Dévoilement de l’étude « Les ressources naturelles : un levier porteur pour la métropole » de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 18 avril 2012 dans Communiqués de presse

 

Communiqué

Dévoilement de l’étude « Les ressources naturelles : un levier porteur pour la métropole »
de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Montréal, le 18 avril 2012 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain dévoile aujourd’hui les résultats de son étude intitulée « Les ressources naturelles : un levier porteur pour la métropole ». Cette étude démontre entre autres que les retombées économiques de l’exploitation des ressources naturelles et de la mise en œuvre du Plan Nord pour la région métropolitaine de Montréal seront de l’ordre de 51,8 milliards de dollars au cours des 25 prochaines années.

« Depuis quelques années, la croissance fulgurante de la demande provenant de pays émergents a contribué à une importante hausse des prix des matières premières. Cette demande, combinée à l’abondance des ressources naturelles que nous retrouvons sur notre territoire, procure une occasion unique d’enrichissement collectif pour tout le Québec. Notre étude démontre que le Plan Nord et l’exploitation des ressources naturelles sur le reste du territoire québécois profiteront autant aux régions qu’à la métropole », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. 

« Malgré la transition définitive de notre société vers l’économie du savoir, le secteur des ressources naturelles demeurera un outil incontournable de développement économique pour la métropole. Car loin de s’opposer aujourd’hui comme des choix contradictoires, l’économie du savoir et celle des ressources naturelles sont interdépendantes dans plusieurs cas. Des firmes de génie-conseil, des équipementiers de haute technologie et des centres de recherche universitaires sont au cœur du développement des ressources naturelles aujourd’hui, et les nombreux projets à venir dans ce secteur viendront certainement contribuer à améliorer notre performance générale en matière de productivité et d’innovation », a ajouté Michel Leblanc.

« Pour la Chambre, il est essentiel de mettre en relation les grands donneurs d’ordres avec les fournisseurs et la main-d’œuvre qualifiée de la région métropolitaine. C’est d’ailleurs l’une des stratégies identifiées dans l’étude qui permettront de maximiser les retombées pour la métropole. C’est pourquoi nous organisons un Forum stratégique réunissant plus de 600 participants et le Salon Plan Nord les 20 et 21 avril prochains afin de faciliter ces rencontres et contribuer à la mobilisation du secteur. Ces événements permettront aux entreprises et aux individus qui le souhaitent de tisser des liens qui se transformeront, nous en sommes convaincus, en projets d’affaires porteurs pour notre économie », a complété M. Leblanc. 

« Pour les années à venir, la Chambre demeurera vigilante et veillera à ce que les acteurs concernés mettent en œuvre des stratégies de maximisation des retombées pour que nous puissions tous profiter de la richesse qui sera créée grâce aux ressources naturelles et à la mise en œuvre du Plan Nord. À nous de nous assurer que le Plan Nord soit aussi un Plan Sud », a conclu Michel Leblanc.

Faits saillants de l’étude :

  • Au total, en matière de dépenses d’investissements et d’exploitation, les ressources naturelles généreront des retombées estimées à 51,8 milliards de dollars dans la région métropolitaine de Montréal au cours des 25 prochaines années.
  • L’exploitation des ressources naturelles et la mise en œuvre du Plan Nord permettront de créer ou de maintenir environ 14 335 emplois par année, pendant 25 ans, dans la métropole.
  • Pour maximiser les retombées économiques de l’exploitation des ressources naturelles dans la région métropolitaine, les acteurs concernés devront mettre en œuvre des stratégies concrètes qui s’articulent autour de quatre axes :
  • Mettre en place un environnement d’affaires propice au développement des ressources naturelles;
  • Proposer et renforcer les programmes de formation qui permettront le développement des ressources humaines spécialisées en nombre suffisant;
  • Maximiser les effets d’entraînement dans la chaîne de valeur, tant en amont qu’en aval;
  • Valoriser nos ressources en faisant en sorte qu’elles se distinguent sur le marché.

 

Hyperlien vers l’étude : www.ccmm.qc.ca/etude-ressources-naturelles

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain
La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Sylvie Paquette
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca