Rendez-vous des gens d'affaires et des partenaires socioéconomiques : la communauté socioéconomique montréalaise se mobilise à travers un plan d'action

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 10 octobre 2008 dans Communiqués de presse

Communiqué

Rendez-vous des gens d'affaires et des partenaires socioéconomiques :
la communauté socioéconomique montréalaise se mobilise
à travers un plan d'action

Montréal, le 10 octobre 2008 - Le Comité de travail du Rendez-vous des gens d'affaires et des partenaires socioéconomiques dresse un bilan particulièrement positif de la conclusion de la première phase de ses travaux à l'occasion du Rendez-vous tenu aujourd'hui, lequel s'est soldé par la signature d'un plan d'action contenant des mesures concrètes adaptées aux besoins spécifiques des entreprises de moins de 50 employés et visant à favoriser leur francisation.  

Présidé par Isabelle Hudon, coprésidente du Rendez-vous et présidente et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, le Comité de travail était constitué d'une trentaine de représentants d'associations d'affaires et de représentants du milieu syndical et de celui de l'éducation. En présence du coprésident du Rendez-vous, le premier ministre du Québec, M. Jean Charest, et de nombreux ministres et élus, les membres du Comité ont poursuivi leur réflexion soutenue sur l'état du français en milieu de travail dans les petites entreprises et sur les moyens à mettre en place pour en consolider l'usage.

Au terme du Rendez-vous, un plan d'action visant à accroître la francisation des petites entreprises a été adopté par l'ensemble des participants. Ce plan concrétise la mobilisation des membres du Comité en faveur de la francisation des petites entreprises et fera l'objet d'un mécanisme de suivi rigoureux. Le plan d'action adopté dans le cadre du Rendez-vous concerne trois enjeux : la langue d'accueil et de service; la langue de travail et la langue des produits et d'affichage. Les actions choisies se déploieront sur trois fronts : la formation, la sensibilisation et l'accompagnement.

« À l'origine, si nous avons accepté de nous impliquer dans cette démarche, c'est parce que nous partagions le constat qu'il était nécessaire de mobiliser dirigeants et employés autour d'une volonté réaffirmée de privilégier l'utilisation du français dans les milieux d'affaires. Il demeure essentiel que les entreprises de moins de 50 employés évitent d'être confrontées à la mise en place de nouvelles mesures coercitives. Dans ce contexte, nous avions le devoir d'être proactifs et de proposer les initiatives qui nous paraissaient les plus prometteuses. Au terme de notre journée de travail et avec la collaboration du gouvernement du Québec, nous pouvons être fiers de notre volonté commune de réussir ensemble à travers notre plan d'action très concret », a déclaré Isabelle Hudon.

« Nous avons franchi avec succès une étape importante aujourd'hui. Néanmoins, notre succès sera défini par notre capacité à livrer les actions sur le terrain et à entraîner de nombreuses entreprises dans notre sillage. Ainsi, je me réjouis que les membres du Comité aient tous, sans exception, accepté de poursuivre notre travail et d'effectuer au cours des prochains mois le suivi de nos engagements », a conclu Isabelle Hudon.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Sylvie Paquette
Coordonnatrice, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca