Politique de stationnement de la Ville de Montréal : miser sur l’innovation et l’audace pour faciliter l’accès à la métropole

Partager sur :
Imprimer

Ajouté le 15 mars 2016 dans Communiqués de presse

Montréal, le 15 mars 2016 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain a présenté aujourd’hui ses recommandations à la Commission sur le transport et les travaux publics de la Ville de Montréal dans le cadre des consultations sur le projet de Politique de stationnement. La question du stationnement préoccupe grandement la communauté des affaires puisqu’elle touche directement le dynamisme des rues commerciales et l’attractivité de Montréal. Ce projet de Politique de stationnement représente un pas dans la bonne direction pour améliorer l’accès aux espaces de stationnement et harmoniser la réglementation en place.

Miser sur l’innovation technologique et les partenariats pour optimiser l’espace existant

« Les technologies de l’information doivent se trouver au cœur de la prochaine politique de stationnement. Près de 30 % des voitures qui circulent au centre-ville sont à la recherche d’un endroit pour se stationner, notamment parce qu’il est souvent difficile de localiser l’espace disponible. En plus de simplifier et de rendre plus conviviale la signalisation du stationnement, la technologie peut permettre d’informer en temps réel les automobilistes de la disponibilité et des tarifs de stationnement », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

« Pour optimiser l’offre de stationnement au centre-ville, la nouvelle politique devra intégrer les stationnements sur rue et hors rue. Cela nécessitera la mise en place de partenariats entre la nouvelle entité publique de la Ville et les propriétaires de stationnements privés. À l’inverse, la Chambre n’est pas favorable à l’imposition d’une surtaxe sur les stationnements hors rue, car elle risquerait d’accentuer le déséquilibre entre l’offre et la demande des deux types de stationnements et ainsi de nuire aux efforts d’optimisation de l’espace », a ajouté Michel Leblanc.

Ajouter des espaces et moduler les tarifs pour dynamiser les artères commerciales et le centre-ville

« Une approche audacieuse et propre aux rues commerciales est nécessaire pour renforcer l’environnement d’affaires et redynamiser certains secteurs névralgiques fragilisés. La Chambre appuie la proposition de la Ville de moduler les conditions de stationnement sur les artères stratégiques, notamment la fin de semaine. Cela augmentera l’achalandage et aura un impact bénéfique sur le chiffre d’affaires des commerçants sur rue », a poursuivi Michel Leblanc.

« L’optimisation a des limites et il faut admettre que le stationnement est par endroits déjà saturé. Le développement immobilier connaît un essor et les besoins iront en grandissant. Si nous voulons conserver l’attrait de Montréal comme pôle commercial et d’emploi, la Ville doit considérer l’ajout de stationnements dans certains secteurs du centre-ville. Elle peut s’inspirer de projets de stationnements étagés réalisés ailleurs dans le monde et dont l’architecture se marie harmonieusement à la trame urbaine », a indiqué Michel Leblanc.

Mettre à contribution l’expertise de Stationnement de Montréal

« La Chambre est fière du travail qu’elle a accompli au cours des 22 dernières années afin d’assurer la saine gouvernance de Stationnement de Montréal. Nous tenons notamment à souligner que la privatisation du stationnement municipal a procuré des revenus à la Ville nettement plus élevés que les projections financières établies à l’origine », a affirmé Michel Leblanc.

« La Chambre prend acte du désir de la Ville de rapatrier la gouvernance et la gestion du stationnement dans son giron. Dans cette opération, cependant, nous encourageons la Ville à préserver et à mettre pleinement à contribution l’expertise acquise par Stationnement de Montréal et ses équipes au cours des années », a conclu Michel Leblanc.

Les recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain se déclinent comme suit :

  1. Mettre à contribution l’expertise acquise par Stationnement de Montréal au cours des 22 dernières années afin de mieux développer le nouveau modèle de gouvernance.
  2. Rapatrier la responsabilité de la réglementation du stationnement à la ville-centre afin de la rendre plus cohérente à l’échelle de l’agglomération.
  3. Simplifier et rendre plus conviviale la signalisation du stationnement pour faciliter la vie des citoyens.
  4. Mettre les technologies de l’information au cœur de la prochaine politique de stationnement.
  5. Informer les automobilistes en temps réel des emplacements et des tarifs des stationnements disponibles.
  6. Intégrer l’offre de stationnement sur rue et hors rue dans la prochaine politique de stationnement, incluant dans la diffusion de l’information aux automobilistes.
  7. Établir des partenariats avec les propriétaires de stationnements privés plutôt que d’opter pour l’imposition d’une surtaxe.
  8. Réduire les tarifs de stationnement sur certaines artères commerciales.
  9. Développer un algorithme pour moduler les tarifs de tous les stationnements participants en temps réel.
  10. Favoriser les initiatives innovantes comme le stationnement partagé et les « Airbnb du stationnement ».
  11. Mettre en œuvre le plan de fournir 1 000 bornes électriques sur rue d’ici 2020 et intégrer des bornes de recharge dans les stationnements hors rue (souterrains ou étagés).
  12. Prévoir la création de stationnements étagés esthétiques à des endroits stratégiques afin de désengorger les secteurs les plus achalandés de la ville.

Le mémoire de la Chambre peut être consulté en cliquant ici.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte plus de 7 000 membres. Elle a pour mission d’être la voix du milieu des affaires montréalais et d’agir pour la prospérité de la métropole. Elle s’engage dans des secteurs clés du développement économique en prônant une philosophie d’action axée sur l’engagement, la crédibilité, la proactivité, la collaboration et l’avant-gardisme. La Chambre offre également une gamme de services spécialisés aux particuliers et aux entreprises de toutes tailles afin de les appuyer dans leur croissance ici et à l’international. 

 

- 30 -

Source : 
Guillaume Bérubé
Conseiller, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
gberube@ccmm.qc.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca