Nouvelle initiative du gouvernement canadien en aérospatiale : un outil dont les entreprises montréalaises sauront profiter

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 2 avril 2007 dans Communiqués de presse

Communiqué

Nouvelle initiative du gouvernement canadien en aérospatiale :
un outil dont les entreprises montréalaises sauront profiter

Montréal, le 2 avril 2007 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain accueille favorablement la présentation d'une nouvelle initiative stratégique pour l'aérospatiale et la défense faite aujourd'hui par le ministre de l'Industrie, l'honorable Maxime Bernier, et le ministre de Travaux publics et des Services gouvernementaux, l'honorable Michael Fortier.  

« Montréal est sans contredit la plaque tournante de l'industrie canadienne de l'aérospatiale. Dans ce contexte, l'intention du gouvernement canadien de rendre disponibles près de 900 millions de dollars durant les cinq prochaines années pour financer d'importantes activités de recherche et développement constitue une bonne nouvelle. Cette initiative soutiendra nos entreprises dans leurs efforts d'innovation et de compétitivité dans un domaine où la concurrence est plus vive que jamais. Aussi, j'ai confiance que la grappe aérospatiale montréalaise saura profiter de ce programme et confirmer son statut de leader canadien et mondial », a déclaré la présidente et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Isabelle Hudon.

La grappe aérospatiale de Montréal figure en effet parmi les plus grands pôles mondiaux de développement dans ce domaine, en plus de compter de nombreuses entreprises de haute technologie et de centres d'excellence et de recherche universitaire.

« Ce secteur constitue, faut-il le rappeler, une industrie dont la production manufacturière est à forte valeur ajoutée. Il emploie déjà quelque 40 000 travailleurs au Québec, dont plus de 95 % dans la grande région de Montréal. Lorsqu'on fait référence au secteur de l'aérospatiale, on pense immédiatement aux grandes entreprises qui sont parmi les plus beaux fleurons de notre économie, auxquelles s'ajoutent les centres de recherche universitaires, les sous-traitants et leurs fournisseurs de services – quelque 250 au Québec, dont 150 dans la région montréalaise », a ajouté Isabelle Hudon.

« Parce que la concurrence à l'échelle internationale dans ce domaine de haute technologie est particulièrement féroce et qu'il fait l'objet ailleurs dans le monde d'un soutien gouvernemental particulièrement important, il importe que nous nous dotions des outils nécessaires pour que nos entreprises puissent faire leurs preuves, et cela, selon des paramètres prévisibles à moyen et à long terme. Avec l'initiative annoncée aujourd'hui, le gouvernement du Canada pose un geste qui nous paraît tout à fait prometteur », a conclu Isabelle Hudon.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Sylvie Paquette
Coordonnatrice, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : (514) 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca