Le PMAD : après 10 ans, un compromis acceptable se dessine enfin

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 29 septembre 2011 dans Communiqués de presse

 

Communiqué

Le PMAD : après 10 ans, un compromis acceptable se dessine enfin

Montréal, le 29 septembre 2011 – Cet après-midi, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain a fait connaître son avis lors des consultations publiques sur le Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). « Après 10 ans d’attente, il est grand temps de doter la région métropolitaine d’un plan d’aménagement », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre.

« Certains trouvent que le plan est trop contraignant, d’autres qu’il ne l’est pas assez; pour la Chambre, le plan proposé est un bon compromis. Dans un mémoire de 33 pages, nous formulons des recommandations pour bonifier le projet, mais notre message est clair : la Chambre appuie le PMAD, sa mission et ses objectifs. Le PMAD offre enfin un environnement prévisible pour les promoteurs et établit les règles du jeu pour les années à venir », a expliqué Michel Leblanc.

« Comme organisation vouée au développement économique et à la saine gouvernance, la Chambre ne peut qu’appuyer les orientations de ce plan. Le PMAD va permettre de densifier le développement urbain et ainsi d’en réduire l’étalement de même que les coûts en infrastructures et en productivité qui en découlent. L’état de congestion du réseau automobile de la métropole constitue à lui seul un argument de taille en faveur de l’adoption d’un plan d’aménagement. De plus, ce document dote la région métropolitaine d’une vision globale, ce que la Chambre réclame depuis longtemps », a ajouté Michel Leblanc.

« L’étude des meilleures pratiques en Amérique du Nord qui est présentée dans notre mémoire confirme que ce plan constitue une assise solide pour encadrer le développement de la région au cours des cinq prochaines années. Nous formulons également dans ce mémoire certains ajustements mineurs pour favoriser la protection des espaces industriels et améliorer l’arrimage entre la CMM et l’AMT », a complété Michel Leblanc.

« Pour réussir, le PMAD devra être adopté rapidement par la CMM, complété par un bon plan d’action et encadré par des mécanismes de suivi indépendants; il devra recevoir l’attention nécessaire du gouvernement du Québec et faire preuve de flexibilité afin d’assurer le plein potentiel de développement économique de la région au cours des années à venir. Les décideurs doivent prendre acte de l’ampleur de la mobilisation de la métropole en faveur de ce projet », a conclu Michel Leblanc.

Le mémoire complet de la Chambre est disponible en version électronique au : www.ccmm.qc.ca/memoire-pmad2011

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Sylvie Paquette
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca