Métropole et transports : ADM dévoile le tracé de la navette ferroviaire qui reliera l’aéroport au centre-ville

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 18 mai 2010 dans Communiqués de presse

Communiqué

Métropole et transports : ADM dévoile le tracé de la navette
ferroviaire qui reliera l’aéroport au centre-ville

Montréal, le 18 mai 2010 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain se réjouit des échanges qui ont eu lieu ce matin dans le cadre de l’événement Métropole et transports : réseaux et performance, et en particulier du dévoilement par Aéroports de Montréal du tracé qu’elle préconise pour la navette ferroviaire qui reliera l’aéroport Montréal-Trudeau au centre-ville.

Dans le cadre de ce Forum stratégique, plus de 200 participants ont entendu des experts et des décideurs du domaine des transports. La matinée a permis de discuter des enjeux relatifs à plusieurs projets structurants pour la métropole, estimés globalement à plus de 10,8 milliards de dollars.

Le président d’Aéroports de Montréal (ADM), James C. Cherry, a présenté le tracé de la navette qui reliera l’aéroport Montréal-Trudeau au centre-ville. Le plan d’ADM, le maître d’œuvre désigné par Québec pour réaliser le projet de navette, prévoit un tracé hybride entre les voies du CN et du CP. Selon ce plan, la navette serait reliée à la gare centrale. « C’est un projet que la communauté des affaires attend avec impatience. Nous nous réjouissons aujourd’hui de voir l’impulsion donnée par ADM et en particulier la possibilité d’amorcer les travaux en 2012 pour une livraison en 2015. Tout dépend maintenant de la rapidité avec laquelle le gouvernement fédéral confirmera son engagement envers ce projet essentiel pour l’économie métropolitaine », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Le président du conseil de la Société de transport de Montréal (STM), Michel Labrecque, a profité de l’occasion pour faire le point sur certains chantiers prioritaires. Il a insisté sur les investissements à venir pour renforcer le réseau d’autobus et faciliter un transfert modal afin d’atteindre les objectifs environnementaux du gouvernement du Québec. « La communauté des affaires accorde une très grande importance au déploiement du réseau de transport en commun. L’ambition de réduire la part modale de l’automobile passe obligatoirement par l’accès à des modes alternatifs efficaces et performants. Ces initiatives s’ajoutent aux projets de l’Agence métropolitaine de transport visant à renforcer le réseau métropolitain de transport collectif », a souligné Michel Leblanc.

Leslie Woo, vice-présidente de Metrolinx, l’agence responsable de la planification et de l’exploitation des transports métropolitains dans la région de Toronto, a présenté la démarche mise en œuvre à Toronto pour déterminer les projets prioritaires et encadrer leur réalisation. « Les défis dans la gestion des transports collectifs à Montréal ne sont pas propres à notre métropole. Nous devons nous inspirer des meilleures pratiques de partout au monde et l’approche de Toronto avec Metrolinx a permis d’accélérer grandement la prise de décision. À nous d’en tirer les leçons », a souligné Michel Leblanc.

En clôture de l’événement, Florence Junca-Adenot, professeure d’urbanisme à l’UQAM, a cerné les enjeux clés relatifs à la réfection de l’échangeur Turcot. « La Ville et le ministère des Transports doivent s’entendre sur un projet moderne qui réponde aux besoins des entreprises et qui permette une bonne fluidité de la circulation, notamment pour le transport des marchandises. Le projet retenu ne doit pas réduire la capacité de l’échangeur. Il doit s’intégrer dans le cadre financier du gouvernement du Québec. Enfin, il ne doit pas entraîner de nouveaux délais qui ne feraient qu’accentuer le risque de fermeture d’un tronçon de l’échangeur », a conclu M. Leblanc en parlant de l’important projet.

Cet événement s’inscrit dans la série des Forums stratégiques, destinée à permettre aux décideurs de Montréal d’avoir accès à des conférences de haut calibre sur des enjeux névralgiques pour le développement et l’avenir de la métropole.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Sylvie Paquette
Coordonnatrice, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca