Tenue de la première rencontre du comité d’urgence sur les travaux routiers : les attentes sont élevées

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 22 juin 2011 dans Communiqués de presse

 Communiqué 

Tenue de la première rencontre du comité d’urgence
sur les travaux routiers : les attentes sont élevées

Montréal, le 22 juin 2011 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain salue la mobilisation d’un comité d’urgence visant à planifier et à coordonner les mesures de mitigation des différents travaux sur les axes de transport de la métropole.

« La création du Comité urgence transport est une première réponse appropriée à un problème qui commençait à menacer le dynamisme économique de la métropole et qui mine le moral des entreprises et des citoyens. L’amplification marquée de la congestion routière dans la métropole, en partie causée par la multiplication des travaux, compromet la mobilité des personnes et des marchandises et entraîne des répercussions négatives sur la productivité de notre économie. Selon une étude de la Chambre, les coûts économiques de la congestion routière à Montréal étaient de 1,4 milliard $ annuellement en 2003. Aujourd’hui, ces coûts sont certainement beaucoup plus importants. Bref, il y a urgence d’agir et tous les participants au Comité en sont conscients », a déclaré Michel Leblanc.

« Nous nous attendons maintenant à des actions concrètes et rapides. Dans l’immédiat, il faut faciliter la coordination du lancement des chantiers et rassurer la population en lui assurant que tout ce qui peut être fait pour préserver la fluidité du réseau est mis en œuvre. La communication doit également être une priorité : les entreprises, les travailleurs et les citoyens de la métropole doivent pouvoir planifier correctement leurs déplacements et, pour cela, ils ont besoin de connaître d’avance les voies à éviter. Surtout, cet exercice doit jeter les bases d’une coordination permanente entre les parties impliquées, puisque des situations semblables sont à prévoir au cours des prochaines années », a ajouté  Michel Leblanc.

« Nous payons actuellement le prix pour des décennies de négligence à l’endroit de nos infrastructures. C’est pour cette raison que les travaux se multiplient partout, au même moment. Maintenant que nous sommes confrontés à cette nécessité, il est essentiel d’assurer une meilleure coordination de la planification des travaux et des mesures de mitigation. La situation actuelle met aussi en évidence l’importance névralgique de maintenir les capacités du réseau routier, tout en investissant massivement dans le déploiement d’un réseau complet de transport en commun. C’est une priorité pour la communauté d’affaires de la métropole », a conclu Michel Leblanc.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Sylvie Paquette
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca