Discours - conférencier : M. Charles Lapointe, président-directeur général, Tourisme Montréal Tourisme : pôle majeur du développement socio-économique de Montréal (2003-2017)

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 12 mars 2003 dans Discours


Discours prononcé par M. Charles Lapointe
Président-directeur général, Tourisme Montréal

Le 12 mars 2003

Tourisme : pôle majeur du développement socio-économique de Montréal (2003-2017)

MESDAMES,
MESSIEURS,
CHERS AMIS,


C'EST L'HORIZON 2017 QUI NOUS RASSEMBLE CE MATIN.  C'EST DONC L'AVENTURE, J'OSE DIRE LE VOYAGE, À VIVRE ENSEMBLE AU COURS DES QUINZE PROCHAINES ANNÉES QUI PEUT ET DOIT MOBILISER TOUS LES TALENTS ET TOUTES LES ÉNERGIES DERRIÈRE UNE VISION PARTAGÉE  DES ENJEUX ET DU PLAN D'ATTAQUE.

UNE RÉFLEXION PROSPECTIVE VERS 2017, C'EST UNE TÂCHE QUE L'ON CONFIE HABITUELLEMENT À UN CONSULTANT.

LE MOT CONSULTANT ME FAIT TOUJOURS PENSER À CHRISTOPHE COLOMB :
IL EST PARTI SANS SAVOIR OÙ IL ALLAIT; LORSQU'IL EST ARRIVÉ, IL NE SAVAIT PAS OÙ IL ÉTAIT, IL A FOUTU LA PAGAILLE OÙ IL EST PASSÉ ET, DE RETOUR À SON POINT DE DÉPART, IL A DEMANDÉ BEAUCOUP D'ARGENT POUR RECOMMENCER.

VOUS COMPRENDREZ QUE JE NE PARLERAI PAS ICI DE LA VALEUR DU HUARD CANADIEN EN 2017.  PEUT-ÊTRE AURONS-NOUS D'AILLEURS UNE MONNAIE COMMUNE AUX AMÉRIQUES…

CE QUI M'APPARAÎT PLUS CRÉDIBLE, C'EST QUE MONTRÉAL SERA, À L'ÉCHELLE MONDIALE, UNE DES QUELQUE 350 DESTINATIONS URBAINES À TRAQUER DES CITOYENS SUR LES CINQ CONTINENTS POUR QU'ILS CHOISISSENT MONTRÉAL POUR UNE VACANCE OU UN CONGRÈS.

PERMETTEZ-MOI AUSSI DE VOUS SOULIGNER QUELQUES DONNÉES DE BASE QUI PEUVENT NOUS AIDER À DÉVELOPPER LA RÉFLEXION FACE À LA PÉRIODE 2003-2017.

 POUR LES 15 DERNIÈRES ANNÉES (1988-2002), MONTRÉAL A ACCUEILLI 83 694 MILLIONS DE TOURISTES – SANS COMPTABILISER ICI LES EXCURSIONNISTES QUI PASSENT MOINS DE 24 HEURES PARMI NOUS.

CES QUELQUES 84 MILLIONS DE VISITEURS (DE PLUS DE 24 HEURES) ONT DÉPENSÉ À MONTRÉAL, DEPUIS 1988, PRÈS DE
22 MILLIARDS $. 

À TITRE INDICATIF, POUR L ‘ANNÉE 2002, ON ESTIME À
2 MILLIARDS 77 MILLIONS DE DOLLARS (CANADIENS !)
LES DÉPENSES DE CEUX ET CELLES QUI ONT PASSÉ AU MOINS UNE NUIT DANS LA MÉTROPOLE.  BON AN, MAL AN, LES EXCURSIONNISTES AJOUTENT DES DÉPENSES DE PRÈS DE 200 MILLIONS $.

JE VOIS PARMI NOUS DES GENS D'AFFAIRES, ENGAGÉS DANS LA VIE ÉCONOMIQUE MÉTROPOLITAINE MAIS MOINS FAMILIERS QUE D'AUTRES AVEC LES INDUSTRIES DU TOURISME ET DU VOYAGE.  PRENONS LE CAS DES CONGRÈS (LIEUX DE RÉUNIONS ET D'HÉBERGEMENT) :

DE 2004 À 2008, NOUS AVONS 62 CONGRÈS (AVEC CONFIRMATION OFFICIELLE) QUI ONT RÉSERVÉ DES ESPACES ET DES CHAMBRES POUR ENVIRON 184 500 DÉLÉGUÉS/PARTICIPANTS (MULTIPLICATEUR VARIABLE POUR LES NUITÉES). 

CELA VA DU CONGRÈS COMPUTER HUMAN INTERACTION (ASSOCIATION FOR COMPUTING MACHINERY) EN AVRIL 2006 (2 500 DÉLÉGUÉS / 8 500 NUITÉES)
AU CONGRÈS DE L'AMERICAN ASSOCIATION OF BLOOD BANKS AU DÉBUT DE L'AUTOMNE 2008 (6 000 PARTICIPANTS /  21 500 NUITÉES).

ET, TRÈS BONNE NOUVELLE, POUR LE ROTARY INTERNATIONAL/2010, C'EST MONTRÉAL QUI, APRÈS APPEL D'OFFRES, EST CHOISIE.
PRÉVISIONS : 25 000 PARTICIPANTS.
VOUS VOYEZ QUE L'AVENIR EST ARRIVÉ ! L'ÉLAN VERS 2017 EST PRIS. IL FAUT MAINTENANT CONTINUER ENSEMBLE LE TRAVAIL DE PROMOTION, DE DÉMARCHAGE ET DE PERSUASION ET GARANTIR SON… FINANCEMENT.

VOUS COMPRENEZ AUSSI QUE LE TOURISME D'AFFAIRES, EN PARTICULIER LES CONGRÈS, LES EXPOSITIONS ET LES FOIRES, SONT IMPORTANTS POUR L'ÉCONOMIE MONTRÉALAISE.

AUTRE EXEMPLE POUR ILLUSTRER MON PROPOS.

CHAQUE ANNÉE, DEPUIS 89 ANS SE TIENT À MONTRÉAL LA SEMAINE INTERNATIONALE DU PAPIER (CONGRÈS ET EXPOSITION DES PRODUITS DES PÂTES ET PAPIERS).
QUELQUE 10 000 DÉLÉGUÉS  « ENVAHISSENT » MONTRÉAL CHAQUE ANNÉE (IMPORTANCE DE LA RÉCURRENCE) EN JANVIER (PÉRIODE MOINS ACHALANDÉE).

LE CHIFFRE OFFICIEL POUR L'ÉDITION 2003 : 11 726 PARTICIPANTS.

DEUX TÉMOIGNAGES :

A) NICOLA PICCIANI
PRÉSIDENT - ASSOCIATION DES MARCHANDS DE LA RUE CRESCENT - (70 MEMBRES)

« UN CONGRESSISTE, ÇA MANGE AU RESTAURANT, ÇA SORT DANS LES CLUBS, ÇA CONSOMME ET, CONTRAIREMENT À UN TOURISTE ORDINAIRE, ÇA VOYAGE SOUVENT SUR UN COMPTE DE DÉPENSES.  ALORS C'EST SÛR QUE, DANS NOTRE RUE, ON LE SENT QUAND IL Y A UN GROS RASSEMBLEMENT EN VILLE. »

IN MONTREAL CENTRE
HIVER 2003, P. 26

B) LE CIREUR DE SOULIERS INSTALLÉ DANS LE PASSAGE SOUTERRAIN ENTRE LE COMPLEXE DESJARDINS (HÔTEL WYNDHAM) ET LE COMPLEXE GUY-FAVREAU (VERS LE PALAIS DES CONGRÈS), AVISÉ DES DATES COMME TOUS LES AUTRES MARCHANDS, « OUVRE » 2 HEURES DE PLUS CHAQUE JOUR PENDANT 4 JOURS. 

« UN BON 100 $ DE REVENUS ADDITIONNELS ! » DIT-IL.

PAR AILLEURS, VOUS SAVEZ TOUTES ET TOUS QU'ON INVITE DES INVESTISSEURS À CHOISIR MONTRÉAL EN RAISON DU CADRE DE VIE – PETER HOWLETT, PRÉSIDENT DE L'ASSOCIATION LES AMIS DE LA MONTAGNE, EN EST UN TÉMOIN CONVAINCU ET CONVAINCANT.

CADRE ET QUALITÉ DE VIE SONT EN QUELQUE SORTE LES MOTEURS DE L'INVITATION QUE MONTRÉAL LANCE AUSSI, AU TITRE DU TOURISME D'AGRÉMENT, À DES PUBLICS DIFFÉRENCIÉS DE VENIR VIVRE ICI DES EXPÉRIENCES UNIQUES :

DU TOUR DE L'ÎLE À LA FIERTÉ GAIE, DE LA DOUZAINE D'AUTRES FESTIVALS DE TOUTES SORTES EN SAISON ESTIVALE ET, MAINTENANT, POUR LA 4E ANNÉE, MONTRÉAL EN LUMIÈRE EN HIVER ET, À COMPTER DE CET AUTOMNE, LA GRANDE MASCARADE. C'EST L'EFFERVESCENCE DE LA CRÉATIVITÉ CULTURELLE ET URBAINE AUX QUATRE COINS DU CENTRE-VILLE « ÉLARGI ».

PRENONS QUELQUES INSTANTS POUR SE RAFRAÎCHIR LA MÉMOIRE.  LE GRAND PRIX AIR CANADA – QUI SE DÉROULE SUR L'ÎLE NOTRE-DAME AU MILIEU DU SAINT-LAURENT – ATTIRE (EN QUELQUES JOURS) PLUS DE 300 000 SPECTACTEURS DONT 75 % VIENNENT DE L'EXTÉRIEUR DE MONTRÉAL – 20 % DES RÉGIONS, 50 % DES AUTRES PROVINCES ET 30 % D'AUTRES PAYS.  LES HÔTELS, LES RESTAURANTS, LES BOUTIQUES ET COMMERCES – PROPRIÉTAIRES ET TRAVAILLEURS – EN BÉNÉFICIENT LARGEMENT.  L'ANNÉE 2003 VERRA PEUT-ÊTRE LA BARRE DES 100 MILLIONS DE DÉPENSES DÉPASSÉE DURANT CE WEEK-END ALLONGÉ.  ET UNE SÉRIE CART – CHAMP CAR MAINTENANT – QUI S'EST AJOUTÉE EN 2002 GRÂCE À NORMAND LEGAULT.  MAIS, ATTENTION, LE GRAND PRIX PEUT BIENTÔT S'ENVOLER EN FUMÉE !  OBSERVATION QUI N'EST PAS « JUSTE POUR RIRE » !

JE LE RÉPÈTE : DEPUIS 1988,  84 MILLIONS DE TOURISTES ONT DÉPENSÉ PRÈS DE 22 MILLIARDS.  VOUS COMPRENEZ QUE D'AUTRES VILLES PEUVENT AFFICHER DES CHIFFRES AUSSI RONFLANTS.  CE QUI EST INTÉRESSANT DE RAPPELER, C'EST LE POINT DE DÉPART.  JE TIENS À SOULIGNER LA RIGUEUR ET LA CONSTANCE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE TOURISME MONTRÉAL, ALAIN COUSINEAU, QUI, DEPUIS LE MILIEU DES ANNÉES 80, A MAINTENU LE CAP « POUR LA RELANCE DU TOURISME À MONTRÉAL ».  C'EST D'AILLEURS DANS CE DOCUMENT DE 1986 QUE, POUR LA PREMIÈRE FOIS, ON METTAIT DE L'AVANT LA NOTION D'UNE TAXE D'ACHALANDAGE… ET ALAIN A GARDÉ LE MÊME PDG DEPUIS 1989 !

ON PEUT, SANS FAUSSE MODESTIE, AFFIRMER QUE LA DESTINATION MONTRÉAL A CONNU UNE ÉVOLUTION SIGNIFICATIVEMENT POSITIVE.  DÉVELOPPEMENT DES ÉVÉNEMENTS, DIVERSIFICATION DES CLIENTÈLES, AUGMENTATION DES CONGRÈS INTERNATIONAUX, BOOM HÔTELIER, FORMATION DES COMPÉTENCES.

LES DONNÉES LES PLUS RÉCENTES (PKF), CELLES DE L'ANNÉE 2002, PERMETTENT DE CONSTATER QUE MONTRÉAL A CONNU UN TAUX D'OCCUPATION DE SON RÉSEAU HÔTELIER DE 68,4 %, TAUX SUPÉRIEUR À CEUX DE VANCOUVER (62,4 %), TORONTO (63,9 %), OTTAWA (64,7 %) ET QUÉBEC (64,5 %). JE RAPPELLE QUE, DEPUIS 1999, PRÈS DE 1000 CHAMBRES DE GRANDE QUALITÉ SE SONT AJOUTÉES À NOTRE OFFRE D'HÉBERGEMENT.

INFORMATION COMPLÉMENTAIRE PLUS QU'INTÉRESSANTE : EN 2002 LE PRIX MOYEN DES CHAMBRES À MONTRÉAL A ÉTÉ DE 137,26 $ ET DE 128,46 $ À TORONTO.

AVANT DE RETROUVER CHRISTOPHE COLOMB POUR NAVIGUER VERS 2017 DANS LES MEILLEURES CONDITIONS POSSIBLES, QUELQUES OBSERVATIONS ADDITIONNELLES S'IMPOSENT.

UNE VILLE ÉVOLUE, SE RENOUVELLE.  POUR PLUSIEURS D'ENTRE VOUS, LES JEUX OLYMPIQUES SONT PEUT-ÊTRE UN SOUVENIR ET L'EXPO 67 DU OUÏ-DIRE.  CONVENONS QUE LE 350E ANNIVERSAIRE DE MONTRÉAL (1992) A ÉTÉ UNE OCCASION DE POSER DES GESTES STRUCTURANTS, DE L‘ARRIVÉE DU MUSÉE D'ART CONTEMPORAIN AU CENTRE-VILLE À LA CRÉATION DU MUSÉE DE LA POINTE-À-CALLIÈRE DANS LE VIEUX-MONTRÉAL.  LE CASINO A ÉTÉ OUVERT EN OCTOBRE 1993.

JE NE PEUX PAS FAIRE ICI UN ÉTAT DES LIEUX COMPLET DU DÉVELOPPEMENT DES SITES, DES ATTRAITS ET AUTRES PRODUITS DITS TOURISTIQUES DE MONTRÉAL, MÊME ÎLE, NOUVELLE VILLE, MAIS CITÉ TOUJOURS MULTIPLE.

VOICI, DE FAÇON SOMMAIRE, QUELQUES ACTIONS DE DÉVELOPPEMENT RÉCENTES :

• CENTRE DES SCIENCES (VIEUX-PORT);
• AGRANDISSEMENT DU PALAIS DES CONGRÈS;
• RÉNOVATIONS À LA PLACE BONAVENTURE;
• QUARTIER INTERNATIONAL (OACI, CDP);
• 10 NOUVEAUX HÔTELS (CENTRE-VILLE / VIEUX-MONTRÉAL);
• PLAN LUMIÈRE (QUARTIER HISTORIQUE);
• TRANSFERT DES VOLS DE MIRABEL À DORVAL;
• RÉOUVERTURE DU CANAL DE LACHINE;
• SÉRIE CART;
• ET, DEPUIS 1997, LA TAXE DE 2 $ SUR LES NUITÉES QUI A PERMIS DE CONSACRER PLUS DE 45 MILLIONS $ À LA PROMOTION DE LA DESTINATION.

C'EST PAS MAL COMME RENOUVELLEMENT.  IL NE FAUT CEPENDANT JAMAIS PERDRE DE VUE QU'AILLEURS AUSSI, DE BALTIMORE À BOSTON, ON ÉVOLUE.

MÊME NOS AMIS DES RÉGIONS TROUVENT PARFOIS QUE LA QUALITÉ DE L'ANIMATION URBAINE A UN EFFET DE RÉTENTION DES MONTRÉALAIS EUX-MÊMES QUI PRENDRAIENT MOINS SOUVENT L'TOUR DU QUÉBEC OU IRAIENT MOINS LONGTEMPS À LEUR CHALET.  ON PEUT IMAGINER QUE NOS CONCITOYENS PEUVENT DEVENIR D'EXCELLENTS AMBASSADEURS AUPRÈS DES PARENTS, AMIS ET RELATIONS D'AFFAIRES D'ICI ET D'AILLEURS POUR LES INVITER À NOUS VISITER PLUS SOUVENT.

COMME PHYLLIS LAMBERT AIME À LE DIRE, IL FAUT AVOIR DES VISIONS AUDACIEUSES POUR AVANCER DANS LA BONNE DIRECTION ET OBTENIR DES RÉSULTATS. JE SERAI DONC CLAIR : IL NOUS FAUT UN OBJECTIF AMBITIEUX EN TERME DE CROISSANCE DE L'ACHALANDAGE ET DES RECETTES. DEPUIS 15 ANS, NOUS AVONS RÉUSSI, EN Y METTANT COMPÉTENCES ET RESSOURCES, À POSITIONNER MONTRÉAL AU PREMIER PLAN DES DESTINATIONS URBAINES CULTURELLEMENT BIEN VIVANTES. ET, JE VOUS PRIE DE ME CROIRE, IL FAUT TRAVAILLER FORT : ÇA NE SE FAIT PAS EN CRIANT FESTIVAL! POUR LA PÉRIODE 2003-2017, JE VOUS, JE NOUS, LANCE LE DÉFI D'AMPLIFIER NOTRE CROISSANCE À UN RYTHME SOUTENU : SUR 15 ANS, PASSER DE 84 À 115 MILLIONS DE VISITEURS. IL S'AGIT D'UNE PROGRESSION ANNUELLE MOYENNE DE 2% QUI DEVRAIT APPELER L'OUVERTURE PROGRESSIVE DE 4 À 5 000 CHAMBRES D'HÔTELS. AU TITRE DES DÉPENSES DE CES TOURISTES, MONTRÉAL DEVRAIT ENREGISTRER DES RECETTES CUMULATIVES DE L'ORDRE DE 44 MILLIARDS EN DOLLARS CONSTANTS (VS 22 MILLIARDS / 1988-2002). VOILÀ, ME SEMBLE-T-IL, UN HORIZON STIMULANT.
JE VOUDRAIS VOUS PARLER ICI DE DÉMARCHES EN COURS, DE PROJETS QUI S'EN VIENNENT, DE DIFFICULTÉS POSSIBLES, DE CONDITIONS…GAGNANTES.

PLUSIEURS PARMI VOUS SAVENT QUE LE TRAVAIL DES ÉQUIPES QUI FONT LA PROMOTION DE MONTRÉAL S'INSCRIT DANS UNE DÉMARCHE DE PLANIFICATION STRATÉGIQUE.  L'ACTUEL PLAN MARKETING 2000-2005 FAIT SUITE À UNE LARGE CONSULTATION DE TOUS LES PARTENAIRES EN 1999.  DANS MOINS D'UN AN, NOUS ENCLENCHERONS UN NOUVEL EXERCICE DE CONSULTATION POUR POUVOIR ÉTABLIR, EN 2004, LE PLAN 2005-2010.

JE VOUS RAPPELLE, À TOUTES FINS UTILES, NOTRE DOUBLE BASE DE RÉFÉRENCE :

NOTRE VISION :
MONTRÉAL SERA LA MEILLEURE DESTINATION URBAINE QUATRE SAISONS OÙ L'ON POURRA Y VIVRE, LE TEMPS D'UNE FÊTE, DES EXPÉRIENCES UNIQUES AU MONDE.

NOTRE MISSION :
- ASSUMER LE LEADERSHIP DANS UN EFFORT CONCERTÉ DE PROMOTION ET D'ACCUEIL POUR LE POSITIONNEMENT DE LA DESTINATION « MONTRÉAL » SUR LES MARCHÉS DES VOYAGES D'AGRÉMENT ET D'AFFAIRES.
- CRÉER AINSI DES OCCASIONS D'AFFAIRES POUR NOS MEMBRES ET DES RETOMBÉES SOCIO-ÉCONOMIQUES POUR LA RÉGION.
- ORIENTER LE DÉVELOPPEMENT DU PRODUIT TOURISTIQUE MONTRÉALAIS SUR LA BASE DE L'ÉVOLUTION CONSTANTE DES MARCHÉS.
CES TEXTES COURTS MAIS IMPORTANTS NE SONT PAS FIGÉS DANS LE TEMPS.  S'IL Y A LIEU, DES CHANGEMENTS POURRONT ÊTRE DISCUTÉS.  RECOMMANDATION : SOYEZ CONVAINCUS DE LA PERTINENCE DE TOUTE MODIFICATION.

C'EST PRESQUE UNE LAPALISSADE DE DIRE QUE NOUS TRAVAILLONS DANS UN ENVIRONNEMENT HAUTEMENT CONCURRENTIEL.  DEPUIS NOMBRE D'ANNÉES, J'ENTENDS PARLER DE LA FÉROCITÉ DES AUTRES : NOUS AVONS QUAND MÊME BIEN TENU NOTRE PLACE FACE À CES ALTERNATIVES PARFOIS… AGRESSIVES.

CETTE COMPÉTITION NE VA QU'EN ACCROISSANT.  À L'HEURE DE L'AGRANDISSEMENT DU PALAIS DES CONGRÈS, 80 VILLES AMÉRICAINES CONSTRUISENT OU AGRANDISSENT LEUR CONVENTION CENTER.  D'UN PRODUIT À L'AUTRE, IL Y A SOUVENT UNE FORME DE MIMÉTISME : PAR EXEMPLE, AU DÉBUT DES ANNÉES 80, LES CASINOS ÉTAIENT RARES : EN 2003, LA MAJORITÉ DES PROVINCES ET DES ÉTATS AMÉRICAINS EN ACCUEILLENT PLUS D'UN.

ET IL NE FAUT PAS PERDRE DE VUE QUE, PENDANT QUE LE NOMBRE DE DESTINATIONS URBAINES EN CONCURRENCE VA EN AUGMENTANT, LES AUTRES FORMES DE VOYAGES (CROISIÈRE) ET DE VACANCES (RESORTS, SPA) VONT AUSSI VOULOIR REJOINDRE CERTAINES DES CLIENTÈLES QUE NOUS ALLONS TENTER D'ATTIRER À MONTRÉAL.

L'ESSOR DES CROISIÈRES MÉRITE RÉFLEXION.

QUI AURAIT PARIÉ, IL Y A 15 ANS, SUR LE DÉVELOPPEMENT PHÉNOMÉNAL DES BATEAUX À L'ÈRE DES GROS PORTEURS AÉRIENS ?  POUR LA PÉRIODE 1988-2002, 117 BATEAUX ONT ENVAHI LES MERS AVEC UNE CAPACITÉ D'ENVIRON 135 000 PASSAGERS.  TOUT UN PARC HÔTELIER MOBILE !  ET, ÉVIDEMMENT, ÇA CONTINUE EN 2003.  MÊME FOUR SEASONS, LA CHAÎNE HÔTELIÈRE DE TORONTO, VIENT DE LANCER UN PREMIER CATAMARAN – TRÈS HAUT DE GAMME ÉVIDEMMENT – AVEC PORT D'ATTACHE AUX MALDIVES.  POUR 22 PASSAGERS !

JUSQU'À QUAND CE PHÉNOMÈNE VA SE POURSUIVRE AVEC LE VIEILLISSEMENT DES POPULATIONS EN QUÊTE DE SÉCURITÉ ?

PAR AILLEURS, IL FAUT AUSSI SE RAPPELER QUE LE BUDGET DU VISITEUR POTENTIEL PEUT ÊTRE SOLLICITÉ PAR D'AUTRES TYPES DE DÉPENSES, DU BRICOLAGE AUX VÉHICULES PLUS SPORTIFS : L'ÉLASTICITÉ DU DOLLAR-LOISIR (DE L'EURO-LOISIR, DU YEN-LOISIR, ETC.) EST UNE QUANTITÉ RELATIVE. 

JE SUIS ASSEZ CONVAINCU QUE, PAR EXEMPLE, DANS 10, 12 ANS, DES MILLIERS DE CHINOIS (CHINE CONTINENTALE) VONT COMMENCER À DÉCOUVRIR LE CANADA, MONTRÉAL ET LE QUÉBEC.  ET NOTRE PLAN MARKETING 2005-2010 VA COMMENCER À PRÉPARER LE TERRAIN…  C'EST UN EXEMPLE MAIS, SELON TOUTE VRAISEMBLANCE, C'EST UN (TRÈS) BON EXEMPLE.

OBSERVATION : D'ICI LÀ, C'EST PEUT-ÊTRE NOUS QUI IRONS EN CHINE.  DISNEY ET UNIVERSAL VONT Y OUVRIR EN PARTENARIAT DES PARCS D'ATTRACTION POUR 2008, ANNÉE DES JEUX OLYMPIQUES DANS LA CAPITALE CHINOISE… ETC., ETC., DE DELHI À SAPPORO.

APRÈS CE TOUR DU MONDE EN 80 SECONDES, REVENONS DANS L'ÎLE.

LA PERSPECTIVE EST EMBALLANTE MAIS EXIGEANTE.  À TRÈS COURT TERME, I.E. POUR L'ANNÉE EN COURS ET POUR 2004, IL Y A DES RÉALISATIONS ÉMERGENTES, DES PROJETS ET DES DÉCISIONS ANNONCÉES.

EN VOICI UNE ILLUSTRATION CONCRÈTE QUOIQUE INCOMPLÈTE :

2003
• AÉROPORT DE DORVAL (Jetée transfrontalière)
• MONT-ROYAL (Arrondissement historique et naturel)
• UNE ÎLE, UNE PISTE CYCLABLE (ceinturée de 120 km)
• QUARTIER INTERNATIONAL
• STADE DU PARC JARRY (2e agrandissement du Centre de tennis)
• ÉCOLE NATIONALE DE CIRQUE
• LA RONDE (Investissements de Six Flags)
• MOSAÏCULTURES (Surface doublée)
• VITRINE CULTURELLE (Guichet unique / billetterie)
• GRANDE MASCARADE
• FÉÉRIE DE NOËL (Vieux-Montréal, Vieux-Port).

POUR 2004, JE DOIS AU MOINS SIGNALER : 1) LE PLAN DIRECTEUR QUE VA PRÉSENTER LA SOCIÉTÉ DU HÂVRE, 2) L'ADOPTION, PAR LA NOUVELLE VILLE, DU NOUVEAU PLAN D'URBANISME ET,  3) L'OUVERTURE DE LA SALLE DES ARRIVÉES INTERNATIONALES (DORVAL).

AU COURS DES PROCHAINES ANNÉES, NOUS ALLONS INAUGURER LE PARC DES FESTIVALS, LE COMPLEXE SPECTRUM, LA SALLE DE L'OSM, LA GRANDE BIBLIOTHÈQUE DU QUÉBEC, UN NOUVEAU PAVILLON AU MBA, LE PÔLE OUEST-MC GILL DU MUSÉE POINTE-À-CALLIÈRE ET L'ÉCOLE DES MÉTIERS DU TOURISME DANS L'ÉDIFICE VIGER DU VIEUX-MONTRÉAL. J'ARRÊTE ICI L'ÉNUMÉRATION FAUTE DE TEMPS… ET PAR PEUR DE SUSCITER DES PROMESSES ÉLECTORALES! MAIS VOUS VOYEZ QUE LE NOUVEAU VISAGE DU CENTRE-VILLE ÉLARGI PREND FORME.

ÇA BOUGE, ÇA BOUGE BEAUCOUP, ÇA BOUGE DE FAÇON INTÉRESSANTE ASSEZ SOUVENT.  MAIS, COMME LES AUTRES, NOUS AVONS DES SITUATIONS DIFFICILES.  L'EXEMPLE LE PLUS CONTRAIGNANT, SI JE PUIS DIRE, EST L'ABSENCE D'ESPACES FONCTIONNELS SUFFISANTS AUX FINS D'EXPOSITIONS ET DE FOIRES.  TOUS S'ACCORDENT À DIRE QUE LE MARCHÉ DES FOIRES ET EXPOSITIONS NORD-AMÉRICAIN EST EN EXPANSION.  MONTRÉAL N'A PAS UN LIEU SATISFAISANT POUR ACCUEILLIR LES GRANDES MANIFESTATIONS COMMERCIALES DU GENRE. TORONTO POSSÈDE UNE TELLE INFRASTRUCTURE ET NOS CLIENTS LE SAVENT.  AH SI LE STADE OLYMPIQUE POUVAIT VOIR LE PROBLÈME DU TOIT ÊTRE DÉFINITIVEMENT RÉGLɅ BIENTÔT.

UNE AUTRE DIMENSION INTÉRESSANTE MAIS EXIGEANTE DE NOTRE RÉALITÉ GÉOGRAPHIQUE, C'EST LA DIVERSITÉ DE NOTRE CLIMAT.  ON A SÉRIEUSEMENT COMMENCÉ À S'EN OCCUPER.  C'EST UN BON DÉBUT POUR QUE LES VISITEURS PUISSENT VIVRE ICI DES EXPÉRIENCES UNIQUES 12 MOIS PAR ANNÉE.

IL FAUT MIEUX ASSUMER NOS SAISONS.  MONTRÉAL EN LUMIÈRE NOUS AIDE À RÉAPPRIVOISER LA SAISON FROIDE.  EMMITOUFFLÉS, NOUS REDÉCOUVRONS LE LAC DES CASTORS, LA PLACE ÉMELIE-GAMELIN, LES COMMERCES DE FOURRURE, LA BONNE BOUFFE.  PEUT-ÊTRE QU'UN JOUR PROCHAIN, À L'ÈRE DES TRAINS RAPIDES, TORONTO, OTTAWA, QUÉBEC ET MONTRÉAL PRÉSENTERONT ENSEMBLE, EN ASIE ET EN EUROPE, UNE PROGRAMMATION HIVERNALE COMPLÉMENTAIRE.

SI MONTRÉAL BOUGE, AILLEURS AUSSI ÇA BOUGE.  SI DES DESTINATIONS NORD-AMÉRICAINES CONCURRENTES, À COMMENCER PAR TORONTO, SE DOTENT DE MEILLEURES RESSOURCES, PAR EXEMPLE UNE TAXE DE 3 % SUR LES NUITÉES, I.E. 24 MILLIONS $/ANNÉE DANS LE CAS DE TORONTO, IL FAUDRA QUE LES PARTENAIRES SOIENT PRÊTS À RÉAGIR ET À AJUSTER LE TIR.

DE PLUS, L'ANIMATION URBAINE A BESOIN, DE TEMPS À AUTRE, DE COUPS DE POUCE ÉVÉNEMENTIELS, DONC D'UN SOUTIEN FINANCIER.  IL EST PEUT-ÊTRE TEMPS D'ENVISAGER LA CRÉATION D'UN FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES GRANDS ÉVÉNEMENTS S'AJOUTANT AUX EFFORTS DÉJÀ CONSENTIS.

JE SUIS PROFONDÉMENT CONVAINCU QUE CE SONT LES PRODUITS CULTURELS QUI VONT PRINCIPALEMENT NOURRIR LA DESTINATION ET INTÉRESSER LES VISITEURS INTÉRESSANTS. JE L'AI DÉJÀ DIT : L'ESSENCE DU TOURISME URBAIN, C'EST LA CULTURE. JE LE REDIT ICI PARCE QUE J'EN SUIS PROFONDÉMENT CONVAINCU. ET JE NE SUIS PAS LE SEUL!
COMME NOUS LE DISAIT RÉCEMMENT LE MINISTRE DE LA CULTURE DE LA CATALOGNE (JORDI VILAJOANA I ROVIRA) :

« LA CULTURE EST UNE FORCE INTÉGRATICE FORMIDALE.  ELLE PEUT RESTRUCTURER UNE VILLE ET SOUTENIR SON DÉVELOPPEMENT.  BARCELONE EST DÉJÀ UNE DES VILLES LES PLUS FRÉQUENTÉES PAR LE TOURISME CULTUREL DE COURTE DURÉE, UN MARCHÉ TRÈS PROFITABLE. »

J'AIME MONTRÉAL ET SA DIVERSITÉ DE QUARTIERS ET DE COMMUNAUTÉS.  J'AIME SA VIE CULTURELLE AU SENS LE PLUS LARGE ET LE PLUS PLEIN, DE LA GASTRONOMIE À LA MODE.  BRAVO AUX TROUPES QUI ANIMENT LES SALLES, AUX ÉQUIPES QUI FONT VIVRE LES MUSÉES.  MAIS AUSSI, BRAVO AUX MONTRÉALAIS QUI FONT DE LEUR VILLE, DU CENTRE-VILLE ÉLARGI, UN LIEU COLORÉ, MÉTISSÉ ET CONVIVIAL. LE PLUS BEAU DES CENTRE-VILLES NORD-AMÉRICAINS.

L'ANIMATION URBAINE MONTRÉALAISE EST DEVENUE UN LABEL DE QUALITÉ FESTIVE.  MONTRÉAL EST UNE VRAIE VILLE D'AMBIANCE.  MONTRÉAL EST PLUS QUE JAMAIS UN LIEU UNIQUE, UNE DESTINATION ORIGINALE.

MONTRÉAL, LA VIVANTE AMÉRICANITÉ FRANCOPHONE, EST AUSSI UNE VILLE PLURIELLE.  PLANTÉE ENTRE UN MONT-ROYAL MAINTENANT PROTÉGÉ ET UN FLEUVE.  VOILÀ UN CADRE DE VIE AGRÉABLE ET SÉCURITAIRE POUR LES RÉSIDENTS ET LES VISITEURS.

LE DÉCOR SE REDESSINE.  LE PAYSAGE RETROUVE LE GRAND MONTRÉAL BLEU ET UNE CEINTURE CYCLABLE.  L'ARCHITECTURE S'APPUIE DAVANTAGE SUR LE PATRIMOINE BÂTI : L'ENSEMBLE DU VIEUX-MONTRÉAL EN EST UNE PREUVE DYNAMIQUE.  NOUS SOMMES À TISSER DES LIENS HARMONIEUX. LE NOUVEAU QUARTIER INTERNATIONAL TRANSFORME HABILEMENT ET BELLEMENT UNE ZONE À CIEL OUVERT. ET, BIENTÔT À PROXIMITÉ, UN QUARTIER DES SPECTACLES « BIEN VIVANT… À LA MONTRÉAL » VIVE LE BON VOISINAGE!  L'URBANISME EST À L'ORDRE DU JOUR ET MÊME L'ESTHÉTIQUE DU DESIGN URBAIN.  ET POURQUOI PAS TOUTES NOS FLOTTES DE TAXIS EN BLEU EN 2010 ?  ON AURAIT AUSSI BESOIN DE DEUX OU TROIS ŒUVRES  ARCHITECTURALES  FORTES.  RAPPEL SI BESOIN EST : ÇA BOUGE AILLEURS, DE BILBAO À GROUND ZERO.


« MOBILISATION »
J'OSE CROIRE QUE, CE MATIN, J'AURAI RÉUSSI À VOUS FAIRE PARTAGER, À VOUS, FUTURS AMBASSADEURS, QUELQUES-UNES DE MES ASPIRATIONS ET CONVICTIONS.

LES ENJEUX DU DÉVELOPPEMENT DU TOURISME URBAIN MONTRÉALAIS (ATTRAITS, ATOUTS CULTURELS, ART DE VIVRE), LES DÉFIS DE LA PROMOTION DE LA DESTINATION À L'HEURE DE LA NOUVELLE ÉCONOMIE (ET DES NOUVELLES TECHNOLOGIES) CONSTITUENT, À N'EN PAS DOUTER, DES PERSPECTIVES STIMULANTES;  ET DES EXIGENCES DE QUALITÉ, D' « INTELLIGENCE » ET DE PERFORMANCE AU SERVICE DE LA CROISSANCE MÉTROPOLITAINE. LE TOURISME EST RÉELLEMENT UN DES MOTEURS DU DÉVELOPPEMENT POUR LA POPULATION QUI Y VIT ET Y TRAVAILLE.

TOUS LES MONTRÉALAIS ET MONTRÉALAISES, Y COMPRIS BIEN SÛR LES IMMIGRANTS RÉCENTS, LES REPRÉSENTANTS DES 1 358 FILIALES DE COMPAGNIES ÉTRANGÈRES INSTALLÉES À MONTRÉAL, VOIRE LES 15 000 ÉTUDIANTS ÉTRANGERS, SONT AUTANT DE RECRUTEURS POTENTIELS DE VOYAGEURS D'AFFAIRES, DE CONGRESSISTES, DE VACANCIERS, D'AMOUREUX DE CETTE CAPITALE CULTURELLE NORD-AMÉRICAINE. EN SOMME, JE SOUHAITE DE TOUTES MES FORCES QUE L'ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTÉ – ACTEURS ÉCONOMIQUES, PARTENAIRES, PUBLICS ET PRIVÉS, ENTREPRISES ET INTERVENANTS TOURISTIQUES – PARTICIPE AU DÉFI DE LA CROISSANCE (115 MILLIONS DE VISITEURS ET 44 MILLIARDS DE RECETTES QUI LES ACCOMPAGNENT). ET, BIEN-SÛR, NOUS DEVONS COLLECTIVEMENT NOUS DONNER UNE VISION ET DES STRATÉGIES ET MOYENS HUMAINS ET FINANCIERS DE NOS AMBITIONS. NOUS LE POUVONS SI NOUS LE VOULONS.

LE CHRISTOPHE COLOMB, PARFOIS CONVAINCANT, QUE JE SUIS, VOUS PROPOSE, POUR LES 15 PROCHAINES ANNÉES, UNE COHORTE DE « C » :
• CITÉ CONVIVIALE;
• CRÉATIVITÉ CULTURELLE;
• CENTRE-VILLE CONSOLIDÉ;
• CONVERGENCES DES COMPÉTENCES;
• CONCERTATION ET CONFIANCE;
• CŒUR À L'OUVRAGE!

ET, EN TERMINANT, COMME L‘A DIT WOODY ALLEN, « L'AVENIR ME CONCERNE PARCE QUE JE SUIS CONDAMNÉ À Y PASSER LE RESTE DE MES JOURS », AUTANT AVOIR UN HORIZON INTÉRESSANT (2017) ET UN RÔLE DE LEADER UTILE À DES MILLIERS DE CONCITOYENS.
MERCI.