Budget 2008 de la Ville de Montréal : marge de manœuvre limitée, priorités bien alignées

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 28 novembre 2007 dans Communiqués de presse

Communiqué

Budget 2008 de la Ville de Montréal :
marge de manœuvre limitée, priorités bien alignées

Montréal, le 28 novembre 2007 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain accueille favorablement le budget municipal présenté aujourd'hui par le maire de Montréal, M. Gérald Tremblay, et le président du comité exécutif, M. Frank Zampino.

« De manière générale, il faut évaluer ce budget en gardant en tête le fait que la Ville de Montréal dispose de très peu de marge de manœuvre quant à ses finances. En effet, plus de 70 % des dépenses municipales sont réservées à la rémunération des employés municipaux et au service de la dette. Dans ce contexte, nous saluons la volonté de la Ville d'investir dans des projets nécessaires à la croissance de Montréal et susceptibles de créer davantage de richesse », a déclaré la présidente et chef de la direction de la Chambre, Isabelle Hudon.

« Parmi les domaines d'intervention qui feront l'objet d'investissements accrus, la Chambre salue la décision d'investir dans la réalisation de projets importants tels que le Quartier des spectacles et le réaménagement de l'autoroute Bonaventure. Nous apprécions également la détermination de la Ville d'investir afin de rendre les infrastructures montréalaises plus performantes, notamment pour ce qui est du réseau de transport en commun, de la mise à niveau du réseau routier et de la gestion de l'eau sur le territoire », a poursuivi Isabelle Hudon.

« Alors que le gouvernement du Québec s'interroge, avec le projet de loi 22, sur la pertinence de fournir à Montréal de nouveaux outils fiscaux, le budget municipal vient illustrer, une fois de plus, la nécessité de doter Montréal de sources de revenus diversifiées qui lui permettront d'investir dans la création de richesse et d'en retirer les bénéfices. Cette année, la croissance immobilière a permis à la Ville de récolter 51,8 M$ supplémentaires, ce qui ne correspond qu'à une augmentation de 1,3 % de l'ensemble de ses revenus. Nous croyons que la Ville a un rôle important à jouer dans la création de richesse à Montréal. Or, si nous voulons qu'elle puisse pleinement jouer ce rôle sans augmenter le fardeau fiscal global des particuliers et des entreprises, il est clair qu'elle devra pouvoir compter sur des sources de revenus qui évoluent au même rythme que son économie », a conclu Isabelle Hudon.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Julie Gosselin
Coordonnatrice, Communications
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4047
jgosselin@ccmm.qc.ca