d'origine de 70 % des exportations du Québec », a déclaré d'entrée de jeu Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

« Le projet soumis par le ministère des Transports suscite plusieurs réactions de la part des partenaires et donne lieu à de nombreuses propositions d'amélioration. Compte tenu de l'état de l'infrastructure et de son importance stratégique pour le développement économique de la métropole et du Québec, il importe cependant d'entreprendre sa reconstruction dans les plus brefs délais », a ajouté Michel Leblanc.

La position de la Chambre se résume comme suit :

  • Dans la mesure où la sécurité des usagers est en jeu et vu l'extrême importance du complexe Turcot pour l'économie de la métropole, le projet de reconstruction du complexe doit débuter rapidement et être complété dans les plus brefs délais.
  • Le complexe Turcot constituant une pièce pivot du dispositif de transport sur route de la métropole, il importe d'assurer une fluidité maximale des déplacements durant les travaux.
  • Le projet, dans sa conception comme dans sa réalisation, doit privilégier, dans l'ordre, trois principes fondamentaux :
    • d'abord, il doit maintenir la fluidité des déplacements locaux et transitoires en tenant compte des volumes actuels et futurs qu'engendre une métropole;
    • ensuite, il doit prévoir et permettre l'intégration de voies dédiées au covoiturage et au transport collectif, en plus d'accommoder le transport par rail;
    • enfin, il doit constituer un ajout à la signature de Montréal, Ville UNESCO de design, autant par son allure que par son impact sur l'accessibilité et la qualité de vie des quartiers environnants.
  • Le projet doit respecter le cadre financier des partenaires publics et ne pas entraîner de dépassements de coûts.


« Un projet de cette ampleur causera inévitablement des perturbations majeures sur le réseau de transport métropolitain; il sera donc essentiel d'assurer une fluidité maximale pendant les travaux. De plus, les trois principes fondamentaux que sont la fluidité, l'intégration et le design doivent faire partie intégrante de toutes les étapes du projet, de sa conception à sa mise en œuvre. Enfin, le respect du cadre financier établi demeure prioritaire », a conclu Michel Leblanc.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Sylvie Paquette
Coordonnatrice, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca