Le budget fédéral : une saine rigueur, des initiatives pertinentes mais aucun projet structurant pour l’économie de la métropole

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 29 mars 2012 dans Communiqués de presse

 

Communiqué

Le budget fédéral : une saine rigueur, des initiatives pertinentes,
mais aucun projet structurant pour l’économie de la métropole

Montréal, 29 mars 2012 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain accueille favorablement le budget du gouvernement du Canada. « Le budget présenté aujourd’hui répond à plusieurs recommandations formulées par la Chambre en décembre dernier. Il maintient la cible de retour à l’équilibre budgétaire d’ici 2015-2016 par le biais d’une réduction des dépenses tout en mettant en place des mesures concrètes pour encourager l’innovation et l’entrepreneuriat. Par contre, nous déplorons qu’il n’y ait toujours aucune annonce concernant l’appui du gouvernement du Canada au projet de navette ferroviaire entre l’aéroport Montréal-Trudeau et le centre-ville, ou encore au renforcement des actifs de la Porte continentale au port de Montréal », a déclaré le président et chef de la direction de la Chambre, M. Michel Leblanc.

L’atteinte de l’équilibre budgétaire en 2015-2016 maintient notre avance par rapport aux autres pays industrialisés

La Chambre appuie la décision du gouvernement de maintenir le cap vers un retour à l’équilibre dans les délais prévus sans étouffer la croissance encore fragile. « Tel que formulé dans nos recommandations prébudgétaires, l’atteinte de l’équilibre budgétaire est essentielle pour le maintien de notre crédibilité et de notre cote de crédit. De plus, la résilience de notre économie et les faibles taux d’intérêt constituent une occasion de rembourser une partie de la dette publique et de continuer à prendre de l’avance par rapport aux autres pays industrialisés. Nous appuyons également la décision du gouvernement d’atteindre le déficit zéro en 2015-2016 par le biais d’une compression de 6,9 % des dépenses plutôt que par une augmentation du fardeau fiscal des contribuables », a ajouté M. Leblanc.

Encourager la recherche, l’innovation et le commerce international est une priorité pour améliorer la productivité de nos entreprises

« Les défis que nous devons affronter en matière de vieillissement de la population ainsi que la force de notre huard nous incitent à prioriser l’enjeu de la productivité pour la prospérité à long terme de notre économie. Nous saluons ainsi la décision du gouvernement du Canada de prendre acte – comme nous l’avions demandé – du rapport du comité d’experts intitulé Innovation Canada : Le pouvoir d’agir, auquel siégeait Monique F. Leroux, présidente du conseil et chef de la direction du Mouvement des caisses Desjardins. La décision d’investir 1,1 milliard de dollars sur 5 ans en soutien direct à la recherche et développement, 500 millions de dollars en capital de risque pour stimuler l’innovation en entreprise et 60 millions de dollars additionnels à Génome Canada sera bénéfique pour la métropole.

La Chambre se réjouit également des initiatives du gouvernement fédéral pour ouvrir de nouveaux marchés à l’étranger, notamment avec l’UE, l’Inde, la Chine et la Thaïlande. Nous ciblons depuis plusieurs années ces marchés porteurs », a souligné Michel Leblanc.

Plusieurs demandes de la Chambre concernant des projets d’infrastructure stratégiques pour le développement économique de la métropole restent sans réponse 

« Nous saluons la décision du gouvernement de maintenir son engagement de construire un nouveau pont Champlain, mais nous sommes déçus qu’il maintienne un horizon de dix ans pour le faire plutôt qu’un délai maximal de six ans comme nous l’avions demandé. De plus, le budget fédéral reste muet sur plusieurs projets structurants pour le développement économique de la métropole dont la construction de la navette ferroviaire reliant l’aéroport Montréal-Trudeau et le centre-ville, la mise en valeur du Vieux-Port de Montréal, le projet de Porte continentale au port de Montréal et la construction d’une nouvelle gare maritime. Le temps est venu d’obtenir des engagements clairs et des échéanciers précis pour la métropole de la part du gouvernement », a conclu Michel Leblanc.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Sylvie Paquette
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca