Financement des universités : il faut maintenir le cap vers l’excellence

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 6 septembre 2011 dans Communiqués de presse

 

Communiqué

Financement des universités : il faut maintenir le cap vers l’excellence

Montréal, le 6 septembre 2011 – Réagissant à l’annonce faite aujourd’hui par la Fédération étudiante universitaire du Québec concernant l’endettement étudiant, Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, a fait la déclaration suivante : « Le Québec a débattu de cette question pendant plusieurs années, et le gouvernement a pris la bonne décision quand il a choisi de déplafonner les droits de scolarité. Pour nous, le débat a eu lieu et la ministre Beauchamp ne doit pas revenir en arrière ».

« La Fédération n’avance aucun nouvel argument et élude le fait que l’étudiant est le premier bénéficiaire d’un diplôme de qualité. Un diplôme universitaire est un investissement, et un emprunt pour payer sa formation n’est pas une mauvaise dette; au contraire, cet investissement permet d’obtenir un diplôme et l’un des meilleurs rendements possible pour l’étudiant. L’augmentation des droits de scolarité vise à mieux financer notre système universitaire pour le rendre plus performant et adapté aux nouvelles réalités. À moyen terme, l’objectif est de rattraper la moyenne canadienne tout en ajustant le régime de prêts et bourse pour maintenir l’accessibilité. Le gouvernement, avec des réinvestissements massifs depuis 2007, fait déjà plus que sa part; c’est maintenant aux principaux bénéficiaires de contribuer à leur juste part », a ajouté Michel Leblanc.

« La compétitivité et la productivité du Québec passent par des universités d’excellence, des formations de pointe et de la recherche scientifique de calibre mondial. Dans une économie du savoir, revenir en arrière sur la question des droits de scolarité serait un très mauvais signal à envoyer aux entreprises qui cherchent des travailleurs qualifiés ou qui considèrent investir au Québec », a conclu Michel Leblanc.

Pour consulter notre dossier complet sur le financement universitaire : http://www.ccmm.qc.ca/fr/salledepresse

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Geneviève Jutras
Conseillère, Communications
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
genevieve.jutras@ccmm.qc.ca