Texte d'opinion : Mettre à profit notre créativité

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 19 janvier 2005 dans Textes d'opinion

Texte intégral signé par Isabelle Hudon, présidente et chef de la direction intérimaire de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, et publié dans Le Devoir.

Le 18 janvier 2005

Mettre à profit notre créativité

Ayant pris connaissance de la lettre de monsieur Robert Spickler intitulée « Lettre-fiction aux Montréalais à l'occasion de l'adoption d'une politique culturelle pour Montréal » publiée dans l'édition du lundi 10 janvier 2005 du quotidien Le Devoir, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, au nom de ses quelque 7 000 membres, souhaite ajouter sa réflexion au sujet du rôle que joue la culture comme levier de développement pour la métropole montréalaise.

Tel que le souligne une étude économique publiée par la Chambre en avril 2004, « la qualité de vie dont jouissent les Montréalais repose principalement sur les nombreux événements culturels de toutes sortes qui s'y déroulent chaque année; un faible taux d'homicides; la diversité qu'apportent les nombreuses communautés culturelles sur le territoire; ainsi que le multilinguisme qui y a cours ». C'est un fait reconnu au-delà des frontières de la métropole et du pays que la culture constitue une part importante de la signature de Montréal en tant que ville où il fait bon vivre. Par la présence des grands événements culturels jusqu'aux artistes à l'avant-garde de la création dans de nombreux domaines, la culture contribue au rayonnement international de la métropole montréalaise. L'image utilisée par M. Spickler est lourde de sens : vider la ville de la culture, c'est fermer Montréal telle qu'on la connaît.

L'importante contribution de la culture pour la vitalité de la métropole est sans aucun doute reconnue par les gens d'affaires. Le sondage effectué l'an dernier dans le cadre de l'étude de la Chambre démontrait que la grande majorité de la communauté des affaires de la région de Montréal s'entend pour dire que la ville se démarque par sa qualité de vie. Parmi les aspects qui façonnent cette exceptionnelle qualité de vie, les gens d'affaires accordent une place importante à la culture. Bien que les dirigeants d'entreprises soient principalement préoccupés par la compétitivité de leurs entreprises et, par extension, de l'économie de la métropole, il leur importe aussi que la culture continue de compter parmi les atouts incontournables qui font la réputation enviable de Montréal.

Il est donc essentiel, selon nous, de faire de Montréal une véritable métropole culturelle, de la doter de moyens novateurs lui permettant de maintenir et d'accroître le dynamisme culturel qui la distingue. La Chambre de commerce du Montréal métropolitain s'est depuis longtemps engagée à promouvoir le levier économique puissant que constitue la richesse culturelle dont nous profitons actuellement. Dans son Énoncé de principes, la Chambre souligne qu'il importe, d'une part, de préserver et de rehausser cette qualité de vie et, d'autre part, de soutenir la vitalité et la diversité de l'offre culturelle et linguistique montréalaise, de sorte que la Cité de Montréal soit un endroit où il fait bon vivre et que l'on prend plaisir à visiter.

Selon nous, la créativité et la vitalité culturelle de la Cité de Montréal constituent des éléments porteurs de qualité de vie et de développement économique, rehaussent la compétitivité internationale de Montréal et doivent être soutenus activement. Face à d'autres agglomérations urbaines dans le monde qui déploient des tonnes d'ingéniosité, qui se structurent et se concertent, il est impératif de mettre à profit toute notre créativité, notamment pour trouver des solutions durables aux problèmes de financement des événements et organismes culturels.

Profitant du contexte de réflexion que crée l'exercice de définition de la Politique culturelle de la Ville de Montréal, la Chambre réitère donc son engagement à promouvoir et à défendre la place importante que joue la culture dans l'économie et la qualité de la vie de la région métropolitaine. La Chambre fera preuve, elle aussi, de créativité en déployant tous les efforts afin de réunir ces deux univers; soit celui des affaires et celui de la culture.