Discours - conférencier :M. Travis Engen, président et chef de la direction, Alcan Inc.Maximiser la valeur – une proposition d'affaires durable

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 11 février 2003 dans Discours


Discours prononcé par M. Travis Engen
Président et chef de la direction, Alcan Inc.

Le 11 février 2003

Maximiser la valeur – une proposition d'affaires durable

Mesdames et Messieurs, bonjour. J'aimerais tout d'abord remercier la Chambre de commerce de m'avoir invité aujourd'hui. Je suis vraiment enchanté de cette occasion de m'adresser à un groupe qui contribue autant à la vitalité économique de Montréal et du Québec.

Alcan est de toute évidence un élément vital de cette communauté des affaires depuis un siècle. Certains d'entre vous savent peut-être que la société qui allait plus tard faire partie d'Alcan a effectué la première coulée d'aluminium au Canada en octobre 1901, à Shawinigan. On a également contribué, à partir de Shawinigan, à monter le réseau de transmission d'énergie servant à éclairer la ville de Montréal.

La toute première assemblée des actionnaires d'Alcan a eu lieu ici même à Montréal il y a 100 ans, le 16 juin 1902.

L'histoire d'Alcan est remarquable à tous points de vue. Et je suis fier d'être à la barre de cette Société qui amorce son deuxième siècle de croissance. C'est vraiment passionnant de faire partie de cette organisation formidable à cette étape de son histoire. En fait, lorsque je me suis rendu compte que j'avais l'occasion d'aider Alcan à s'améliorer davantage, j'ai décidé de poser ma candidature au poste de chef de la direction il y a deux ans. J'étais membre du Conseil d'Alcan depuis 1996. Mais c'est seulement lorsque j'ai participé à la recherche d'un successeur au poste qu'occupait mon ami Jacques Bougie — et que j'ai vu de près qu'Alcan possède un personnel fantastique et des installations de première classe — que j'aimerais relever le défi d'aider Alcan à devenir encore meilleure!

Notre stratégie pour relever ce défi constitue le thème de mon allocution cet après-midi : «Maximiser la valeur : Une proposition d'affaires durable». Au cours de la dernière année, Alcan a lancé des projets importants dans deux domaines clés que nous considérons comme complémentaires. J'irai plus loin en affirmant que ces domaines se renforcent l'un l'autre et l'un grâce à l'autre. Il s'agit de la durabilité de l'entreprise et de la maximisation de la valeur, ce dernier constituant l'«objectif directeur» d'Alcan.

En termes simples, il est évident pour nous qu'une entreprise saine et rentable est beaucoup plus en mesure d'accroître sa durabilité qu'une entreprise en difficulté ou sous-performante. Le choix de la maximisation de la valeur comme objectif directeur nous fournit le cadre pratique qui nous permet d'accroître la valeur offerte aux actionnaires et d'assurer la durabilité d'Alcan dans les années à venir.

Je donnerai plus de détails sur cette proposition dans un instant. Tout d'abord, j'aimerais vous brosser une vue d'ensemble d'Alcan telle qu'elle est aujourd'hui, particulièrement pour ceux qui ne connaîtraient pas les développements récents survenus dans notre entreprise.

Vue d'ensemble d'Alcan

Alcan est aujourd'hui une organisation dynamique et, sous de nombreux aspects, très différente de ce qu'elle était il y a deux ans seulement. En plus de changer notre façon de faire des affaires, nous sommes devenus beaucoup plus diversifiés en misant sur nos atouts dans le secteur de l'aluminium pour devenir un chef de file mondial également dans les emballages et les produits usinés.

Avec un chiffre d'affaires en 2002 de 12,5 milliards de dollars US, Alcan compte environ 48 000 employés et des établissements dans 38 pays, ce qui fait de nous une entreprise véritablement multilingue et multiculturelle. Nous poursuivons aussi la croissance de l'entreprise — ou, plus précisément, de nos entreprises — en cherchant des occasions de croissance rentable qui cadrent avec notre programme axé sur la valeur.

Un exemple est notre acquisition récente de VAW Flexible Packaging qui, une fois approuvée par les organismes de réglementation, permettra d'ajouter environ 600 millions de dollars US au chiffre d'affaires d'Alcan et 5 400 employés à notre bassin d'employés talentueux, et d'étendre notre champ d'action dans deux autres pays. Cela s'ajoutera à notre présence dans des marchés très prometteurs et intéressants comme la Chine et la Turquie.

Renforcer notre assise du Québec

Parallèlement à cette diversification internationale, Alcan demeure très consciente de ses racines québécoises. Montréal et le Québec jouent un rôle central dans les affaires de la Société. Notre siège social mondial se trouve ici et les grandes fonctions de l'entreprise — Services financiers, Services juridiques et Fusions et acquisitions, Ressources humaines, Environnement, santé et sécurité, Affaires générales et communications, etc. — sont supervisées à partir de la Maison Alcan. Montréal est le cœur de notre entreprise. De plus, deux de nos six groupes d'exploitation responsables de notre performance opérationnelle mondiale — Métal primaire et Bauxite, alumine et produits chimiques de spécialité — ont leur base à Montréal. En tout, Alcan emploie directement quelque 8 500 personnes au Québec. Sans compter les 560 employés de l'Aluminerie Alouette à Sept-Îles, qui nous appartient partiellement.
 
En parlant d'Alouette, je souligne que depuis un an, nous avons effectué plusieurs investissements substantiels afin d'élargir notre réseau d'usines d'électrolyse du Québec et de faciliter l'augmentation de nos activités de traitement et de transformation de l'aluminium. Parmi nos réalisations les plus remarquables, nous avons :
· officiellement inauguré notre complexe d'électrolyse et de coulée de classe mondiale de 2,2 milliards de dollars US à Alma;
· investi plus de 330 millions de dollars US pour acquérir une participation de 40 % dans le consortium Aluminerie Alouette qui exploite une usine d'électrolyse moderne de 243 000 tonnes à Sept-Îles où d'importants travaux d'agrandissement sont en cours;
· collaboré avec le Conseil national de recherches du Canada afin d'établir le Centre des Technologies de l'Aluminium à Chicoutimi pour effectuer de la recherche sur de nouveaux procédés qui donneront un élan au développement d'activités de transformation dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean;
· promis, avec nos partenaires d'Alouette, de créer 1 000 emplois dans la transformation de l'aluminium et d'autres activités au cours des dix prochaines années, après avoir obtenu le bloc de puissance nécessaire à l'agrandissement de l'aluminerie.

De plus, il y a deux semaines, nous avons annoncé plusieurs autres projets qui, à court terme, créeront 420 nouveaux postes dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, notamment pour la construction d'un nouveau centre de revêtement de cuves à côté de notre usine Alma. Ce projet représente un investissement d'environ 40 millions de dollars US et donnera lieu à la création de près de 200 emplois en rapport avec les exigences de revêtement au complexe Alma. Ce genre d'initiative n'aurait pas été possible sans la participation et la collaboration active d'un partenaire novateur : la direction du syndicat de notre usine Alma.

Nous avons aussi présenté les détails de la nouvelle mission de notre usine Dubuc, au Saguenay, qui devient ainsi un leader mondial dans la production et la transformation de barres omnibus – des conducteurs d'énergie – ainsi que dans la production d'une nouvelle génération de pièces moulées à forte valeur ajoutée. Enfin, nous avons confirmé un contrat d'impartition de services en technologies de l'information qui avait été préalablement annoncé : ce contrat de 112 millions de dollars US a été confié à notre voisin CGI, qui maintiendra une centaine d'emplois et en créera 60 nouveaux, également au Saguenay.

L'impact global direct d'Alcan sur l'économie du Québec en 2002, y compris dans les domaines de l'approvisionnement, des dépenses en immobilisations, des salaires et avantages sociaux, et des impôts, atteint environ 870 millions de dollars US.

Alcan a toujours entretenu – et poursuit encore aujourd'hui – une relation très spéciale avec les principaux éléments et les grandes institutions de la société québécoise. Le Québec occupe de toute évidence une place prépondérante dans notre programme axé sur la valeur, et continuera de le faire. Nous chercherons d'autres occasions qui ajouteront de la valeur à notre entreprise et qui seront durables.

J'aimerais maintenant revenir au thème sous-jacent de mon allocution. Comme je l'ai dit plus tôt, nous considérons la maximisation de la valeur et la durabilité comme une sorte de duo gagnant qui nous permettra d'affronter les défis importants qui nous attendent dans l'économie mondiale du 21e siècle, notamment :
· un contexte des affaires qui change rapidement et est toujours plus compétitif;
· les attentes accrues des investisseurs concernant la performance et les rendements;
· les nouvelles attentes de la société;
· la nécessité pour notre entreprise de saisir les occasions de changement et de viser l'innovation.

À propos, je vous signale, Mesdames et Messieurs, que ces défis sont les mêmes, quel que soit votre secteur d'activité ou que votre entreprise soit située à Montréal ou New York, à Toronto ou Tokyo, à Paris ou Beijing.
 

Maximisation de la valeur

La maximisation de la valeur est surtout une question de focalisation. C'est une façon de faire fonctionner notre entreprise qui focalise l'attention de chacun sur les facteurs et les raisons de la création ou de la destruction de valeur.

Gérer en fonction de la valeur suppose de nous concentrer sur les résultats en nous assurant que nos divers projets nous amènent là où nous devons aller. Nous utilisons l'impact sur la valeur comme base d'établissement des priorités, de formulation des stratégies et de choix entre diverses possibilités. Autrement dit, la maximisation de la valeur dicte désormais la prise de décisions dans toute l'entreprise. C'est ce que nous désignons par l'expression «notre objectif directeur». Nous sommes persuadés que notre approche fondée sur la valeur nous permettra d'atteindre un niveau de performance financière et de croissance rentable qui dépassera les attentes des investisseurs et positionnera Alcan parmi les sociétés les plus performantes au monde.

Un dénominateur commun de nos investissements récents dans la croissance est notre sélectivité : nous avons en effet été – et nous demeurerons – très sélectifs dans notre choix des occasions à saisir, en fonction de notre critère prépondérant, la valeur.

Un deuxième volet de la maximisation de la valeur consiste à développer à l'échelle d'Alcan des capacités accrues et une meilleure compréhension de notre objectif directeur. Pour y parvenir, nous avons mis sur pied un programme complet de formation et d'amélioration des capacités — l'investissement le plus important qu'Alcan ait effectué dans son personnel jusqu'à ce jour. Des systèmes et outils d'amélioration continue tels que Six Sigma et Kaizen font de plus en plus partie intégrante des activités d'Alcan partout dans le monde. Nous avons aussi mis en branle des programmes de réduction des coûts dans les domaines de la logistique et de l'approvisionnement, qui mettent à contribution plusieurs groupes d'exploitation et ont permis d'effectuer jusqu'à ce jour des économies d'environ 100 millions de dollars US. Donc, pour faire progresser notre programme axé sur la valeur, nous ne négligeons aucun aspect des activités d'Alcan.

D'ailleurs, nous pensons que l'impact positif de la maximisation de la valeur se reflète déjà sur la performance d'Alcan et a commencé à nous distinguer de la concurrence. Par exemple, nos résultats financiers en 2002, rendus publics il y a deux semaines, confirment que malgré une conjoncture économique très difficile, nous avons atteint des flux de trésorerie records de 1,6 milliard de dollars US tout en améliorant la flexibilité financière d'Alcan et sa capacité de saisir les nouvelles occasions stratégiques qui se présentent.

La durabilité – partie intégrante de l'approche d'Alcan

Il va sans dire qu'Alcan est d'abord et avant tout une entité économique, qui exerce ses activités de manière à maximiser ses résultats. Par ailleurs, notre Société est depuis longtemps connue pour son engagement envers la responsabilité sociale — pour sa volonté de «bien faire les choses». Nous avons récemment poussé ce raisonnement plus loin en faisant de la durabilité une partie intégrante de la poursuite de notre objectif directeur.

         Nous voyons la durabilité comme un autre moyen de hausser notre performance en améliorant les résultats économiques de nos actions et en réduisant leurs incidences environnementales dans un contexte de croissance. En outre, nous récolterons les bénéfices qui résultent du rapprochement de nos marchés et d'une meilleure capacité de réaction aux tendances qui se manifestent dans l'ensemble de la société où nous évoluons. Toutes ces mesures feront d'Alcan votre investissement, votre fournisseur et votre employeur de choix. Quant aux communautés où nous sommes présents, elles continueront à considérer Alcan comme un partenaire fiable et à long terme. Donc, les rendements exigés par nos actionnaires dépendent de notre aptitude à investir dans nos employés, dans le service à la clientèle, dans la meilleure technologie et le meilleur équipement, ainsi que dans les meilleures performances sur les plans de l'environnement, de la santé et de la sécurité. Par ricochet, ce sont les résultats économiques qui génèrent les ressources dont nous avons besoin pour investir dans nos capacités. C'est ce que l'on appelle un cycle vertueux, dont l'objectif est d'accroître les ressources économiques favorisant notre réussite dans toutes les dimensions. 

 Pour vous aider à mieux comprendre notre cadre de durabilité, nous avons créé un graphique en couleurs (Le cadre de durabilité d'Alcan intègre toutes les activités) qui montre comment nous intégrons la durabilité à nos affaires. À la base de ce triangle vous voyez que nos valeurs, notre orientation client, nos systèmes de gestion et l'implication de nos partenaires représentent le ciment de notre focalisation sur la durabilité. Sans ces principes de base, une entreprise n'a aucune chance d'établir une démarche viable dans le domaine de la durabilité. En progressant vers le haut du triangle, vous constatez que nous passons de la protection de la valeur à court terme à l'identification des occasions de création de valeur à long terme.

 Le plus important, ici, c'est que la maximisation de la valeur n'est que l'une des initiatives que nous avons prises afin de développer la mentalité de durabilité chez Alcan. Notre Code de conduite des employés et de l'entreprise, qui a été mis à jour, aide à assurer que nous faisons la bonne chose dans des situations complexes, tandis que les sondages que nous menons régulièrement auprès de nos employés dans le monde entier nous indiquent si nous sommes sur la bonne voie et si nos objectifs sont bien compris.

 L'an dernier, nous avons publié notre premier rapport sur la durabilité, Alcan en route vers la durabilité . Cette étape montre que nous sommes transparents et ouverts à la coopération avec nos partenaires afin d'intégrer des buts sociaux, économiques et environnementaux à nos objectifs d'affaires. Ce premier rapport public sur la durabilité a obtenu un accueil favorable. SustainAbility, un groupe d'analystes travaillant de pair avec le Programme des Nations Unies pour l'environnement, a classé le rapport sur la durabilité d'Alcan en très bonne place parmi les 50 premiers rapports d'entreprise à l'échelle mondiale, dans son évaluation comparative internationale biennale.
 Du côté de nos opérations, nous procédons à la mise en œuvre d'un modèle de gestion intégrée de l'environnement, de la santé et de la sécurité (ESS), un domaine d'une importance capitale pour Alcan, qui a une incidence directe sur la création de valeur. Selon notre nouvelle politique ESS intégrée, l'amélioration de notre dossier dans ce domaine crucial est une responsabilité partagée par les personnes à tous les niveaux de l'entreprise.

 Sur le plan de l'environnement, nous avons beaucoup progressé avec TARGET, un ambitieux programme de réduction des émissions de gaz à effet de serre qui a été mis en place avec succès dans tous nos groupes d'exploitation. Je suis heureux de constater qu'ici au Québec, nous avons réussi à réduire ces émissions de plus de deux millions de tonnes au cours de la dernière décennie. Et en octobre dernier, nous avons haussé la barre en signant avec le gouvernement du Québec un accord en vue de réaliser une suppression additionnelle de 285 000 tonnes par rapport aux niveaux de 1999 avant la fin de 2003. Cet accord est en vigueur jusqu'en 2007. Chaque année, nous fixerons de nouveaux objectifs de réductions volontaires supplémentaires de concert avec les représentants gouvernementaux.

 Les relations avec les communautés dans lesquelles nous exerçons nos activités sont aussi une priorité. Au Canada seulement, Alcan fait des dons de plus de 1 % de son bénéfice canadien avant impôts, dans le cadre de son engagement comme membre d'Imagine, un programme national de promotion des dons d'entreprise. Alcan et ses employés soutiennent une grande variété de causes louables au Canada et à l'étranger. Ces causes vont de la participation au programme Habitats for Humanity à notre commandite de la championne québécoise aux jeux Paralympiques, Chantal Petitclerc.

 Les aspects communautaires de nos activités incluent la recherche universitaire, la participation de nos employés à des organismes locaux, nos efforts pour aider les PME à développer leurs capacités, des dons directs à nos hôpitaux et à nos écoles, la collaboration avec les peuples autochtones et le soutien d'initiatives locales de développement économique.

 Ailleurs, la coopération réussie d'Alcan avec ses clients pour stimuler la croissance de l'utilisation de l'aluminium dans les secteurs de l'automobile et du transport offre un excellent exemple de notre capacité de progresser simultanément sur les fronts de la maximisation de la valeur et de la durabilité.

 Une autre initiative percutante liée à la durabilité est notre effort en vue d'encourager le recyclage de l'aluminium dans le monde entier, effort qui a profité à d'innombrables organismes de charité. Il convient de noter qu'en raison de la haute valeur de réutilisation de l'aluminium, et de sa recyclabilité à l'infini, les canettes usagées représentent moins de 1 % (en poids) des déchets solides dans les sites d'enfouissement nord-américains. La canette en aluminium est à la base des programmes de recyclage en Amérique du Nord parce que c'est le seul emballage qui, grâce à sa valeur élevée, assure la rentabilité du recyclage. Alcan recycle 40 % des canettes récupérées en Amérique du Nord. Non seulement le recyclage nous assure une source de métal stratégique, mais il offre d'importants avantages environnementaux. L'utilisation d'aluminium usagé pour la production de nouveau métal réduit les besoins en énergie et les émissions de gaz à effet de serre de 95 % par rapport à la production d'aluminium de première fusion.

 Ces exemples témoignent des efforts d'Alcan pour renforcer la base de son approche de la durabilité. À mesure que nous progressons, nous remontons vers le haut du «triangle» – vers des occasions offrant une valeur de plus en plus grande qui lient nos activités à la durabilité.

 Je suis heureux de noter que l'approche d'Alcan a été reconnue par notre sélection comme entreprise représentative au Dow Jones Sustainability World Index, qui suit la performance d'entreprises axées sur la durabilité dans le monde entier. De plus, Innovest Strategic Value Advisors a placé notre entreprise en tête des producteurs d'aluminium sur le plan de la performance environnementale. Et au récent Sommet mondial pour le développement durable à Johannesburg, Alcan a été honorée pour sa création du Réseau international des micro-entreprises et son appui de longue date à ce programme qu'elle a lancé il y a plus de 10 ans au Québec et qui procure aux élèves du primaire une expérience pratique pour comprendre le lien entre entrepreneurship et durabilité. Le programme s'adresse aujourd'hui à plus de 32 000 jeunes dans le monde entier chaque année.

 Chez Alcan, la durabilité d'entreprise n'est pas un concept vide de sens :  nous appuyons nos affirmations sur l'action, l'intégrité et l'engagement, persuadés que cette focalisation contribuera à nos résultats nets.

Conclusion

 Pour récapituler, j'aimerais souligner que notre objectif directeur de maximisation de la valeur ne peut être considéré séparément des nombreux autres efforts concertés en cours pour accroître la performance d'Alcan et assurer son bien-être à long terme ou, si vous préférez, sa «durabilité».

 La maximisation de la valeur devrait plutôt être perçue comme la pierre angulaire d'un plan ambitieux. Nous pouvons envisager les divers projets et programmes que j'ai décrits aujourd'hui comme les morceaux d'un casse-tête : lorsqu'on les assemble, on obtient une image attrayante d'une entreprise focalisée, florissante et responsable.

 Notre objectif directeur nous fournit un ensemble commun de croyances et de principes; par-dessus tout, il faut comprendre que la maximisation de la valeur offerte aux actionnaires assurera une croissance durable qui, par ricochet, profitera à tous les partenaires d'Alcan.

Notre engagement aujourd'hui est de miser sur nos assises communes au Québec, afin de maximiser la valeur de nos 100 ans d'histoire et d'efforts conjoints. La meilleure façon de procéder est de passer en revue, de développer et de mettre en œuvre des options à valeur élevée et à long terme. Cela entraînera des changements, mais Alcan et le Québec ont fait la preuve qu'ils ont le goût et la capacité de saisir les occasions de changement pour assurer une performance économique durable qui sera la pierre angulaire d'un avenir viable.

 Pour moi, cela signifie qu'en plus de notre longue pratique de la production d'aluminium primaire à partir de l'alumine, nous devons conjointement mettre au point et établir des entreprises novatrices et supérieures sur le plan technologique, qui tirent parti de nos atouts ici au Québec. Ces atouts incluent notre personnel, nos usines et nos produits actuels et futurs.

Aussi, nous devons continuer à améliorer notre productivité tout en cherchant à identifier et à saisir de nouvelles occasions internes de création d'emplois. Nous devons mieux réussir à identifier les options externes de création de valeur en examinant les besoins de nos clients et nos occasions dans la chaîne d'approvisionnement. Honnêtement, nos recherches et nos réflexions devront porter sur des domaines que nous n'avons pas encore explorés.

L'avenir appartiendra à ceux qui peuvent adopter des façons nouvelles et meilleures de faire les choses et qui s'enthousiasment face aux possibilités du futur plutôt que de se retrancher dans le confort passé.

Nous pensons donc que la maximisation de la valeur est véritablement le moyen de réaliser une proposition d'affaires durable. Joignez-vous à nous pour réaliser cette proposition.

 Merci!