Quoi de neuf ? Passage de la taxe sur l'hébergement de 2 $ à 3 % par nuitée : un financement proportionnel à la croissance de l'activité touristique que Tourisme Montréal contribue à générer

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 9 mai 2005 dans

Passage de la taxe sur l'hébergement de 2 $ à 3 % par nuitée : un financement proportionnel à la croissance de l'activité touristique que Tourisme Montréal contribue à générer

Au nom de ses membres, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain se réjouit de l'annonce faite par la ministre du Tourisme, madame Françoise Gauthier, du passage de la taxe sur l'hébergement de 2 $ à 3 % par nuitée, une recommandation que nous appuyons depuis 2004.

En effet, le tourisme est un secteur vital pour l'économie montréalaise. Cette activité économique attire plus de sept millions de visiteurs annuellement qui injectent directement plus de 2,5 milliards de dollars dans notre économie. Ainsi, une industrie touristique en santé participe résolument à la vitalité économique de la métropole.

Loin de constituer une augmentation du fardeau fiscal des Montréalais, l'implantation de la taxe d'hébergement de 3 % représente une approche particulièrement porteuse pour générer davantage d'activité économique dans la métropole. En effet, ce changement touche essentiellement les visiteurs de l'extérieur de la région métropolitaine. Par ailleurs, les montants ainsi obtenus permettront à Tourisme Montréal de promouvoir la métropole de manière encore plus percutante et de lui assurer un rayonnement accru, tant au pays qu'à l'étranger. Notons également que cette mesure de financement est de plus en plus retenue par d'autres villes, comme Toronto par exemple.

Les ambitions que nourrit Montréal comme ville de prospérité et de créativité, comme métropole d'envergure internationale, doivent être accompagnées des moyens appropriés. C'est pourquoi la Chambre salue cette nouvelle mesure qui permettra à Tourisme Montréal d'avoir accès à un financement proportionnel à la croissance de l'activité touristique qu'elle contribue à générer.